Encyclopédie méthodique: ou par ordre de matières: par une société de gens de lettres, de savans et d'artistes ...

Couverture
Panckoucke, 1786
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 20 - ... qui les fait adhérer aux parois des inteftins & probablement à celles des canaux excréteurs des glandes. Des coliques cruelles connues fous le nom de coliques des peintres en font les effets , quand les humeurs que ces molécules métalliques ont altérées adhèrent aux...
Page 151 - L'une des mefures d'eau-mere, que j'appelle mejure <f épreuve des deux acides , fera verfée dans un grand verre, & étendue de quatre parties d'eau ; on y plongera deux lames de papier , l'une teinte par le fernambouc , l'autre par le curcuma , après quoi on y ajoutera peu à peu de la leffive alkaline du n°. 2 , jufqu'à ce que les papiers colorés marquent que l'on a atteint le point de faturation.
Page 73 - que la meilleure »> dépuration , où on perd le moins , eft celle qui fe fait quand on le » difîbut dans l'eau chaude , qu'on met d'abord dans le filtre un peu de » coron qui a été légèrement humecté avec l'huile de fuccin , & qu'enfuite 3...
Page 151 - ... fi important pour les arts. i°. Les eaux -meres ayant été réunies & mêlées quelques jours auparavant dans une même cuve , on en prendra deux fois la même mefure dans une phiole d'une capacité donnée , comme de trois pouces cubiques , & Ton vérifiera encore par le poids l'égalité de ces mefures.
Page 33 - ... 1° Qu'en général lorsque le principe acidifiant ou oxygine se combine avec un corps quelconque sans le décomposer (si on en excepte cependant le plus grand nombre des substances métalliques), il le convertit en un acide particulier qui, indépendamment des caractères généraux, communs à tous les acides, en a qui lui sont propres; 2° qu'à l'égard des substances métalliques, il forme, avec la plupart, des composés connus sous le nom de chaux métalliques. J'ajouterai cependant ici,...
Page 152 - ... de la liqueur , ce qui arriveroit , fi elle étoit trop concentrée. Ici , comme dans tout le refte du procédé , on ne doit .plus faire ufage que d'eau de pluie. 6°. On pefera la diffolution nitreufe de plomb , qui aura été préparée d'avance avec foin , pour connoitre la quantité...
Page 318 - ... quelques gouttes d'acide , & alors , on fentoit une odeur pareille à celle du fromage de Hollande. I X. Ce fel ayant été diflous dans l'eau , la liqueur filtrée avoit un goût falé , agréable ; lorfqu'elle fut rapprochée , il s'y forma de petits cryftaux blancs , amers , fans odeur : il ne fut pas...
Page 306 - Sur 4 onces de fuere de lait purifié, &. réduit en poudre fine,' on verfa 12 onces d'acide nitreux délayé , que l'on mit dans une cornue de verre fur un bain de fable. Lorfque le mélange eut pris un certain degré de chaleur, on remarqua une violente ebullition, ou plutôt...
Page 158 - ... eft le moyen que la nature employé pour le développer & le féparer. On peut voir les preuves que M. Lémery apporte de fon opinion dans ces Mémoires, qui méritent d'être lus à caufe des réflexions qu'ils contiennent , & des vues qu'ils peuvent fournir; au...
Page 306 - Après un efpace de deux fois vingtquatre heures , la diiïblution ne parut avoir éprouvé aucun changement fenfible, ni difpofée à donner des cryftaux ; c'eft pourquoi on y verfa encore 8 onces du même acide nitreux , & la cornue fut remife comme auparavant dans le bain de fable.

Informations bibliographiques