Images de page
PDF
ePub
[ocr errors]

DÉROCHAGE DU CUIVRE. Voir Cuivre (dérochage du).
DÉSARGENTAGE DU CUIVRE par le mélange de l'acide sulfurique et de l'acide nitrique

(les ateliers de). — Dégagement de gaz nuisible.-fre cl.—27 mai 1838. DOREURS SUR MÉTAUX.-Ona à craindre les maladies des doreurs, le tremblement, etc.,

mais ce n'est que pour les ouvriers.--3e cl.—15 oct. 1810. EAU DE JAVELLE. Voir Chlorures alcalins. Esc-DE-vie (distillerie d').-Danger du feu.—2e cl.--15 oct. 1810. Ear FORTE (fabrication de l'). Voir Acide nitrique. EAC SECONDE (fabricat. de l') des peintres en bâtiments. Voir Alcali caustique en dis

solution.- Très-peu d'inconvénients.—30 cl.-14 janv. 1815. EAUX SAVONNEUSES DES FABRIQUES. Voir Huile (extraction de l') et des autres corps

gras contenus dans les eaux savonneuses des fabriques. ÉCARRISSAGE.-Odeur très-désagréable.-gre cl.–15 oct. 1810. ÉCHAUDOIRS dans lesquels on prépare et l'on cuit les intestins et autres débris des ani

Très-mauvaise odeur. – fre cl. 15 oct. 1810; 14 janv. 1815; 31 mai 1833. ÉCHAUDOIRS dans lesquels on traite les têtes et les pieds d'animaux, afin d'en sépa

rer le poil. Voir aussi Cuisson des têtes d'animaux. – Fumée et légère odeur. –

3e cl.-31 mai 1833. ÉMAUI (fabriques d'). Voir Verre. ENCRE A ÉCRIRE (fabriques d').-Très-peu d'inconvénients. — ze cl.–14 janv. 1815. EXCRE D'IMPRIMERIE (fabriques de). — Odeur très-désagréable et danger du feu.

frecl.–14 jaov. 1815. ENGRAJS (les dépôts de matières provenant de la vidange des latrines ou des animaux,

destinés à servir d'). Voir Poudrette, Orale: ENGRAISSAGE DES oies (établissements en grand pour l').- Mauvaise odeur et incom

modité.-3° cl.-31 mai 1833. Éponges. Voir Larage. ESSAYEURS.—Très-peu d'inconvénients.-3e cl. -14 janv. 1815. Étais (fabricat. des feuilles d'). -- Peu d'inconvénients, l'opération se faisant au lami

noir.-3e cl.-14 janv. 1815. Éther (fabriques d') et les dépôts d'étber, lorsque ces dépôts en contiennent plus de

40 litres à la fois.—Explosion et danger d'incendie.fre cl.—27 fév. 1837. ÉTOUPILLES (fabriques d’) préparées avec des poudres ou matières détonantes et ful

minantes. Voir Poudres fulminantes.- Tous les dangers de la fabrication des pou

dres fulminantes.-]" cl.-25 juin 1823. Faïence (fabr de). -Fumée au commencement des fournées. 2e cl.–14 janv. 1815. FARONS DE BALEINE (ateliers pour le travail des). — Abondantes vapeurs d'une odeur

fade el tenace, putréfaction des eaux, quand on n'a pas soin de les jeter immédiate

ment.-3e cl. – 27 mai 1838. FÉCULE DE POMMES DE TERRE (fabriques de).— Mauvaise odeur provenant des eaux de

lavages quand elles sont gardées.—3° cl.–9 fév. 1825. FER-BLANC (fabriques de).--Très-peu d'inconvénients.—3. cl.-14 jany. 1815. FEUTRES ET VISIÈRES VERNIS (fabriques de). Voir Pisières. Odeur désagréable et

crainte d'incendie.- qre cl.-5 nov. 1826. FEUTRE GOUDRONNÉ propre au doublage des navires (fabricat, de). – Mauvaise odeur

et danger d'incendie.-9. cl. -31 mai 1833. FILATURE (les ateliers dans lesquels la) des cocons s'opère en grand, c'est-à-dire les

filatures contenant au moins six tours. – Odeur fétide pro ite par !a mposi

tion des matières animales.-20 cl -27 mai 1838. FONDERIES au fourneau à la Wilkinson,-Fumée et vapeur nuisibles. — 2. cl. – 13

oct. 1810; 9 fév. 1825.

