L'Année littéraire et dramatique, ou, Revue annuelle des principales productions de la littérature française et des traductions des œuvres les plus importantes des littératures étrangères, avec l'indication des événements les plus remarquables appartenant à l'histoire littéraire, dramatique et bibliographique de l'année

Couverture
Libraire Hachette, 1863

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 405 - En quoi il n'est pas vraisemblable que tous se trompent; mais plutôt cela témoigne que la puissance de bien juger et distinguer le vrai d'avec le faux qui est proprement ce qu'on nomme le bon sens ou la raison est naturellement égale en tous les hommes...
Page 39 - ... sociale créant artificiellement, en pleine civilisation, des enfers, et compliquant d'une fatalité humaine la destinée qui est divine; tant que les trois problèmes du siècle, la dégradation de l'homme par le prolétariat, la déchéance de la femme par la faim , l'atrophie de l'enfant par la nuit, ne seront pas résolus; tant que, dans...
Page 479 - A partir du 1er janvier 1863, l'Académie s'occupera de l'examen annuel relatif aux prix fondés par feu M. le baron Gobert, pour le morceau le plus éloquent d'histoire de France, et pour celui dont le mérite en approchera le plus.
Page 6 - O temps, suspends ton vol ! et vous, heures propices Suspendez votre cours ! Laissez-nous savourer les rapides délices Des plus beaux de nos jours...
Page 88 - Le livre que le lecteur a sous les yeux en ce moment, c'est, d'un bout à l'autre, dans son ensemble et dans ses détails, quelles que soient les intermittences, les exceptions ou les défaillances, la marche du mal au bien, de l'injuste au juste, du faux au vrai, de la nuit au jour, de l'appétit à la conscience, de la pourriture à la vie, de la bestialité au devoir, de l'enfer au ciel, du néant à Dieu.
Page 88 - ... l'autre, dans son ensemble et dans ses détails, quelles que soient les intermittences, les exceptions ou les défaillances, la marche du mal au bien, de l'injuste au juste, du faux au vrai, de la nuit au jour, de l'appétit à la conscience, de la pourriture à la vie, de la bestialité au devoir, de l'enfer au ciel, du néant à Dieu. Point de départ : la matière, point d'arrivée : l'âme. L'hydre au commencement, l'ange à la fin. XXI LES HÉROS.
Page 13 - Mouillent sa robe de velours. Elle traîne après elle un reste de sa chasse, Un quartier du beau cerf qu'elle a mangé la nuit; Et sur la mousse en fleur une effroyable trace Rouge, et chaude encore, la suit. Autour, les papillons et les fauves abeilles Effleurent à l'envi son dos souple du vol ; Les feuillages joyeux de leurs mille corbeilles Sur ses pas parfument le sol. Le python, du milieu d'un cactus écarlate, Déroule son écaille, et, curieux témoin, Par-dessus les buissons dressant sa...
Page 479 - L'Académie française rappelle ( qu'elle a proposé pour sujet d'un pris extraordinaire de 3,000 fr., qu'elle décernera en 1863, la question suivante : « De la nécessité de concilier, dans l'histoire critique « des lettres, le sentiment perfectionné du goût et les principes de la « tradition avec les recherches érudites et l'intelligence historique du
Page 505 - Le Pentateuque, ou les cinq livres de Moïse, traduction nouvelle avec le texte hébreu ponctué et accentué d'après les meilleures éditions, accompagnée de notes explicatives scientifiques, grammaticales et littéraires...
Page 13 - La regarde passer de loin. Sous la haute fougère elle glisse en silence, Parmi les troncs moussus s'enfonce et disparaît. Les bruits cessent, l'air brûle, et la lumière immense Endort le ciel et la forêt.

Informations bibliographiques