Images de page
PDF
ePub

M.

DE LA MAISONFORT (marquis), voyez du Bois Des Cours.
DE MARCIEU (seigneurs), voyez de MONTEYNARD.
DU Mein (seigneurs), voyez de MORBTON DE CHABRILLAN.
DE MONTBYNARD, en Dauphiné et en Languedoc.
DE MONTFRIN (marquis), voyez de MONTEYNARV.
DE MOSTUEJOULS, en Rouergue.

N.

de Narcillac ( comtes ), voyez PANDIN.

0.

D'Ornacieux (marquis), voyez de La Croix de Chevrières.

P.

DE PANAT (vicomtes), voyez DE BRUNET DE CASTELPERS. l'Andin, en Poitou, Saintonge, Languedoc, etc. DE PIERRELATTE ( seigneurs), voyez de Moreton de Cha

BRILLAN.

DE PISANÇON (marquis), voyez de La Croix de CHEVRIÈRES. DE LA PRUNARÈDE (marquis), voyez de Benoist.

R.

DE ROQUEVIEILLE (barons), voyez de MOSTUEJOULS.
DU Rys-CHAUVERON (barons), voyez LIGNAUD DE Lussac.

S.

DE SAINT-Cosme (seigneurs), voyez du Bois des Cours.
DE SAINT-GERVAIS (marquis), voyez d'ALBIGNAC.
DE SAINT-HYPOLITB (seigneurs), voyez Pandin.
DE SAINT-VALLIER (comtes ), voyez De La Croix De Che-

VRIÈRES.
DE SAyve ( comtes), voyez de La Croix De CHEVRIÈRES.

[ocr errors]

de Theys ( anciens seigneurs), voyez de MONTEYNARD.
DE TonnaY-BOUTONNE (barons), voyez Pandin.
DE LA TOUR D'Auvergne et DE LA TOUR-SAINT-PAULET.
DU TRIADOU (marquis), voyez d'Albignac.
DE TURENNE (vicomtes), voyez DE LA TOUR D'AUVERGNE.

V. de VILLENEUVE ( barons et marquis), voyez de BRUNET DE

CASTELPERS.

Seigneurs D'ALBIGNAC, DE MONTLEBOUS, DE FRAXIN,

D'ALAYRAC, de PEYRELAU, DE VAYRAN, DE CAPluc, DE MONTAL, DE NIVOLIES, barons de BaZiLLAC; seigneurs marquis du Triadou et de Saint-GerVAIS, vicomtes DE CREISSEL et DE CASTELNAU, comtes d’ALBIGNAC; seigneurs barons d’ARRE, DE MANDAGOUT, etc., en Rouergue, en Gévaudan, en Languedoc et en Guienne.

[graphic][ocr errors][merged small]

La maison D'ALBIGNAC, d'origine de chevalerie, a pris son nom de la terre d'Albignac ou d'Albinhac (1)

(1) De Albignaco ou de Albinhaco, dans les titres on latin. La

[ocr errors]

située à une lieue de Mur-de-Barrès, en Rouergue, non loin des confins de la haute Auvergne (1). Elle réunit à une ancienneté de sept siècles, de belles alliances et de nombreux services militaires.

Pierre d'ALBIGNAC, chevalier, fut témoin avec Vivian de Versols, Vivian et Deodat Porcelli, aussi chevaliers, Bérenger de Peyre et Guillaume Adhémar, tous du château de Genciac, d'une charte donnée en 1148 par Guillaume Rebuf de Castlus, portant confirmation du don qu'il avait fait aux religieux de Silvanés de la dime de la paroisse de Saint-Jean de Genciac.(Cart.de l'abbaye de Silvanès , t. 1, p. 150). Le même Pierre d'Albignac intervint dans une charte de l'année 1158, avec Raimond de Versols, pour attester que Vivian de Versols avait donné aux moines de Silvanès deux mas situés à Fayet, dont sa veuve, nommée Florence, s'était mise en possession. Cette dame se dessaisit de ces deux mas et en confirma la donation d'après cette enquête ou furent aussi entendus Bernard de Roger, Guillaume de Peyre et Bernard-Begon de Prohencoux (Id., t. 1, p. 287).