FONDEURS en grond au fourneau à réverbère. – Fumée dangereuse, surtout dans les

fourneaux où l'on traite le plomb, le zinc, le cuivre, elc. — Qe cl.- 18 oct. 1810 ;

14 janv. 1815. FONDEURS au creuset.-Un peu de fumée.-3° cl.–15 oct. 1810; 14 janv. 1815. FORGES DE GROSSES OEUVRES, c'est-à-dire celles où l'on fait usage de moyens mécani

ques pour mouvoir, soit les marteaux, soit les masses soumises au travail. Beau

coup de fumée et crainte d'incendie. 2e cl.-5 nov. 1826. FOURNEAUX (HAUTS). Voir pour ces établissements la loi du 21 avril 1810.-Fumée

épaisse et danger du feu.-1recl.-14 janvier 1815. Fours à cuire les cailloux destinés à la fabricalion des émaux.-Beaucoup de fu

mée, ge cl. - 5 nov. 1826. FROMAGES (Jépôts de). Odeur très-désagréable. - ze cl. 14 janv. 1815. FULMINATE DE MERCURE, amorces fulminantes et autres matières dans la prépara

tion desquelles entre le fulminate de mercure (fabriques de).- Explosion et dauger

d'incendie fre cl. – 25 juin 1823; 27 janvier 1837. GALIPOTS ou résine du pin (travail en grand des), soit pour la fonte et l'épuration de

ces matières, soit pour en extraire la lérébenthine. Danger du feu el odeur

très-désagréable. fre cl. - 9 fév. 1825. GALONS ET TISSUS D'OR et d'argent (brûleries en grand des). Mauvaise odeur.

2e cl. – 14 janv. 1815. GAZ HYDROGÈNE (tous les établissements d'éclairage par le). — Odeur désagréable et fumée pour les seuls ateliers, mais qui s'étendent aux environs de temps à autre.

2e cl. 20 août 1824; 27 janv, 1846. GAZ HYDROGÈNE. Voir Sel ammoniac extrait des eaux de condensation du gaz

hydrogène. Gaz (ateliers pour le grillage des tissus de coton par le). Peu d'inconvénients,

l'opération se faisant en petit - 3° cl. - 9 fév. 1825. Gaz (ateliers où l'on prépare les matières grasses propres à la production du).

Danger du feu, - 20 cl. – 31 mai 1833. GAZ BYDROGÈNE (les petits appareils domestiques pour fabriquer le) pouvant fournir

au plus dix mètres cubes en 12 heures, et tous gazomètres qui en dépendent.

ze cl. 23 mars 1838 ; 27 janv. 1846. GAZOMÈTRES (tous les) non attenant à des appareils producteurs et dont la capacité

excède dix mètres cubes. 3° cl. 20 août 1824; 27 janv. 1846. GÉLATINE extraite des os (fabr. de la) par le moyen des acides et de l'ébullition.

Odeur assez désagréable quand les matières ne sont pas fraîches. -3° cl. - 9 fév.

1825.

GENIÈVRE (distilleries de). Danger du feu. ze cl. 14 janv. 1815.
GLACES (étamage des). Inconvénient pour les ouvriers seulement, qui sont sujets

au tremblement des doreurs. — ze cl. - 14 janv. 1815. GOUDRON (fabricat. du). – Très-mauvaise odeur et danger du feu. ire cl. - 14

janv. 1815. GOUDRON (fabriques de goudron à vases clos). – Danger du feu, fumée et un peu

d'odeur. jre cl. 9 fév. 1825. GOUDrons (travail en grand des), soit pour la fonte et l'épuration de ces matières, soit pour en extraire la térébenthine.-- Odeur insalubre et danger du feu.-qr cl.

· 9 fév. 1825. Graisses A FEU NU (fonte des). – Très-mauvaise odeur et danger du feu. – 1re cl.

31 mai 1833. GRILLAGE DES TISSUS DE COTON par le gaz (ateliers de). Voir Gaz. HARENG (saurage du). — Mauvaise odeur. 2° cl.

