La philosophie

Couverture
Librairie Philosohique de Ladrange, 1858 - 322 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page iii - ... éloquents, hardis, décisifs, esprits forts et lumineux ; mais plus capables de pousser les choses à l'extrémité, que de tenir le raisonnement sur le penchant ; et plus propres à commettre ensemble les vérités chrétiennes qu'à les réduire à leur unité naturelle...
Page viii - ... des sauvages ivres. Et c'est là ce peuple si doux , si léger et si gai ! Arlequins anthropophages ! je ne veux plus entendre parler de vous. Courez du bûcher au bal, et de la Grève à l'Opéra-Comique...
Page 7 - Que ces objets sont beaux ! Que notre âme épurée Vole à ces vérités dont elle est éclairée ! Oui, dans le sein de Dieu, loin de ce corps mortel, L'esprit semble écouter la voix de l'Éternel.
Page 6 - L'espace, qui de Dieu contient l'immensité, Voit rouler dans son sein l'univers limité, Cet univers si vaste à notre faible vue, Et qui n'est qu'un atome, un point dans l'étendue.
Page 267 - Quittons les voluptés pour savoir les reprendre; Le travail est souvent le père du plaisir. Je plains l'homme accablé du poids de son loisir. Le bonheur est un bien que nous vend la nature. Il n'est point ici-bas de moissons sans culture : Tout veut des soins sans doute, et tout est acheté.
Page 311 - La loi de la gravitation qui agit sur un astre, agit sur tous les astres, sur toute la matière : ainsi la loi fondamentale de la morale agit également sur toutes les nations bien connues. Il ya mille différences dans les interprétations de cette loi, en mille circonstances; mais le fond subsiste toujours le même, et ce fond est l'idée du juste et de l'injuste. On...
Page xxxiv - Voltaire écrit à d'Alembert : « Je prie l'honnête homme qui fera matière (dans l'Encyclopédie) de bien prouver que le je ne sais quoi, qu'on nomme matière, peut aussi bien penser que le, je ne sais quoi qu'on appelle esprit. » —Et dans une autre lettre :
Page 21 - Il n'appartient qu'à lui d'expliquer son ouvrage, De consoler le faible, et d'éclairer le sage. L'homme, au doute, à l'erreur, abandonné sans lui, Cherche en vain des roseaux qui lui servent d'appui.
Page 245 - On en peut dire autant du secret d'être heureux ; Le simple, l'ignorant, pourvu d'un instinct sage, En est tout aussi près au fond de son village Que le fat important qui pense le tenir, Et le triste savant qui croit le définir.
Page 21 - Le trépas est un bien qui finit nos misères. Mais quand nous sortirons de ce passage affreux Qui de nous prétendra mériter d'être heureux? Quelque parti qu'on prenne, on doit frémir sans doute; II n'est rien qu'on connaisse, et rien qu'on ne redoute. La nature est muette, on l'interroge en vain.; On a besoin d'un Dieu qui parle au genre humain.

Informations bibliographiques