Images de page
PDF
ePub

JUILLET.

DU SIXIÈME VOLUME.

1.er jour. Saint Gal I, évêque de Clermont en Auvergne, page 1 ss. Jules et Aaron, martyrs en Angleterre,

s. Thierri, abbé du Mont-d'Hor, près de Rheims,
s. Calais, premier abbé d'Anille, dans le Maine, 6
s. Léonore, vulgairement saint Lunaire, évêque
en Bretagne,

s. Cybar, reclus à Angoulême,

s. Siméon, surnommé Salus,

76

9

s. Rumwold ou Rumold, évêque, martyr à Malines, 11 s. Thibaut, ermite,

2. jour. La Visitation de la sainte Vierge,

ss. Processe et Martinien, martyrs,

s. Oudocée, troisième évêque de Landaff, en
Angleterre,

ste. Monégonde, recluse à Tours,

s. Othon, évêque de Bamberg, en Franconie,
apôtre de Pomeranie,

12

17 25

26

ibid

s. Bertran, évêque du Mans,

3. jour. s. Phocas, jardinier, martyr,
s. Gunthiern, abbé en Bretagne,

4. jour. s. Ulric, évêque d'Ausbourg,

s. Guthagon, reclus,

s. Odon, archevêque de Cantorbéry,

s. Sisoès ou Sisoy, anachorète en Egypte,

30

34

35

37

ste. Berthe, veuve, abbesse de Blangy, en Artois, 57

5. jour. s. Pierre de Luxembourg, cardinal – évêque de

Metz,

ste. Modwène, vierge en Angleterre,

6. jour. s. Pallade, apôtre des Scots,

s. Julien, solitaire en Mésopotamie,

[ocr errors]
[ocr errors]

105

106

107

s. Goar, prêtre, solitaire au diocèse de Trèves,

ste. Sexburge, abbesse d'Ely, en Angleterre,

ste. Godelieve, vulgairement sainte Godeleine, 79

7. jour. s. Pantene, père de l'église, s. Félix, évêque de Nantes,

s. Hedde, évêque des Saxons occidentaux en An-
gleterre,

s. Guillebaud, évêque d'Aichstadt, en Allemagne, 88 ste. Edelburge, vulgairement sainte Aubierge,

abbesse de Faremoutier,

s. Benoit X1, pape,

8. jour. ste. Elizabeth, reine de Portugal,
s. Procope, martyr en Palestine,

ss. Kilien, Colnan et Totnan, martyrs,
ste. Witburge, vierge en Angleterre,

[blocks in formation]

ste. Christine, vierge et martyre,

s. Wulfhad et saint Ruffin, martyrs,

ste. Lewine, vierge bretonne, martyre,

420

421

422

s. Déclan, premier évêque d'Ardmore, en Irlande, ibid ste. Sigouleine, veuve, abbesse de Troclar, en

Albigeois,

s. Romain et saint David, patrons de Moscovie,

423

martyrs,

424

ste Hélène ou Olga,

429

[merged small][ocr errors][merged small]

ibid

s. Athanase,

430

[blocks in formation]

ibid

s. François Solano, franciscain,

431

25. jour. s. Jacques-le-Majeur, apôtre,

434

s. Christophe, martyr,

444

ste. Thée et sainte Valentine, vierges, et saint

Paul. martyr,

445

s. Cucufat, martyr en Espagne,

447

ste. Glossine, vierge,

26. jour. ste. Anne, mère de la sainte Vierge, s. Germain, évêque d'Auxerre,

s. Evrols, reclus et abbé près de Beauvais,

27. jour. s. Pantaleon, médecin et martyr,

ss. Maximilien, Malchus, ctc. vulgairement
appelés les sept Dormans, martyrs,

448

449

451

464

466

469

s. Victor, pape,

28. jour. s. Nazaire et saint Celse, martyrs,

s. Innocent I,

pape,

[blocks in formation]

s. Samson, évêque,

s. Ours et saint Libesse ou Loubace, abbés,

29. jour. s. Lazare, sainte Marthe et sainte Marie,
s. Simplice et saint Faustin, frères, et sainte
Béatrix, leur sœur, martyrs,

