Images de page
PDF
ePub

Préparation, très-longue; elle consiste à priver le carbonate de potasse de son acide carbonique par la chaux, et des sels étrangers par l'alcool ; elle ne contient pas d'alcool.

Flux noir. En petites masses friables d'un gris noir. Composé de carbonate de potasse et de charbon, il s'obtient en faisant déflagrer, dans un creuset chauffé au rouge, un mélange de 2 part. de tartre et 1 part. de nitre. — Il sert à réduire les oxydes, les sulfúrës, les chlorures, les iodures, ou à en retirer le métal. Le charbon agit comme corps désoxydant, et la potasse en s'emparant du chlore, du soufre, etc. Dans les arts , on l'emploie comme fondant.

FLUX BLANC. C'est un carbonate de potasse, qu'on obtient en faisant déflagrer un mélange de 2 p. de nitre, et ' p. de tartre. Il peut, par conséquent, servir dans les mêmes cas. Il est usité comme fondant.

EAU DE CHAUX. Liquide, incolore, d'une saveur, åcre, urineusé. Elle ne doit pas précipiter par l'acide sulfurique, le nitrate de baryte et l'hydrochlorate de platine.- Réactif des acides, oxalique, arsénieux, arsénique, phosphorique, et de leurs sels, qu'elle précipiteà l'état d'oxalates, etc., insolubles. Pour l'obtenir, humeclez la chaux caustique avec s.q. d'eau pour la déliter; lavez l'hydrate obtenu à l'eau froide; mettez-le à macérer dans de l'eau distillée, filtrez, et conservez dans un flacon à l'émeri.

EAU DE BARYTE. Liquide, incolore, altérable à l'air. Elle ne doit pas précipiter par le cyanure jaune de potassium et de fer, par le succinate d'ammoniaque. Réactif de l'acide sulfurique et des sulfates, qu'elle précipite à l'état de sulfate de baryte insoluble dans l'eau et l'acide azotique.

Des réactifs-salins. L'usage le plus général des sels est de se servir réciproquement de réactifs. Dans presque tous les cas, il y a formation d'un précipité par double décomposition, autrement dit par

double échange de base et d'acide. Si ce sont deux oxysels, par exemple, le carbonate de potasse et l'acétate de plomb, l'acide carbonique forme avec l'oxyde de plomb un carbonate insoluble,

et l'acide acétique avec la potasse un acétate soluble. Si c'est un sel haloïde tel

que

le chlorure de sodium et un oxysel tel que le nitrate d'argent, il se forme un chlorure d'argent insoluble et un nitrate de soude soluble, c'est-à-dire que, le métal du sel haloïde s'oxyde aux dépens de l'oxygène de l'oxyde de l'oxysel, pour former avec son acide un sel soluble; tandis que le corps haloïde (le chlore, etc. ) se combine avec le métal de l'oxyde de l'oxysel pour foriner un composé, un chlorure, etc., insoluble. Mème théorieavec les iodures, les sulfures, les cyanures, les bromures solubles qu'on fait réagir sur les oxysels. Les dissolutions salines peuvent aussi servir de réactifs à quelques acides : les sels de chaux pour l'acide oxalique, ceux de baryte pour

l'acide sulfurique.

HYDROSULFATE D'AMMONIAQUE. Sulfhydrate d'ammoniaque. Liquide, incolore, d'une odeur d’æuf couvi. Il se colore en jaune à l'air en passant à l'état d'hydrosulfate sulfuré ; aussi faut-il le conserver dans des flacons complétement remplis. Il ne doit pas précipiter par la baryte et le sulfate de magnésie. Réactif général qui sert aux mêmes usages que l'acide sullhydrique et le sulfhydrate de polasse. Il s'obtient en faisant passer à travers l'ammoniaque liquide et pure, et jusqu'à saturation, un courant d'acide hydrosulfurique préalablement lavé.

