En mouvement. Une vie: Une vie

Couverture
Le Seuil - 432 pages
0 Avis

" Sacks ira loin s'il cesse d'aller trop loin " : ces mots prophétiques prononcés par un professeur donnent le ton de cette autobiographie.

Voici l'histoire d'un homme exceptionnel, qui a exploré de multiples domaines avec la même énergie. Au sortir d'une jeunesse obsédée par les motos et la vitesse, il travaille, en tant que neurologue, dans un hôpital new yorkais réservé aux malades chroniques : il y découvre des patients emprisonnés dans une profonde léthargie dont il va tenter de les faire sortir, expérience bouleversante qu'il racontera dans son livre L'Éveil, plus tard adapté au cinéma. Sa voie est alors tracée : tout en explorant les troubles neurologiques les plus étranges et en décrivant ces maux souvent incurables comme des mondes particuliers, il s'appliquera à montrer que chacune de ces manières " anormales " de se comporter, de parler ou de se situer dans l'espace et le temps est profondément humaine... trait qui éclaire notre propre " normalité " sous un jour inattendu.

Dans ce récit mené au pas de charge, Sacks se révèle ainsi, d'une façon qui n'appartient qu'à lui, un explorateur de l'humain.



Oliver Sacks (1933-2015) est l'auteur de nombreux livres, notamment L'Odeur du si bémol, Musicophilia, L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau et L'Éveil. Il est né à Londres, a vécu à New York, où il a enseigné la neurologie à la faculté de médecine de la NYU. Il fut nommé commandeur de l'Empire britannique en 2008.

Traduit de l'anglais par Christian Cler

" Un livre très remarquable par un homme très remarquable. Honnête, lucide, passionné et plein d'humour." The Wall Street Journal



Avis des internautes - Rédiger un commentaire

En mouvement : Une vie

Avis d'utilisateur  - Rue des livres

La vie passionnée et passionnante d'un médecin pas comme les autres, neurologue romantique, exégète inspiré des maux de ses patients. Consulter l'avis complet

À propos de l'auteur (2016)

Oliver Sacks

Célèbre neurologue anglo-américain, né à Londres, il était médecin, professeur de neurologie et de psychiatrie à la Columbia University (New York). Auteur de plusieurs best-sellers, notamment L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau (1990), et plus récemment, de Musicophilia (2009).

Informations bibliographiques