Recueil des lettres de madame la marquise de Sévigné: a madame la comtesse de Grignan, sa fille, Volume 8

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 258 - Levez-vous, comte : je ne veux point vous tuer à terre, ou reprenez votre épée pour recommencer notre combat. Mais il vaut mieux que je vous donne la vie, et que nous vivions en paix. Vous avouerez seulement la chose comme elle s'est passée, c'est tout ce que je veux. Voilà un procédé assez honnête : vous ne me pouvez plus appeler justement une petite brutale.
Page 168 - Turenne, madame de Montausier, M. le prince, feu MADAME, la reine d'Angleterre; nous admirons ce portrait de Cromwell 1 ; ce sont des chefs-d'œuvre d'éloquence qui charment l'esprit : il ne faut point dire : « Oh! cela est vieux; » non, cela n'est point vieux, cela est divin.
Page 400 - Turenne est ur peu violent; mais il s'en excuse en niant que ce soit un parallèle et en disant que c'est un grand spectacle qu'il présente de deux grands hommes que Dieu a donnés au roi, et tire de là une occasion fort naturelle de louer...
Page 314 - Je suis venue ici achever les beaux jours, et dire adieu aux feuilles ; elles sont encore toutes aux arbres , elles n'ont fait que changer de couleur : au lieu d'être vertes elles sont aurore , et de tant de sortes d'aurore , que cela compose un brocard d'or riche et magnifique, que nous voulons trouver plus beau que du vert, quand ce ne serait que pour changer.
Page 174 - Despréaux soutint les anciens, à la réserve d'un seul moderne, qui surpassait, à son goût, et -les vieux et les nouveaux. Le compagnon...
Page 356 - En vérité , on devroit en dire autant que lui ; et l'orgueil humain se fait trop d'honneur de croire qu'il y ait de grandes affaires dans les astres quand on doit mourir. Tout mon silence ne m'a pas fait oublier les charmes de vos traductions.
Page 417 - Ces monts pendant en précipices, Qui, pour les coups du désespoir, Sont aux malheureux si propices, Quand la cruauté de leur sort Les force à rechercher la mort!
Page 102 - ... m'y voilà, et je voudrais bien, au moins, ménager de ne pas aller plus loin, de ne point avancer dans ce chemin des infirmités, des douleurs, des pertes de mémoire, des...
Page 316 - Madelonne est ici ; mais comme il n'ya pas un plaisir pur en ce monde , la joie que j'ai de la voir est fort troublée par le chagrin de sa mauvaise santé. Imaginez-vous, mon pauvre cousin, que cette jolie petite personne, que vous avez trouvée si souvent à votre gré, est devenue d'une maigreur et d'une délicatesse qui la rend une autre personne ; et sa santé est tellement altérée , que je ne puis y penser sans en avoir une véritable inquiétude. Voilà ce que le bon Dieu me gardoit , en...
Page 135 - Dieu ! tant mieux ; peut-on avoir un style plus parfait, une raillerie plus fine, plus naturelle, plus délicate, plus digne fille de ces dialogues de Platon, qui sont si beaux?

Informations bibliographiques