Pons et Hugues D'ALBIGNAC se trouvant au château de Cadars, en Rouergue, furent témoins, le 7 août 1227, à une charte de Fizas de Cadars, portant donation aux religieux de Bonnecombe, de tout ce qu'il possédait à la Ribalderie (Rec. de Doat, titres de l'abbaye de Bonnecombe , t. 11, fol. 10.)

Au commencement du xive siècle, cette famille était divisée en plusieurs branches établies dans les

première orthographe a définitivement prévalu dans les actes de famille, mais les cartes et les dictionnaires géographiques écrivent encore Albinhac en désignant le lieu.

(1) Il y a une autre terre d'Albignac dans le Bas-Limosin à 2 lieues et demie de Brives. Elle était possédée, en 1294, par Geoffroi d'Albignac, damoiseau, frère de Guillaume d'Albignac. Marie d'Albignac, fille de Geoffroi et d'Imberge, épousa, le samedi (23 septembre), après la Saint Mathieu 1501, Auger de Maumont, auquel elle porta tous les biens de son père. Cette famille est éteinte depuis longtemps, et Waroquier a eu tort de la confondre avec cell des anciens seigneurs d'Albinhac en Rouergue.

châteaux d'Albignac, de Castelnau de Levezou et de Mostuejouls.

Adhémar D'ALBIGNAC, damoiseau ,Bernard, seigneur d'Albignac, son frère aîné, et Blanche d'Albignac, leur sæur, firent donation à l'église de Saint-Sernin de Toulouse, des biens tenus en fief que les clercs d'icelle avaient acquis de leurs parents (de omni genere nostro). Cette charte sans date est de la fin du xine siècle. Adhémar ne vivait plus le 26 février 1318. Il avait eu, entre autres enfants :

Pons D'ALBIGNAC, damoiseau, qui fit hommage-lige, le 26 février 1318 (v. st.), à noble et puissant homme Giraud Adhémar, seigneur des châteaux et baronnies de Grignan et d'Aps, et reconnut tenir de lui, ainsi que ses prédécesseurs avaient tenu de ceux dudit seigneur d'ancienneté (ab antiquo), tout ce qu'il possédait dans le château d'Albignac et son mandement, et reconnut aussi tenir en fief tout ce qu'il avait dans le château, mandement et territoire d'Aps (au diocèse de Viviers), excepté un fief qu'il tenait de Bertrand du Teil. Cet acte fut passé dans la forteresse du château d'Aps, en présence de noble Baudouin d'Ussel et de Guillaume de Roche-Sauve, damoiseau, et reçu par Pierre de Chapus, notaire en Vivarais.

La postérité de Pons d'Albignac s'est continuée pendant plus d'un siècle. Adhémar D'ALBIGNAC, l'un de ses descendants, fit un semblable hommage à Guyot Adhémar, baron d'Aps, le 9 mai 1417.

Antoine d’ALBIGNAC, appartenant à la même branche, fut présent avec Antoine Adhémar, bâtard de Grignan, à une transaction passée au château de Massillargues, le 29 août 1435, entre Louis de Taulignan, chevalier, baron de Barres et d'Aleyrac, et Louis de Peyre, baron de Pierrefort et de Castries (Pithon-Curt. Hist. de la Noblesse du comté Venaissin, t. ill, p. 368).

Bertrand d’ALBIGNAC, damoiseau, fut présent à la promulgation des statuts de l'église de Vabres, par l'évêque Pierre Ie", le 13 des calendes de juillet 1320 (Rec. de Doat., t. CXLVIII, fol. 138, 139)

« PrécédentContinuer »