Oeuvres complètes de Buffon, mises en ordre et précédées d'une notice historique par m. A. Richard ... suivies de deux volumes sur les progrès des sciences physiques et naturelles depuis la mort de Buffon: Mammifœres

Couverture
Chez audouin frères et chez N. Delangle, 1826
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 26 - ... former des familles dans lesquelles on remarque ordinairement une souche principale et commune, de laquelle semblent être sorties des tiges différentes et d'autant plus nombreuses , que les individus dans chaque espèce sont plus petits et plus féconds.
Page 209 - ... servir à faire des cure-dents. Vers la fin du mois de juin ces animaux vont sur l'île (de Juan Fernandès) pour y faire leurs- petits, qu'ils déposent à une portée de fusil du bord de la mer : ils s'y arrêtent jusqu'à la fin de septembre sans bouger de la place , et sans...
Page 204 - ... sang et qu'ils soient même écorchés , ils ne laissent pas de vivre encore, et c'est quelque chose d'affreux que de les voir se rouler dans leur sang. C'est ce que nous observâmes à l'égard de celui que nous tuâmes, et qui...
Page 106 - Il pourroit même, en multipliant ses observations, voir et prévoir tous les phénomènes , tous les événemens de la Nature avec autant de vérité et de certitude que s'il les déduisoit immédiatement des causes : et quel enthousiasme plus pardonnable, ou même plus noble, que celui de croire l'homme capable de reconnoître toutes...
Page 3 - ... climats extrêmes et peupler les sables du Midi et les glaces du Nord , les changements sont devenus si grands et si sensibles, qu'il y aurait lieu de croire que le nègre , le Lapon et le blanc forment des espèces différentes, si...
Page 8 - Ces impressions ne se font pas subitement, ni même dans l'espace de quelques années : il faut du temps pour que l'homme reçoive la teinture du ciel ; il en faut encore plus pour que la terre lui transmette ses qualités...
Page 120 - Cet animal est à-peu-près de la grandeur d'un âne. Sa hauteur est de trois pieds et demi : tout son corps, à l'exception des endroits que j'indiquerai dans la suite, est couvert d'un poil court comme celui du cerf, de couleur fauve, mais dont la pointe est blanchâtre, ce qui lui donne une légère teinte de gris blanc. Sa...
Page 25 - Mais , après le coup d'œil que l'on vient de jeter sur ces variétés qui nous indiquent les altérations particulières de chaque espèce , il se présente une considération plus importante , et dont la vue est bien plus étendue ; c'est celle du changement des espèces mêmes ; c'est cette dégénération plus ancienne, et de tout...
Page 250 - Les femelles mettent bas au mois de juin, dans les îles désertes de l'hémisphère boréal ; et comme elles entrent en chaleur au mois de juillet suivant, on peut en conclure que le temps de la gestation est au moins de dix mois; leurs portées sont ordinairement d'un seul, et très-rarement de deux petits;.
Page 206 - Les mâles ont une espèce de grosse crête ou trompe qui leur pend du bout de la mâchoire supérieure de la longueur de cinq ou six pouces. Cette partie ne se trouve pas dans les femelles , ce qui fait qu'on les distingue des mâles au premier coup d'œil, outre qu'elles sont beaucoup plus petites. Les mâles les plus forts se font un troupeau de plusieurs femelles , dont ils empêchent les autres mâles d'approcher. Ces animaux sont de vrais amphibies ; ils passent tout l'été dans la mer , et...

Informations bibliographiques