Essai d'éducation nationale, ou, Plan d'études pour la jeunesse ...

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 63 - Bretagne, l'auteur insiste à diverses reprises sur la nécessité et sur l'utilité d'instruire les enfants par les récréations : « Je suppose, dit•il, qu'un enfant sache déjà lire et écrire, qu'il sache même dessiner, ce que je regarde comme nécessaire, je dis que les premiers objets dont on doit l'occuper depuis cinq à six ans jusqu'à dix sont l'Histoire, la Géographie, l'Histoire naturelle, des récréations physiques et mathématiques; connaissances qui sont à sa portée, parce...
Page 139 - ... rien de commun entre eux. Tel est l'état où se trouve pour nous l'histoire des temps les plus anciens. Une infinité d'auteurs ont péri; ceux qui nous restent ne sont que rarement entiers : de petits fragmens...
Page 12 - Cicéron, qui ont instruit leurs contemporains, éclairent encore aujourd'hui l'univers; et la postérité la plus reculée profitera de leurs leçons. On doit regarder les lettres dans un Etat, comme la source et l'appui des vertus humaines et civiles.
Page 51 - ... or chacun peut connoître, par fa propre expérience , que les idées font plus faciles à proportion qu'elles font moins abftraites & qu'elles fe rapprochent davantage des fens ; elles ont encore l'avantage d'être...
Page 5 - ... la force de l'éducation, c'est nier contre l'expérience la force des habitudes. Que ne pourrait point une institution formée par les lois et dirigée par des exemples ! Elle changerait en peu d'années les mœurs d'une nation entière, chez les Spartiates elle avait vaincu la nature elle-même. Il ya un art de changer la race des animaux ; n'y en aurait-il point pour perfectionner celle des hommes...
Page 99 - L'expérience apprend qu'on ne la scait jamais parfaitement si on nela(sfc-) pas étudiée... Les Grees et les Romains cultivoient la leur préférablement aux Langues étrangeres. De cent étudians il n'y en a pas cinquante à qui le Latin soit nécessaire, et à peine en compteroit-on quatre ou cinq à qui il puisse être utile, dans la suite, de le parler et de l'écrire... il est donc contre la raison de dresser un Plan d'éducation générale pour ce petit nombre de personnes...
Page 53 - ... môme qui la produit; mais que le fabricant n'a » pas toujours ce goût épuré , cette rectitude dans » le jugement, que la pratique du dessin peut seule » lui donner. Servile imitateur de la mode, il ne » connaît qu'elle , et il ne sait pas qu'il ya un » choix à faire dans les formes, et que celui à qui » on a montré les meilleurs modèles , a le goût le » plus sûr. Un homme qui n'aurait vu que des » tableaux de Raphaël et du Titien ne se conten» terait pas de peintures médiocres.
Page 23 - Je prétends revendiquer pour la nation une éducation qui ne dépende que de l'Etat, parce qu'elle lui appartient essentiellement, parce que toute nation a un droit inaliénable.
Page 53 - ... fous leurs yeux un plus grand nombre d'objets ; il ya plus de choix dans ceux qu'on leur a montrés; ils ont eu de meilleurs modèles, plus d'idées exemplaires. Un homme qui n'auroit vu que des tableaux de Raphaël & du Titien , ne fe eontenteroit pas de peintures médiocres.
Page 160 - Il feroit encore plus utile de pofer les limites des connoiffances dans le raifonnement , & de marquer jufqu'où il peut ou ne peut pas pénétrer , & ce feroit le fruit le plus précieux d'une bonne méthode. C'eft étendre l'efprit humain , que d'en faire connoître les bornes, c'eft ménager fes forces , que de ne les pas employer inutilement : un fleuve qu'on reflerre dans fes bords , n'en devient que plus rapide.

Informations bibliographiques