14 janv. 1815. HONGROYEURS. Mauvaise odeur. 2e cl. - 15 oct. 1810.

[ocr errors]

HUILES DE LIN (cuisson des). — Odeur (rès-désagréable et danger du feu. Are cl.

31 mai 1833. HUILE DE PIED DE BOEUF (fabriques d’). Mauvaise odeur causée par les résidus.

fr* cl. – 15 oct. 1810 ; 14 jany. 1815. HUILE DE POISSON (fabriques d'). – Odeur désagréable et danger du feu. - [** c.

14 janv. 1815. HUILE DE TÉRÉBENTHINE ET HUILE D'ASPIC (distillation en grand de l').- Odeur dés

agréable et danger du feu. Ire cl. · 14 janv. 1815, HUILE DE TÉRÉBENTHINE et autres huiles essentielles (dépôts d'). Doivent être isolés de

toute habitation. – Danger du feu d'autant plus grand, que l'huile peut se volatiliser dans les magasins, et que l'approche d'une lumière détermine l'inflammation.

- 20 cl. - 9 fév. 1825. HUILE (extraction de l') et des autres corps gras contenus dans les eaux savonneuses

des fabriques.—Mauvaise odeur et quelque danger du feu.-9. cl.-20 sept. 1828. HUILE ÉPAISSE à l'usage des tanneurs (fabrique d'). Voir Dégras. HUILE ROUSSE (fabriques d’) extraite des crétons et débris de graisse à une haute

température. – Odeur très-désagréable et danger d'incendie. Are cl.- 14 janv.

1815. HUILES (épuration des) au moyen de l'acide sulfurique, Danger du feu et mau

vaise odeur produite par les eaux d'épuration, — qe cl. 14 janv. 1815. INDIGOTERIES, Cet art, qu'on avait essayé en France, n'y existe plus. — 2¢ cl.14

janv. 1815. LAINE. Voir Battage. LAQUES (fabricat. des).—Très-peu d'inconvénients.- ge cl.- 14 janv. 1816. LARD (ateliers à enfumer le).-Odeur et fumée.- 20 cl.14 janv. 1815. LAVAGE ET SÉCHAGE D'ÉPONGES (établissements de). - Mauvaise odeur produite par les

eaux qui s'en écoulent.—ge cl.–27 janv. 1837. LAVOIRS A LAJNE (éta ements de).- Doivent etre placés sur les et sseaux

au-dessous des villes et villages.— ze cl.-9 fév. 1825. LAVOIR DES BLANCHISSEURS DE PROFESSION. Voir Buanderies. LIN (rouissage du). Voir Rouloirs. Lins. Voir Peignage. LIQUEURS (fabrication des). - Danger du feu.— 2e cl.-14 janv. 1815. LITHARGE (fabricat. de la). -Exhalaisons dangereuses.-preci.-14 janv. 1815. LUSTRAGE DES PEAUX. - Très-peu d'inconvénients.- -gecl.-5 nov. 1826. MACHINES ET CHAUDIÈRES A VAPEUR à baute el basse pression.-Fumée et danger

d'explosion.-9. cl. –15 oct. 1810; 14 janv. 1815; 29 oct. 1823 ; 25 mars 1830 ;

29 mai 1843. MAROQUINIERS.—Mauvaise odeur.—2e cl.–14 janv. 1818. YASSICOT (fabricat. du), première préparation du plomb pour le convertir en minium.

-Exhalaisons dangereuses.-qre cl.- 14 janv. 1815. Mastics. Voir Ardoises artificielles et maslics de différents genres. MÉGISSIERS.- Mauvaise odeur.—2e cl.-15 oct. 1810. MÉNAGERIES. – Danger de voir les animaux s'échapper des cages. pre cl.- 15 oct.

1810.

MÉTAUI ( fonderies de). Voir Fonderies, Fondeurs.
MINIUM (fabricat. du). préparation du plomb pour les potiers, faïenciers, fabricants de

cristaux, etc. Exhalaisons moins dangereuses que pour le Massicot. 1re cl.

15 oct. 1810. MOULINS A BROVER LE PLATRE la chaux et les caillour. – Bruit. Ce travail étant fait

par la voie sèche, a des inconvénieuts graves pour la santé des ouvriers, et même un peu pour le voisinage.-9. cl.-9 fév. 1825.

