Images de page
PDF
ePub

ques petits Térences, modernes, quand ils veulent nous faire rires

می دهد و به رن ، . ::.

2

[ocr errors]
[ocr errors]

AVRIGNY (M. &'), auteur dramatique, 1808.

On a de lui plusieurs opéra -comiques, où l'on remarque un style agréable. Il s'est exercé avec succès dans le genre de la haute poésie.

AXIANE, tragi-comédie de Scudéry, 1643.

Cette pièce est écrite en prose, par une sorte d'hommage, que l'auteur voulait rendre d'une opinion, qu'il avait longtems combattue; savoir : si l'on peut faire une bonne pièce de théâtre , sans le secours des vers. Le public sait actueltement à quoi s'en tenir sur cette question. Quant à Scu: déry, il s'est, en quelque façon, surpassé lui-même, en traçant les caractères d'Axiare et d'Hermocrate, son amant. L'action roule sur une aventure de Pirates. Leur chef, Léontidas, chassé du trône de Lesbos par ses sujets", tenait dans les fers Hermocrate, fils de Diophante , roi de Crète. Axiane , fille de Léontidas, fatiguée des cruautés qu'elle a toujours sous les yeux, rompt les chaînes d'Hermocrate, et le suit dans l'ile de Crète. Léontidas

у aborde, bien résolu de la saccager ; il est obligé de regagner son vaisseau , après un combat opiniâtre ; mais il trouve Dîophảnte au nombre de ses prisonniers ; et il offre d'en faire un échange avec Axiane. On sait que ce père inhumain ne redemande sa fille, que pour l'immoler : ellemême en'estavertie; cependant, elle se fait conduire au vaisseau de son père, et y aborde, au moment où Hermocrate vient y chercher l'esclavage ou la mort, pour sauver Axiane et Diophante. Cette action héroïque change le coeur de Léontidas ; et l’union des deux amans est précédée de la promesse de le remettre sur le trône de Lesbos.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

AYEUX CHIMÉRIQUES (les), comédie. en cinq actes, en vers, de J.-B. Rousseau, au Théâtre-Français, 1735,

Cet ouvrage ne réussit point; mais on y trouve un plan bien tracé, et le style de la haute comédie.

AZÉLIE, comédie-féérie, en trois actes, musique de M. Rigel, au Théâtre de Monsieur, 1790.

C'est la même pièce que celle, qui fut donnée en 1780, au Théâtre-Italien , sous le titre de Rosanie: mais le premier acte en a été retouché, et les deux autres, refaits entièrement.

On retrouve, au troisième acte, un air composé, il y a près de six cents ans , par le roi Richard, dit Çaur de Lion, et que M. Rigel a conservé, vraisemblablement, à cause de son antiquité.

AZÉLINE, opéra en trois actes, en prose , de M. Hofmann , musique de M. Solié, à l'Opéra-Comique, 1796.

Le sujet de cet ouvrage est tiré d'un conte d'Imbert, On y trouve de l'intérêt et des situations ; mais le fonds et le style semblent appartenir au genre du mélodrame.

AZÉMAR (M. d) est auteur de plusieurs ouvrages dramatiques ; entr'autres des Deux Miliciens, et de l'Or pheline villageoise, opéra-comiques.

AZÉMIA, OU LES SAUVAGIS, comédie en trois actes en prose , mêlée d'ariettes , par M. de la Chabeaussière, musique de M. d'Aleyrac, à l'Opéra-Comique, 1787,

Un Anglais habite depuis long-tems une grotte, dans yrę ile sauvage , avec Azémia sa fille , et Prosper , fils du lord Alkinson; malgré la précaution, qu'il a prise, de faire porter fille des habits d'homme, et de cacher son sexe * Prosper , ces jeunes enfans sont unis d'une amitié si ten

[ocr errors]

sa

dre , qu'il commence à s'en alarmer. Un bâtiment espagnol , qui porte le lord Alkinson, aborde dans cette île. Le capitaine voit Azémia, et veut la faire enlever. Le lord découvre enfin la grotte , qu'habitent son fils et son ami : mais, pendant qu'il les embrasse, Azémia est enlevée par les matelots espagnols. Une troupe de sauvages les disperse : Azémia éperdue rencontre dans sa fuite le capitaine espagnol, se met sous sa sauve-garde , et réclame son secours contre ses ravisseurs. Cette noble confiance rappelle l'honneur dans l'âme du capitaine, et il rend Azemią à son père et à son amant.