HYDROSULFATE DE POTASSE. Monosulfure de potassium. Liquide, incolore, d'une odeur d'æuf couvi, très - altérable à l'air. Mêmes usages que l'acide hydrosulfurique ; cependant il précipite quelques dissolutions salines que ne précipite point ce dernier. Il s'obtient, comme le réactif précédent, en faisant passer un courant d'acide hydrosulfuriqne à travers une dissolution de carbonate de potasse. On le met à digérer pendant quelque temps sur du mercure, afin de le désulfurer, et on le conserve à l'abri de l'air.

Iodure DE POTASSIUM. Solide, blanc, cristallisé en cubes, trèssoluble dans l'eau , et complétement dans l'alcool. Il donne par

le nitrate d'argent un precipité insoluble dans l'ammoniaque. Il sert à distinguer les dissolutions salines les unes des autres ; il précipite toutes celles qui sont formées par les mé

taux qui ne décomposent pas l'eau, par conséquent, celles des quatre dernières sections, à l'état d'iodures insolubles; les sels de plomb en jaune, de bismuth en brun, d'argent en blanc jaunâtre, de platine en brun-noir.

CHLORURE DE BARYUM. Hydrochlorate de baryte. En lames ou prismes à quatre pans, translucides; l'eau en dissout environ le tiers de son poids. Réactif de l'acide sulfurique libre ou combiné, avec lequel il forme un sulfate de baryte insoluble dans l'eau et l'acide azotique. Il s'obtient en décomposant le carbonate ou le sulfure de baryum par l'acide hydrochlorique; on filtre et on évapore pour faire cristalliser.

CHLORURE DE SODIUM. Hydrochlorate de svude. Cristallisé en petits cubes, blancs, inaltérables à l'air; soluble dans le tiers de son poids d'eau; son soluté ne doit pas

être troublé

par

le caibo. nate de potasse, le cyanure jaune de potassium et de fer, l'acide hydrosulfurique, l'hydrochlorate de platine et l'acide tartrique.

Kéactif des sels d'argent, de plomb, des protosels de mercure, qu'il précipite à l'état de chlorures blavcs. Il s'obtient, en décomposant jusqu'à saturation, le carbonate de soude par l'acide hydrochlorique pur. On évapore pour l'avoir cristallisé.

CALORURE DE PLATINE. En masses d'un rouge foncé, ou plutôt, liquide jaune-rougeatre. Réactif de la potasse, de l'ammoniaque et de leurs sels, avec lesquels il donne un sel double jaune, grenu, et des préparations iodurées qu'il colore en rouge vineux, ou qu'il précipite en brun noir.

PRCTOCHLORURE D'ÉTain. En cristaux aiguillés, incolore, altérable à l'air, soluble dans l'eau. Le soluté se trouble à l'air; doit pas noircir

far l'acide hydrochlorique en excès, ni se colorer en bleu par le cyanure jaune de potassium et de fer; il précipite en brun chocolat par l'acide hydrosulfurique.

- Réactif de sels d'or, qu'il précipite en pourpre de cassius ; du deutochlorure de mercure , qu'il précipite en gris noirâtre. Il s'obtient en traitant l'étain en grenaille par l'acide hydrochlorique jusqu'a saturation; la dissolution cristallise spontanément.

CYANURE JAUNE DE POTASSIUM ET DE FER. Cyanure ferroso-potassique. En grandes lames rectangulaires, d'un jaune citron,

il ne

friables, très-solubles dans l'eau; le soluté est coloré en jaune. Réactif général des sels des cinq dernières sections, avec lesquels il forme des cyanures doubles insolubles. Le cyanure de potassium seul est décomposé. Le potassium s'oxyde aux dépens de l'oxygène de l'oxyde du sel, et forme avec l'acide un sel de potasse soluble; le cyanogène forme avec le métal un cyanure qui se combine et se précipite avec le cyanure de fer indécomposé. Réactif caractéristique des sels de cuivre qu'il précipitę en marron, et des sels de fer, qu'il précipite en bleu.

