Œuvres complètes de Montesquieu: De l'esprit des lois, livres XXII-XXX

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Du change
17
Des opérations que les Romains firent sur les mon noies
30
Circonstances dans lesquelles les Romains firent leurs opérations sur la monnoie
32
Opérations sur les monnoies du temps des empereurs
34
Comment le change gêne les États despotiques
36
Usage de quelques pays dItalie
37
Du secours que lÉtat peut tirer des banquiers
38
Des dettes publiques
39
Du payement des dettes publiques
46
Des hommes et des animaux par rapport à la mul
57
De divers ordres de femmes légitimes
63
De la Grèce et du nombre de ses habitants 81
84
De lexposition des enfants
102
De létat de lunivers après la destruction
104
Comment on peut remédier à la dépopulation
110
Paradoxe de Bayle
117
Conséquences du caractère de la religion chrétienne
123
Des Esséens
129
Comment la force de la religion sapplique à celle des lois civiles
136
Comment les lois civiles corrigent quelquefois les fausses religions
139
Comment les lois de la religion corrigent les incon vénients de la constitution politique
140
Continuation du même sujet
142
Comment les lois de la religion ont leffet des lois civiles
144
Que cest moins la vérité ou la fausseté dun dogme qui le rend utile ou pernicieux aux hommes dans lÉtat civil que lusage ou labus que lon en fait
145
Continuation du même sujet
147
De la métempsycose
148
Combien il est dangereux que la religion inspire de lhorreur pour des choses indifférentes
149
Des fêtes
150
Des lois de religion locales
152
Inconvénient du transport dune religion dun pays à un autre
156
Du sentiment pour la religion
158
Du motif dattachement pour les diverses religions
159
Des temples
162
Des ministres de la religion
165
Des bornes que les lois doivent mettre aux richesses du clergé
167
Des monastères
170
Du luxe de la superstition
171
Du pontificat
173
De la tolérance en fait de religion
174
Continuation du même sujet
175
Du changement de religion
177
Des lois pénales
178
Pourquoi la religion chrétienne est si odieuse au Japon
184
Des lois civiles qui sont contraires à la loi naturelle
191
Que lordre des successions dépend des principes
197
Que les choses qui doivent être réglées par les prin
204
Dans quel cas il faut suivre à légard des mariages
210
Quil ne faut point régler par les principes du droit
219
Quil ne faut point décider par les règles du droit
222
Quil ne faut pas décider par les principes des lois
229
Que les règlements de police sont dun autre ordre
235
Du différent caractère des lois des peuples Germains
254
Différence capitale entre les lois saliques et les lois des Wisigoths et des Bourguignons
261
Comment le droit romain se perdit dans le pays du domaine des Francs et se conserva dans le pays du domaine des Goths et des Bourguignons
264
Continuation du même sujet
269
Comment le droit romain se conserva dans le do maine des Lombards
270
Comment le droit romain se perdit en Espagne
272
Faux capitulaire
274
Comment les codes des lois des barbares et les capitulaires se perdirent
275
Continuation du même sujet
278
Autre causes de la chute des codes des lois bar bares 1 du droit romain et des capitulaires
279
Des coutumes locales Révolution des lois des peuples barbares et du droit romain
281
Différence de la loi salique ou des Francs saliens davec celle des Francs ripuaires et des autres peuples barbares
284
Autre différence
286
De la jurisprudence du combat judiciaire
310
Règles établies dans le combat judiciaire
311
Des bornes que lon mettoit à lusage du combat judiciaire
314
Du combat judiciaire entre une des parties et un des témoins
317
Da combat judiciaire entre une partie et un des pairs du seigneur Appel de faux jugement
319
De lappel de défaute de droit
327
Époque du règne de saint Louis
333
Observation sur les appels
337
Continuation du même sujet
338
Continuation du même sujet 310
342
Comment la procédure devint secrète
344
Des dépens
346
De la partie publique
348
Comment les Établissements de saint Louis tom bèrent dans loubli
352
Continuation du même sujet
355
Continuation du même sujet
360
Comment on prit les formes judiciaires des décré tales
362
Flux et reflux de la juridiction ecclésiastique et de la juridiction laie
364
Renaissance du droit romain et ce qui en résulta Changements dans les tribunaux
367
Continuation du même sujet
371
De la preuve par témoins
373
Des coutumes de France
375
СНАР І De lesprit du législateur
379
Continuation du même sujet
381
Que les lois qui paroissent séloigner des vues du lé gislateur y sont souvent conformes
382
Des lois qui choquent les vues du législateur
383
Continuation du même sujet
384
Que les lois qui paroissent les mêmes nont pas tou jours le même effet
386
Continuation du même sujet Nécessité de bien com poser les lois
388
Que les lois qui paroissent les mêmes nont pas tou jours eu le même motif
389
Que les lois grecques et romaines ont puni lhomicide de soimême sans avoir le même motif
390
Que les lois qui paroissent contraires dérivent quel fois du même esprit
392
De quelle manière deux lois diverses peuvent être comparées 1
393
Que les lois qui paroissent les mêmes sont quelque fois réellement différentes
395
Quil ne faut point séparer les lois de lobjet pour lequel elles sont faites 1 Des lois romaines sur le vol
397
Quil ne faut point séparer les lois des circonstances dans lesquelles elles ont été faites
400
Quil est bon quelquefois quune loi se corrige elle même
402
Choses à observer dans la composition des lois
403
Mauvaise manière de donner des lois
410
Des idées duniformité
412
Des législateurs
414
Des lois féodales
415
Des sources des lois féodales
418
Origine du vasselage
419
Continuation du même sujet
421
De la conquête des Francs
423
Des Goths des Bourguignons et des Francs
424
Différentes manières de partager les terres
425
Continuation du même sujet
427
Juste application de la loi des Bourguignons et de celle des Wisigoths sur le partage des terres
429
Des servitudes
431
Continuation du même sujet
434
Que les terres du partage des barbares ne payoient point de tributs
439
Quelles étaient les charges des Romains et des Gau lois dans la monarchie des Francs
443
De ce quon appeloit census
447
Que ce quon appeloit census ne se levoit que sur les serfs et non pas sur les hommes libres
449
Des leudes ou vassaux
453
Du service militaire des hommes libres
456
Du double service
460
Des compositions chez les peuples barbares
464
De ce quon a appelé depuis la justice des seigneurs
470
De la justice territoriale des églises
476
Idée générale du livre de lÉtablissement de la
483
De la noblesse françoise
490