MOULINS A FARINE dans les villes.—Bruit et poussière.—20 cl.--9 fév. 1825.
MOULINS A HUILE.

Un peu d'odeur et quelque danger du feu.-3e cl. 14 janv. 1815. NOIR ANIMALISÉ (fabriques et dépôts de). - Odeur très-désagréable et insalubre. – 1"*

cl.-31 mai 1833. NOIR DE FUMÉE (fabricat. du).—Danger du feu.—2e cl.—15 oct. 1810. Noir D'IVOIRE ET NOIR D’os (fabrical. du), lorsqu'on n'y brûle pas la fumée. - Odeur

très-désagréable de matières animales brûlées, portée à une grande distance.-{"

c).-15 oct. 1810 ; 14 janv. 1815. NOIR MINÉRAL (carbonisation et préparation des schistes bitumineux pour fabriquer le).

-Mauvaise odeur.-1re cl.-31 mai 1833. OCRE JAUNE (calcination de l'), pour le convertir en ocre rouge.- 3o cl. 14 janv.

1815.

OR et ARGENT (affinage de l'), au moyen du départ et du fourneau à vent. Cet art

n'existe plus. - ge cl. 14 janv. 1815. ORSEILLE (fabricat, de l'). — Odeur désagréable. Tre cl. -- 14 janv. 1815. ORSEILLE (les fabriques d') à vases clos et n'employant que de l'ammoniaque ou des

sels alcalins, à l'exclusion formelle de l'urine.- 90 cl. - 6 mai 1849. Os (blanchiment des) pour les éventaillistes et les boutonniers. — Très-peu d'incon

vénients, le blanchiment se faisant par la vapeur et par la rosée. – 2e cl.

14 janv. 1815.
Os D'ANIMAUX (calcination d'). Voir Calcination d'os.
PAPIERS (fabriques de).
Danger du feu. ge cl.

14 jany. 1815. PAPIERS PEINTS et PAPIERS MARBRÉS (fabriques de). Danger du feu. ze cl.

15 oct. 1810 ; 14 janv. 1815. PARCHEMINIERS. Un peu d'odeur désagréable.

2e cl. 14 jany. 1815. PEAUX FRAÎCHES. Voir Cuirs verts. PEAUX DE LIÈVRES ET DE LAPINS. Voir Secretage Peignage en grand des chanvres et lins dans les villes (ateliers pour le). Incom

modité produite par la poussière et danger du feu. - 20 cl. – 27 janv. 1837. PHOSPHORE (fabriques de). – Crainte d'incendie. 2e cl. 1er nov. 1826. PIPES A FUMER (fabriques de). — Fumée, comme dans les petites fabriques de faïence.

- 20 cl. — 14 janv. 1815. PLANTES MARINES. Voir Combustion des plantes marines. Platre (fours à) permanents. Fumée considérable, bruit et poussière. ge cl.

15 oct. 1810 ; 29 janv. 1818. PLATRE (fours à) ne travaillant pas plus d'un mois par année.

· Fumée dans la proportion du travail: - le cl. 14 janv. 1815. PLOMB (fonte du) et laminage de ce métal. – Très-peu d'inconvénients. - 2° cl.

14 janv. 1815. PLOMB DE CHASSE (fabricat. du). – Très-peu d'inconvénients. - ge cl. 15 oct.

1810 ; 14 janv. 1815. PLOMBIERS et FONTAINIERS. Très-peu d'inconvénients.- 3• cl. 15 oct. 1810;

14 janv. 1818. POELIERS-FOURNAListes. Poêles et fourneaux en faïence el terre cuite (fabricat. des).

- Fumée dans le commencement de la fournée. 2e el. 14 janv. 1815. POILS DE LIÈVRES ET DE LAPINS. Voir Secretage. POMPES A FEU. Voir Machines et chaudières à vapeur. Porcelaine (fabricat. de la). — Fumée dans le commencement du petit feu et danger

d'incendie. 2e cl. – 14 janv. 1815. PORCHERIES. Très-mauvaise odeur et cris désagréables, - lle cl. 15 octobre des matières animales.-Odeur très-désagréable et portée au loin.--•cl.15 oct. 1810 ; 14 jany. 1815.