Préparation. Faites bouillir le bleu de Prusse en poudre (cyanure ferroso-ferrique), dans une dissolution de carbonate de potasse jusqu'à décoloration ; filtrez; faites cristalliser par évaporation ; purifiez-le sel par une nouvelle cristallisation,

CARBONATE DE POTASSE. En poudre grenue, blanche, caustique, hygrométrique, et très-soluble dans l'eau. Son soluté ne doit pas précipiter par le cyanure jaune de potassium et de fer, par

l'oxalate d'ammoniaque, ni donner de précipité gélatineux lorsqu'il est saturé par un acide. Il précipite à froid les sels de magnésie. — Mêmes usages que la potasse, et de plus, il précipite à l'état de carbonates insolubles, tous les sels, exceptes ceux de potasse, de soude et d'ammoniaque.

Préparation. Sur une grille placée sur des charbons ardents, disposez de petits cornets en papier remp'is de crème de tartre en poudre; chauffez jusqu'à complète décomposition. Dissolvez le résidu dans de l'eau distillée, filtrez, et évaporez jusqu'à siccité.

NITRATE D'ARGENT. Azotate d'argent. Cristallisé en lames Larrées, transparentes, incolores. Il s’altère et noircit à la lumière, se dissout dans son poids d'eau. Le soluté ne doit

avoir de réaction acide, ni se colorer en bleu par l'ammoniaque. - Kéactif du chlore, des acides hydrochlorique, hydrocyanique, des chlorures, des cyanures, des iodures, des bromures, qu'il précipite à l'état de chlorure, de cyanure, etc., d'argent insolubles. Il précipite l'acide arsénieux et les arsénites , ainsi que les phosphates en jaune , et en rouge brique les arséniates.

Préparation. Dissolvez à une douce chaleur 1 p. d'argent revivifié du chlorure, dans 2 p. d'acide azotique. Le solute con

pas

centré cristallise spontanément. Pour l'avoir neutre, on fait liquéfier le sel dans un creuset de platine, et on laisse refroidir.

PROTONITRATE DE MERCURE. En cristaux blancs, prismatiques; décomposable par l'eau froide en nitrate acide soluble et en sousnitrate insoluble. La dissolution doit précipiter en vert pomme et en gris, sans reflet rougeâtre, par l'iodure de potassiuin, dont il est un des réactifs. Il s'obtient en faisant réagir à une douce chaleur, 2 p. d'acide azotique à 26° sur du mercure en excès. Le so'uté cristallise par le refroidissement.

SULFATE DE Cuivre. En gros prismes, transparents, bleus, brillants; efflorescent à l'air; soluble dans le quart de son poids d'eau. Le soluté qui est d'un vert bleuâtre, sert de réactif aux arsénites, qu'il précipite en vert pré, aux arséniates, qu'il précipite en blanc blenâtre, aux acides oxalique et hydrocyanique, avec lesquels il forme un oxalate, un cyanure de cuivre, blancs bleuâtres et insolubles. Il s'obtient en décompoşant le carbonate de cuivre par l'acide sulfurique étendu de son poids d'eau; filtrez et évaporez pour l'obtenir cristallisé.

SULFAȚE DE CUIVRE AMMONIACAL. Liquide, de couleur bleu céleste et brillante. Pour l'obtenir, on précipite le sulfate de cuivre par l'ammoniaque, et on dissout le précipité par un excès d'alcali. - Réactif des sels d'arsenic qu'il précipite comme le sulfate de cuivre.

PROTOSULFATE DE FER. Sulfate ferreux. En prismes rhomboïdaux, translucides, verdâtres; soluble dans la moitié de son poids d'eau, très-altérable à l'air, ainsi que son soluté, qui est verdâtre. – Réactif des sels d'or, dont il précipite l'or en poudre brune, de l'acide azoteux qu'il colore en noir, de l'acide hydrocyanique et des cyanures, avec lesquels il forme du bleu de Prusse.

CHROMATE DE POTASSE, Chromate potassique.' En prismes transparents, d'un beau jaune citron; soluble dans la moitié de son poids d'eau ; son soluté est jaune verdâtre. Réactif de plusieurs sels minéraux avec lesquels il donne des chromates insolubles ; il précipite les sels de plomb en jaune, les sels d'argent en rouge carmin, les sels de mercure en rouge brique,

« PrécédentContinuer »