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 118 - ... celui qui craint la religion et qui la hait est comme les bêtes sauvages qui mordent la chaîne qui les empêche de se jeter sur ceux qui passent; celui qui n'a point du tout de religion est cet animal terrible qui ne sent sa liberté que lorsqu'il déchire et qu'il dévore.
Page 112 - Un homme n'est pas pauvre parce qu'il n'a rien, mais parce qu'il ne travaille pas. Celui qui n'a aucun bien et qui travaille, est aussi à son aise que celui qui a cent écus de revenu sans travailler.
Page 135 - ... et commence une autre justice; qui est faite pour mener sans cesse du repentir à l'amour, et de l'amour au repentir ; qui met entre le juge et le criminel un grand médiateur, entre le juste et le médiateur un grand juge; une telle religion ne doit point avoir de crimes inexpiables. Mais quoiqu'elle donne des craintes et des espérances à tous, elle fait assez sentir que, s'il n'ya point de crime qui, par sa nature , soit inexpiable , toute une vie peut l'être ; qu'il...
Page 181 - Nous vous conjurons, non pas par le Dieu puissant que nous servons, vous et nous, mais par le Christ que vous nous dites avoir pris la condition humaine pour vous proposer des exemples que vous puissiez suivre ; nous vous conjurons d'agir avec nous comme il agirait lui-même s'il était encore sur la terre. Vous voulez que nous soyons chrétiens, et vous ne voulez pas l'être.
Page 114 - Depuis ce changement l'esprit de commerce et d'industrie s'établit en Angleterre. A Rome , les hôpitaux font que tout le monde est à son aise , excepté ceux qui travaillent, excepté ceux qui ont de l'industrie, excepté ceux qui cultivent les arts, excepté ceux qui ont des terres, excepté ceux qui font le commerce.
Page 229 - Qu'il ne faut pas décider par les principes des lois civiles les choses qui appartiennent au droit des gens. LA liberté consiste principalement à ne pouvoir être forcé à faire une chose que la loi n'ordonne pas ; et on n'est dans cet état que parce qu'on est gouverné par des lois civiles : nous sommes donc libres , parce que nous vivons sous des lois civiles.
Page 162 - Presque tous les peuples policés habitent dans des maisons. De là est venue naturellement l'idée de bâtir à Dieu une maison où ils puissent l'adorer, et l'aller chercher dans leurs craintes ou leurs espérances. En effet , rien n'est plus consolant pour les hommes qu'un lieu où ils trouvent la Divinité plus présente , et où tous ensemble ils font parler leur foiblesse et leur misère.
Page 146 - Presque par tout le monde , et dans tous les temps , l'opinion de l'immortalité de l'âme, mal prise, a engagé les femmes, les esclaves, les sujets, les amis, à se tuer, pour aller servir dans l'autre monde l'objet de leur respect ou de leur amour. Cela étoit ainsi dans les Indes...
Page 276 - Les lois saliques, bourguignonnes et wisigothes furent donc extrêmement négligées à la fin de la seconde race; et, au commencement de la troisième', on n'en entendit presque plus parler. Sous les deux premières races on assembla souvent la nation, c'est-à-dire les seigneurs et les évêques : il n'étoit point encore question des communes.
Page 433 - Dubos ont fait chacun un système, dont l'un semble être une conjuration contre le tiersétat, et l'autre une conjuration contre la noblesse. Lorsque le Soleil donna à Phaéton son char à conduire, il lui dit : « Si vous montez » trop haut, vous brûlerez la demeure céleste ; » si vous descendez trop bas, vous réduirez en »cendres la terre. N'allez point trop à droite, » vous tomberiez dans la constellation du sergent; n'allez point trop à gauche, vous iriez » dans celle de l'autel :...

Informations bibliographiques