Etudes sur la fièvre jaune à la Martinique de 1669 à nos jours

Couverture
Impr. du gouvernement, 1873 - 791 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 118 - Le mois de, septembre, qui est l'époque de la plus grande accumulation du calorique et des vapeurs dans le bassin de la mer des Antilles, est aussi la période pendant laquelle le tonnerre se fait entendre le plus souvent.
Page 23 - Saint-Christophe, tous gens d'élite accoutumés à l'air, au travail et à la fatigue du pays, et qui, en un mot, n'ignoraient rien de tout ce qu'il faut faire pour défricher la terre, la bien cultiver, y planter des vivres et y entretenir des habitations », .Le P.
Page 521 - ... dans l'économie entière par la circulation , est présentée par l'auteur comme un phénomène qui tient plutôt à ce que le foie , altéré dans sa structure ou troublé dans ses fonctions , n'enlève plus au sang les matériaux de la bile. En quelques cas aussi, la teinte jaune de la peau dépend d'une sorte d'ecchymose générale qui se fait dans la couche réticulaire du derme : c'est ce qui a lieu dans la fièvre jaune et l'ictère des nouveau-nés. Asphyxie par submersion. M. Bourgeois,...
Page 96 - ... retour au nègre. C'est ce qui expliquerait la suprématie des noirs à Haïti, où, après quarante ans, ils ont fini par prédominer. Le mulâtre ne peut exister que par le croisement incessant du blanc et du nègre. Passé la quatrième génération, il rentre dans l'une ou l'autre de ces souches. Cette remarque avait été déjà faite par de Paw.
Page 467 - CK, pour civis romanus, et pour civitus romana, dans l'un de nos bronzes. Peu importe que le sigle Q. se trouve dans la rubrique ou dans le corps du chapitre; le fait est de tout point indifférent. Il n'y a rien d'arbitraire, en épigraphie, comme l'usage des sigles, et je ne reviendrai pas sur ce que j'ai dit, à ce sujet ; mais soyez assuré qu'au premier jour je vous trouverai, dans quelqu'une des douze ou quinze mille inscriptions latines que nous possédons, un emploi du sigle...
Page 109 - ... entièrement isolées, comme Sainte-Hélène, l'Ascension et l'île de Pâques ; 4° Les variations que de grandes causes astronomiques et géologiques font éprouver annuellement aux vents dans leur direction, et d'où il résulte que, des courants opposés et d'une intensité de chaleur différente venant à se rencontrer fréquemment, surtout pendant l'hivernage, la tendance du calorique à se mettre en équilibre produit un dégagement qui laisse les vapeurs se condenser en nuages épais...
Page 95 - La reproduction du mulâtre type par lui-même est impossible à suivre, car le produit de ce croisement-là s'est recroisé tantôt avec le blanc, tantôt avec le noir, ou bien avec l'un et l'autre successivement, et il est résulté de ces mélanges des nuances qui, des deux côtés, n'ont pu être notées par des noms que jusqu'à la quatrième génération.
Page 110 - ... constitution atmosphérique que lorsqu'ils commencent à cesser de craindre les dangers auxquels celle de l'hivernage les expose pendant les premières années de leur séjour aux Antilles. » Le vent du sud est chaud et humide ; il souffle pendant les mois de juillet , août , septembre et octobre, mais avec moins de force et de continuité que ceux du nord et de l'est.
Page 131 - ... celle qu'on observe dans les régions tempérées et justifie la description particulière qu'en ont faite tous les auteurs qui ont traité des maladies des pays chauds. A part l'état bilieux qui n'est ordinairement qu'un trouble de la sécrétion s'ajoutant comme élément essentiel ou secondaire aux fièvres endémiques et l'état graisseux qui est propre à la fièvre jaune, les maladies du foie autres que l'hépatite, qu'elles dépendent d'une altération fonctionnelle ou d'une lésion des...
Page 109 - ... mer ; 6." La structure conoïde ou pyramidale de ces montagnes, qui semble augmenter leur action sur les nuées électriques ; 7.° Et enfin, les bois qui les couvrent depuis leur base -jusqu'à leur cime aiguë , et qui , absorbant le calorique sans...

Informations bibliographiques