[ocr errors]

[ocr errors]
[ocr errors]

POTASSE (fabriques de). – Très-peu d'inconvénients.- 3* cl. -- 14 janv. 1815.
POTASSE (fabriques de) par la calcination des résidus provenant de la distillation de la

mélasse. - 1re cl. 19 fév. 1853.
POTASSE. Voir Chromate de polasse.
POTIERS D'ÉTAIN. Très-peu d'inconvénients. ze cl. - 14 janv. 1815.
POTIERS DE TERRE. Fumée au pelit feu.

qe cl. 14 janv. 1815.
POUDRES OU MATIÈRES FULMINANTES. Voir Pulminate de mercure.
POUDRETTE. Très-mauvaise odeur. - jre cl. 15 oct. 1810.
PRÉCIPITÉ DU CUIVRE (fabricat. de). Voir Cendres bleues. Très-peu d'inconvé.

nients.- ze cl. – 14 janv. 1815. RÉSINES (le travail en grand des), soit pour la fonte et l'épuration de ces matières,

soit pour en extraire la térébenthine. – Mauvaise odeur et danger du feu. — pre cl.

- 9 fév, 1825. RÉSINEUSES (le travail en grand de toutes les matières), soit pour la fonte et l'épura

tion de ces matières, soit pour en extraire la térébenthine. Mauvaise odeur et

danger du feu. — ]re cl. – 9 fév. 1825. ROGUES (dépôts de salaisons liquides, connues sous le nom de). - Odeur désagréable.

- geel, - 5 nov. 1826. ROUGE DE PRUSSE (fabriques de) à vases ouverts, Exhalaisons désagréables et nuisibles à la végétation, quand il est fabriqué avec le sulfate de fer (couperose verte).

fre cl. – 14 janv. 1815. ROUGE DE PRUSSE (fabriques de) à vases clos. Un peu d'odeur nuisible et un peu de

fumée. — 2e cl. – 14 janv. 1818. ROUTOIRS, servant au rouissage en grand du CHANVRE et du lin par leur séjour dans l'eau. Voir Chanvre et Lin. Émanations insalubres, infection des eaux.

1 re c. 15 oct. 1810; 5 nov. 1826. Sabots (ateliers à enfumer les) dans lesquels il est brûlé de la corne ou d'autres ma

tières animales, dans les villes.- Mauvaise odeur et fumée. --1re cl.- 9 fév. 1825. SABOTS (ateliers à enfumer les). — Fumée. — 3€ cl. - 14 janv. 1818. SALAISON (ateliers pour la) et le saurage des poissons. Odeur très-désagréable.

g.fév. 1825. SALAISONS (dépôts de). - Odeur désagréable. 2e cl. 14 janv. 1815. SALAISONS LIQUIDES. Voir Rogues. SALPÊTRE (fabricat. et raffinage du). Fumée et danger du feu. ze cl. - 14

janv. 1818. SANG DES ANIMAUX destiné à la fabrication du bleu de Prusse (dépôts et ateliers pour

la cuisson ou la dessiccalion du).- Odeur très-désagréable, surtout si le sang conservé n'est pas à l'élat sec.

- fre cl.

9 fév. 1825. SARDINES. Voir Conserves. SAVONNERIES. — Buée, fumée et odeur désagréable. % cl. 15 oct. 1810, SCHISTES BITUMINEUX. Voir Noir mineral. SÉCHAGE D'ÉPONGES. Voir Lavage. SÉCHERIES DE MORUES. Odeur très-désagréable. ge cl. – 31 mai 1833. SECRĖTAGE des peaux ou poils de lièvres ou de lapins.-Émanations fort désagréables.

- ge cl.–20 sept. 1828. SEL (raffineries de).- Très-peu d'inconvénients. - Je cl.-14 janv. 1815. SEL AMMONIAC extrait des eaux de condensation du gaz hydrogène (fabriques de).

Odeur extrêmement désagréable et nuisible, quand les appareils ne sont pas parfaits.

- fr* cl.—20 sept. 1828. SEL AMMONIAC ou Muriate d'ammoniaque (fabricat. du) par le moyen de la distillation

[ocr errors]

« PrécédentContinuer »