Variétés littéraires, Volume 2

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 71 - Norton pour la lettre d'une des tantes de Clarisse, la lettre d'une tante pour celle d'une autre tante ou de madame Howe, ni un billet de madame Howe pour un billet de madame Harlove, quoiqu'il arrive que ces personnages soient dans la même position, dans les mêmes sentiments, relativement au même objet.
Page 56 - J'étais, au sortir de ta lecture, ce qu'est un homme à la fin d'une journée qu'il a employée à faire le bien.
Page 66 - Lorsque votre impatience aura été suspendue par ces délais momentanés qui lui servaient de digues, avec quelle impétuosité ne se répandra-t-elle pas au moment où il plaira au poète de les rompre! C'est alors...
Page 57 - ... de débauche; il ne se perd jamais dans les régions de la féerie. Le monde où nous vivons est le lieu de la scène; le fond de son drame est vrai; ses personnages ont toute la réalité possible...
Page 64 - Richardson de longueurs ! Vous avez donc oublié combien il en coûte de peines, de soins, de mouvements, pour faire réussir la moindre entreprise, terminer un procès, conclure un mariage, amener une réconciliation? Pensez de ces détails ce qu'il vous plaira; mais ils seront intéressants pour moi, s'ils sont vrais, s'ils font sortir les passions, s'ils montrent les caractères. Ils sont communs...
Page 457 - ... l'idée. Il arrive donc qu'avec la chaîne de la rime on marche quelquefois d'un pas plus sûr qu'en se délivrant de cette servitude, et c'est de là qu'on peut conclure que la rime, qui présente à chaque moment le mérite d'une grande difficulté surmontée, est absolument nécessaire à la poésie française.
Page 458 - ... qui ne s'élèvent pas au-dessus du médiocre ; mais c'est qu'alors l'auteur n'a pas eu l'adresse de dérober aux lecteurs la peine qu'il a ressentie en rimant ; ils éprouvent la même fatigue sous laquelle il a succombé. C'est un mécanicien qui laisse voir ses poulies et ses cordes ; il en fait entendre le bruit choquant : il dégoûte, il révolte.
Page 71 - Il m'adreffe aux honnêtes gens, il m'écarte des méchans; il m'a appris à les reconnoître à des fignes prompts & délicats. Il me guide quelquefois fans que je m'en apperçoive. Les ouvrages de Richardfon plairont plus ou moins à tout homme , dans tous les tems & dans tous les lieux; mais le nombre des...
Page 67 - Howe, fa chère & tendre Mifs Howe , puifque vous ne l'avez point vue échevelée & étendue fur le cercueil de fon amie , fe tordant les bras, levant fes yeux noyés de larmes vers le ciel , rempliflant la demeure des Harloves de fes cris aigus , & chargeant d'imprécations toute cette famille cruelle ; vous ignorez l'effet de ces circonftances que votre petit goût fupprimeroit, puifque vous n'avez pas entendu le fon lugubre des cloches de la paroifle , porté par le vent fur la demeure des Harloves...
Page 55 - O Richardson! on prend, malgré qu'on en ait, un rôle dans tes ouvrages; on se mêle à la conversation, on approuve, on blâme, on admire, on s'irrite, on s'indigne.

Informations bibliographiques