Images de page
PDF
ePub

i SCENE X. LE MARQUIS, LE CHEVALIER, E N E R IN E.,

NE'RINE au Marquis.

M onsieur, vous voilà sur les bras Un rival tout nouveau que vous n'attendiez pas.

* LE MARQUIS.. Je vais de ma Maison le chasser tout à l'heure,

Er mon juste dépit. ..
LE CHEVALIE R.

.... Demeure ,
Pour effacer le mal que je t'ai fait, i
Ou que j'étois plutôt sur le point de ce faire,
Souffre que je te donne un conseil salutaire,

C'est d'éviter l'éclat qui te perdroit. -

..LE MARQUIS.
· Je souffrirois qu'un Domestique....

LE CHEVALIER.

A ce discours je te replique Qu'au seul citre d'amant tu bornes ton ardeur ; Pamela est sage & veut un Epouseur,

[ocr errors]

Par là ton Jardinier aura la préférence ,

Si tu prétens l'emporter de hauteur. Poursuis plutôt , crois-moi , sur le ton séducteur ;

Ou si tu veux user de violence, .. Qu'elle soit douce en apparence, Et ravisse les sens pour subjuguer le cæur.

· LE MARQUIS. : Que veux-tu dire ? wwwLE CHEVALIER.

........, Je m'explique, Pour retenir ses pas & vaincre sa rigueur ; Il faut avoir recours à l'art Magique,

LE MARQU Í S. Wis !! A l'art Magique ?

LE CHE VA LIE R.

... Oui, sois moins effrayé, C'est celui qu'on exerce au Théâtre Lirique ;

--- Il peut sans crime être employé.

cs. Venge-toi d'abord en Musique,..
Et punis Mathurin d'une façon comique.
Il faut te faire un jeu de fà terreur ;

Qu'il en soit quitte pour la peur ; .
Pour Paméla le Spectacle la charme,
La Danse la ravit, & le chant la désar me,

i 3* Pour la soumettre enléve-la'.
i !" Dans une gloire d'Opéra..."

: NE'RIN E... Oui, quand elle sera parmi ces Demoiselles,

Comptez qu'elle fera comme elles, ..

Et l'exemple l'emportera. ,
LE CHEVALIER au Marquis.

Je puis t'en répondre d'avance,
Morbleu l'air de ce pays-là

Eft fi contraire à l'innocence,
Qu'en y mettant le pied, Sonica', dans l'instant
Elle y tombe en foiblesse & meurt subitement,

LE MARQUIS.
J'approuve ce moyen ; le jour est favorable;
Pour le faciliter, la Fêre vient au mieux..

NERIN E..
Oui, la ruse en sera d'autant plus praticable,
Qu'on doit jouer pour elle un baler dans ces lieux.

LE MARQUIS.
C'est le plaisir épris de la fagelse,
Qui fait & le Héros & le fonds de la Piéce ;

Je compte le réprésenter.

N ERIN E. Vous ne pouviez choisir un Rôle plus aimable. Vous faites pour le chant voir un goût admirable;

Vos sons filez vont l'enchanter. e elle même à peine à résister

A la touchante voix d'un Amant agréable,

LE CHEVALIER. ' Moi, par mes entrechats j'espere l'amuser, Pour l'éxécution allons tɔut disposer,... Si sa vertu résiste à ce choc redourable I lfaudra qu'elle soit, sangbious, invulnérable.

[merged small][graphic]

A CT E III:

SCENE PREMIER E.
La rampe est baissée.

PA ME'L A seule.
V Oilà la nuit venue , & je n'entens personne,
Tout est tranquille, ah! mon cour ne l'est point;
L'Amour jaloux l'agice, & la frayeur l'étonne ;

Il est cruel au dernier point, De fuir un homme aimable & qui nous intéresse, · Pour suivre & marcher sur les pas D'un autre qu'on estime , il est vrai par sagesse,

..Mais que par goût on n'aime pas. Ah! pourquoi le Marquis n'a-t-il pas la droiture

Et le bon cæur de Mathurin ?
Ou pourquoi Mathurin dans cecce conjoncture
Na-i-il pas , du Marquis , l'esprit & la figure?
Mon trouble feroit moindre & mon bonheur cer-
cain.

Non, ma gloire en seroit moins sûre.
Tout regardé, tout compte fait,

E

زنن

« PrécédentContinuer »