s. Prosper, évêque d'Orléans,

s. Olaus on Olaf, roi de Norwège, martyr,
s. Guillaume, évêque de Saint-Brieuc,

482

484

485

496 ibid

497

500

30. jour. s. Abdon et saint Sennen, martyrs,

501

ste. Julitte, martyre,

503

31. jour. s. Ignace de Loyola, fondateur de la Compagnie de JÉSUS,

505

s. Jean Colombini, fondateur de l'ordre des Jé

suates en Italie,

548

ste. Hélène de Skofde, martyre,

550

Fin de la Table.

DES MARTYRS,

ET DES AUTRES

PRINCIPAUX SAINTS.

1.er Juillet.
S. GAL I,

ÉVÊQUE DE CLERMONT, EN AUVErgne.

Tiré de saint Grégoire de Tours, son neveu, Vit. Patr. c. 6, et Histor. Franc. l. 4, c. 5. Voyez les remarques de Mabillon, sect. 1, Ben. ; le Gallia Christ. nova, t. II, p. 237, et Sollier, un des continuateurs de Bollandus, t. 1, Julii, p. 103. L'AN 553.

SAINT GAL, né vers l'an 489, eut pour patrie la ville d'Auvergne, connue depuis sous le nom de Clermont. George, son père, sortoit d'une des meilleures maisons de la province. Léocadie, sa mère, descendoit de la famille de Nettius Epagatus, célèbre Romain, qui versa son sang à Lyon pour la gloire de Jésus-Christ. Ils prirent l'un et l'autre beaucoup de soin de l'éducation de leur fils; et lorsqu'il fut en âge d'être marié, ils pensèrent à lui faire épouser la fille d'un sénateur, qui étoit un parti fort honorable.

Mais le Saint ne se prêta point à leurs arrangemens; animé du désir ardent de ne vivre que pour Dieu dans la retraite, il s'enfuit secrètement de la maison paternelle. Il pria l'abbé du monastère de Cournon (a) de le recevoir parmi ses religieux; ce qui lui fut accordé, lorsqu'il eut ob(a) Environ à trois lieues de la ville d'Auvergne. Tome V1.

A

1

tenu le consentement de son père. Il vit arriver avec joie le jour où il renonça à toutes les vanités mondaines pour embrasser la pauvreté monastique.

On le remarqua bientôt, entre tous les autres, à son zèle pour la mortification, et à sa ferveur dans tous les exercices de la communauté. Sa piété et la douceur de sa voix dans le chant des psaumes, charmoient tous ceux qui le voyoient et l'entendoient au chœur. Saint Quintien, évêque d'Auvergne, voulut se l'attacher, et l'ordonna diacre.

Quelque temps après, Thierri, roi d'Austrasie, obligea Quintien à le lui céder. Il le fit venir à sa cour, et l'y retint jusqu'à l'an 527. Le saint évêque d'Auvergne étant mort cette année, le peuple lui demanda saint Gal pour pasteur, et il eut enfin la satisfaction de l'obtenir. L'humilité, la douceur, la charité et le zèle du nouvel évêque brillèrent du plus vif éclat.

Ôn admiroit sur-tout sa patience à supporter les injures. Un homme brutal lui ayant déchargé un coup sur la tête, il n'en témoigna pas la moindre émotion; il souffrit en silence l'affront qu'on lui faisoit, et il désarma, par sa douceur, celui qui l'avoit insulté. Evode, qúi de sénateur étoit devenu prêtre, s'oublia un jour au point de lui parler de la manière la plus indigne : le Saint se leva tranquillement sans rien lui répondre; il traita son ennemi avec bonté, et s'en alla visiter les églises de la ville. Evode fut si touché d'une telle conduite, qu'il se jeta aux pieds du Saint, au milieu de la rue, et lui demanda pardon. Depuis ce temps -là, ils vécurent toujours l'un et l'autre dans une parfaite intelligence.

Saint Gal fut favorisé du don des miracles. Il

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »