Traité sur la guerre contre les Turcs. Tr. par L. Blesson

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Caractère de leurs différens peuples Troupes asiatiques
47
tinople Suite des opérations pour soumettre le pays pag
54
Coupdoeil sur la situation politique des affaires Conseils
60
Usages barbares des Turcs Le profit quon peut en tirer pag
68
Le général Sass savance sur Roustjouk pag
74
Les Russes convertissent les attaques sur Sjoumla en blocus éloigne
89
Observation de Sjoumla Mouvcmcns et positions des corps
95
Malheureux assaut du 3 Août pag
101
Courtoisie turque pag
107
Armée turque à Battin Tentative du général Kaminski contre
115
Roustjouk serré de plus près pag
121
Reddition de la place Pig
138
Expédition de Woronzof au Balcan Lofsja Plcwna
144
Maladie et mort du général en chef Kaminski Ordre de
150
Les Turcs passent le Danube pag
159
Le camp turc en deçà du Danube cerné par des ouvrages russes
165
Fautes du grandvizir et ce qui a favorisé les Russes pag
172
Quartiers dhiver Nouvelles hostilités en Février pag
178
Siège de Constantinople pag
185
faudra repousser les Turcs jusqen Caramanic pag
190
Idée dun ordre de chevalerie chrétien pour protéger les puissances
196
S3SBDIÎIDS IPAMaï
205
Diffcrence entre les motifs dun militaire des armées ottomannes
212
Position de la Russie et des puissances européennes jusquà la
215
Guerre contre les Persans et ensuite contre les Turcs p ig
221
Larmée russe au rempart de Trajan Prise de Kistendji
229
Les Turcs obtiennent libre sortie pag 210
242
Le général Soucbtelen devant Varna pag 219
250
Mesures prises par les Turcs pag
256
Coup doeil en Walachie Servie et Bulgarie pog
259
Affaires de Sjoumla et de Morasj le 26 Août pag
265
Progrès du siége de Varna pag
271
Remarque sur 1 attaque qui va avoir lieu pag
280
Siége de Varna pag
287
Betraite des Turcs jusque derrière le Kamtjik après la prise
295
Rapprochcmens pag
303
Les Turcs ne ont point changés Leur guerre ds siége pag
305
Assauts de Souvarof et parti quun peut en tirer pag
311
Exemple pris en Egypte pag
320
Bruit qui court qu il arrive des secours dEgypte pag
372
Bataille du 1 Juilct contre lui et du 2 contre Hadgipacha pag
378
Marche sur Erzeroum pag
384
Tentative du pacha de Van contre la place de Bajazed Sa
390
CAMPAGNE DE 1829 EN EUROPE
397
Larmée russe et son capitaine Perspective et plans pour
405
Les Turcs assiègent Pravody et les Russes en même tems Silistria
413
Marche des Russes pour secourir Pravody pag
422
Grandes suites de la bataille de Koulcftja L armée turque
430
Le quartiergénéral à Aïdos pag 135
436
Les Russes à Andrinople Le nouveau Trajan pag 411
442
Mort des généraux antri chiens Yeterani et Heùter pag
447
Assauts dOezakof et dTsmael pag
448
Achmct ElTendi défend Brailof pag
449
Comment Alipacha de Janina engageait à son servie pag
450
Sur les récits dévénemens militaires écrits immédiatement apres pag
451
Kadikioi pag
452
ia Comparaison entre les guerres actuelles et les guerres an ciennes pag
453
Pasktwitj et Geismar pag
454
Le casque antique pag
455
Le pacha de Trébisonde refuse de recevoir lofficier qui apporte la nouvelle de la paix pag
456
Repli et sont icn pag
459
Sur le choix dun point dattaque contre une place forte pag
463
Sens commun du simple soldat pag
468
Sur la fortification de campagne pag
469
Sur les tirailleurs dans le fossé dun ouvrage pag
478
Sur les pigeons et les chiens en Russie pag
479
Portrait de Koutousof par Mr le marquis de Chambra pag
480
Sur les signaux nécessaires à une armée de terre pag
481
Sur Koutousof pag
482
faut attaquer quand on est trop faible pour se défendre pag
484
Passage du Danube par Achmct et ses retranchement pag
486
Défense possible de Constantinople pag
491
Sur le naturel des nations pour la guerre offensive ou dé fensive pag
500
Sur les Ingénieurs de campagne pag
502
Sur le ricochet pag
504
Sur les évents contre leffet des mines pag
506
Dangers dune position sur une butte pag
507
Idem pag
509

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 481 - Un rien dérange nos cervelles. D'un rien de plus, d'un rien de moins, Dépend le succès de nos soins : Un rien flatte quand on espère. Un rien trouble lorsque l'on craint. Amour, ton feu ne dure guère, Un rien l'allume, un rien l'éteint.
Page 295 - Capudan pacha s'y opposa: le soir, il s'engagea une vive canonade, mais le lendemain au matin, Jousouf vint droit dans le camp russe se rendre prisonnier avec 7000 hommes. Le brave Capudan pacha tint bon cependant avec 300 hommes dévoués; et l'empereur, respectant le malheur et une conduite si honorable, lui accorda ainsi qu'à ses nouveaux Spartiates la libre sortie. Joussouf pacha, pensant différemment que les chefs turcs ne pensent d'ordinaire, passa sans regret le Danube comme prisonnier.
Page ii - ... Soutenez comme lui votre gloire nouvelle, Et sans vous arrêter à vos premiers travaux , Sachez prouver au monde Qu'une vertu féconde En produit de nouveaux. Des empires fameux l'écroulement funeste N'est point l'effet frappant de la haine céleste , Rien n'était arrêté par l'ordre des destins; Où prospère le sage. L'imprudent fait naufrage; Le sort est en nos mains. Héros, vos grands exploits élèvent cet empire, Soutenez votre ouvrage, ou votre gloire expire; d Au comble parvenus...
Page 251 - Balkans par la vallée d'Eski-Stamboul et Djumaïa. Elle a la forme d'un fer à cheval, dans le rentrant duquel se trouve la ville, qui réunit dans la vallée les deux saillants de la montagne. Le plateau supérieur offre de tous les côtés des escarpements roides et presque partout inexpugnables.
Page 353 - Armeniens fugitifs et des colons qui viennent s'y établir de toutes les parties de l'Europe, augmentent annuellement sa population qu'on porte de 30 à 40,000 hommes. Tiflis, centre du commerce entre la mer Noire, la mer Caspienne et la Perse, se...
Page 386 - Le corps d'armée gravit donc la montagne par une gorge, au bout de laquelle s'étend, dans une large vallée, cette grande et populeuse capitale entourée de ses faubourgs, au dessus desquels s'élèvent ses murs dentelés, et que protège une citadelle.
Page 382 - Paskewitj à donner le signal de l'attaque qui eut lieu, tambour battant, en cinq colonnes. La colonne principale, conduite par...
Page 253 - Le camp retranché forme un système de fortifications à part, sur les parties du plateau les plus raprochées de la ville, à laquelle il est rattaché par deux tranchées en biais le long de l'escarpement.
Page 376 - Le sommet de ces dernières était couvert de neige, mais des forêts de sapin ombrageaient leurs penchans, et une gorge profonde, boisée et impraticable pour le canon, couvrait sa position. Des reconnaissances entreprises...
Page 352 - Les mouumeus qui ont resisté à leurs éfforts, portent le caractère 'du moyen-âge, mais surtout les petits forts ou châteaux géorgiens, sur la frontière de la Turquie, et la citadelle de Tiflis qui, élevée sur un rocher, couronne...

Informations bibliographiques