Le grand vocabulaire françois: contenant 10. L'explication de chaque mot considéré dans ses diverses acceptions grammaticales ... 20. Les loix de l'orthographe ... & généralement tout ce qui a rapport à léloquence & à la poésie. 30. La géographie ancienne & moderne ... 40. Des détails raisonnés & philosophiques sur l'économie ...

Couverture
C. Panckoucke, 1773
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 96 - L'enfer s'émeut au bruit de Neptune en furie. Pluton sort de son trône, il pâlit, il s'écrie; II a peur que ce dieu, dans cet affreux séjour, D'un coup de son trident ne fasse entrer le jour, Et, par le centre ouvert de la terre ébranlée, Ne fasse voir du Styx la rive désolée; Ne découvre aux vivants cet empire odieux, Abhorré des mortels, et craint même des dieux1.
Page 402 - Ce pain, cet aliment dans mon corps digéré, Se transforme en un lait doucement préparé ? Comment, toujours filtré dans...
Page 94 - Sans cesse en écrivant variez vos discours ; Un style trop égal et toujours uniforme En vain brille à nos yeux, il faut qu'il nous endorme.
Page 95 - En vain ils s'uniraient pour lui faire la guerre : Pour dissiper leur ligue il n'a qu'à se montrer ; II parle, et dans la poudre il les fait tous rentrer. Au seul son de sa voix la mer fuit, le ciel tremble...
Page 392 - ... à proportion que l'encoubert ; il a les yeux petits & noirs , quatre doigts aux pieds de devant & cinq à ceux de derrière ; la tête eft ces deux bandes forment la bordure des boucliers auxquels elles font reunies & adherentes.
Page 387 - ... fes amis , il fouffrit l'exil , la prifon , la plus extrême pauvreté , la faim même ; &, ce qui devait ajouter un poids infupportable à tant de malheurs, la calomnie l'attaqua & l'opprima.
Page 34 - Il sert à leur rappeler les faits principaux , qui y sont détaillés avec netteté et choisis avec jugement. Pour rendre ce recueil plus complet, Sponde y joignit les Annales sacrées de Г Ancien-Testament jusqu'à J.-C., in-fol., qui ne sont proprement qu'un abrégé des Annales de Torniel.
Page 169 - IV ayant eu la foiblesse de faire une promesse de mariage à la marquise de Verneuil , Sully, à qui ce prince la montra , eut le courage de la déchirer devant lui. Comment, morbleu , dit le Roi en colère , vous êtes donc fou...
Page 527 - Elle avoit un vifage ferein & une douce majefté qui faifoit fuir les vents féditieux & toutes les noires tempêtes. Les tritons conduifoient les chevaux & tenoient les rênes dorées. Une grande voile de pourpre flottoit dans l'air...
Page 556 - Valcns , prince qui étant Arien perfécutoit les Orthodoxes , qu'il ne falloit pas s'étonner de la diverfité des fentimens parmi les Chrétiens , puifqu'elle n'étoit rien en comparaifon de cette multitude d'opinions qui régnoient chez les Grecs, c'eft-à-dire chez les Païens, & que cette diverfité ne devoit pas fe terminer par Peffufion du fang.

Informations bibliographiques