L'intrigue de cet ouvrage est romanesque; mais on y trouve des situations intéressantes, telle entr’autres que la scène où Azémia implore son ravisseur contre luimême,

[ocr errors]

AZÉMIRE, tragédie en cinq actes , de M. Chénier , au Théâtre-Français, 1786.

Azémire , reine de Cilicie , est assiégée dans Heraclée, sa capitale, par une armée de Croisés, que commande Bouillon. Turenne, un de leurs plus vaillans chevaliers , emporté par son ardeur, a été fait prisonnier , tandis qu'il poursuivait les assiégés, jusques dans leur ville. Conduit devant Azémire, il lui inspire une violente passion, que bientôt il partage. D'Amboise, ami de Turenne qui lui a sauvé la vie , instruit de čes amours, quitte le camp des Français; et, sous le prétexte d'une échange de prisonniers, mais en effet pour arracher son ami à sa honteuse passion, il arrive dans Héraclée : à partir de son arrivée , lisez dans le Tasse l'épisode d’Armide et Renaud; vous y verrez: Ubalde et le Chevalier Danois, faire honte à Renaud de son indigne amour pour Armide ; Renaud en rougir, et

leur promettre de les suivre; Armide triompber par ses charmes de l'éloqnence des deux guerriers , et du 'serment de Renand; Ubalde et le Danois revenir à la chargé, et enlever le trop faible Renaud. Telle est la marche fidèle, de la fin de la tragédie d'Azémire, jusqu'à la dernière scene, ou Azémire se tue : action que se gardę bien de faire la maîtresse de Renaud.

La beauté des vers rachète , avec usure, Je défaut d'imagination, qu'on trouve dans cette pièce. On y admire surtout un beau rôle, celui d'Amboise, dont les discours sont remplis d'une mâle éloquence.

AZOLAN, ou LE SERMENT INDISCRET, ballet héroža que en trois actes, par Le Monnier , musique de Floquet, 1774.

Alcindor, roi des Génies et protecteur dujeune Azolan, lui remet son sceptre, avec lequel il verra l'Univers de ses pieds, pourvû qu'il s'engage à ne jamais brûler des feux de l'amour. Azolan prononce le serment de porter à ce dieu une haine implacable : mais, par malheur , il voit la. jeune Agathịne; et, dès ce moment, il ressent la puis-. sance des feux, qu'il avait juré de braver : il en fait l'aveu, et révoque-son serment. Alcindor menace son favori, o porte le ravage dans son palais. Agathine veut en vain déterminer Azolan à sacrifier un amour, qui lui est si fineste; il jure de l'aimer toujours. Le Génie outragé veut venger son offense; mais l'Amour, venant au secours de ces amans fidèles, les délivre de leur persécuteur. Alcindor lui-même, ne peut résister aux charmes de ce dieu , reconnaît sa puissance , et rend ses faveurs d Azoloa. Ce sujet est tiré du contede Voltaire.

BABILLARD(le), comédie en un acte , en vers , de Boissy , au Théâtre-Français , 1725.

L'auteur avait fait d'abord cette pièce en trois actes ou même en cinq. Il les refondit en un seul; ce qui donne au Babillard une précision , qui n'est pas un des moindres mérites de cet ouvrage. Le caractère du Babillard y est exprimé dans toute sa force , et avec une vivacité, extrêmement agréable au théâtre.

Dans cette comédie était ce vers :

Colonel autrefois, et maintenant gendarme.

Ce contraste ne fut pas du goût des gendarmes : une vingtaine de ces messieurs, comme députés du corps, vinrent ensemble à la Comédie, dans l'intention de faire leurs remercimens à l'auteur. L'acteur Quinault, qui représentait le rôle du Babillard, craignant pour luimême, changea le vers , et substitua le nom de médecin à celui de gendarme a ce changement amena la paix.

BACCHUS ET ARIANE, ballet-pantomime, en un acte de M. Gallet , musique de M. Rochefort , à l'Opéra, 1791., a

Le sujet est trop connu , pour en donner içi l'analyse, L'entrée de Bacchus sur la scène est :accompagnée d'une musique, expressive , et analogue au sujet. Le coup de théâtre, qui termine la pièce, et qui offre Bacchus et Ariane enlevés dans les cieux, a surpris et charmé le public, autant par,la beauté du spectacle, que par la sim plicité de l'exécution

BACK (N.) auteur de la musique d'Amadis de

« PrécédentContinuer »