Images de page
PDF
ePub

On l'obtient en calcinant dans un creuset, un mélange à parties égales de chromate de fer et d'azotate de potasse. Traitez le produit par l'eau , filtrez, faites cristalliser ; pour l'avoir pur, faites cristalliser de nouveau.

ACÉTATE DE PLOMB NEUTRE. Acétate plombique. En aiguilles blanches, ou en prismes à quatre pans, d'une saveur sucrée styptique; efflorescent à l'air; soluble dans l'eau et l'alcool. Son soluté, qui est incolore , ne doit pas rougir le papier de tournesol, verdir le sirop de violettes, se troubler par l'acide carbonique , précipiter en bleu par le cyanure jaune de potassiuin et de fer.--Réactif de l'acide hydrosulfurique, des sulfures solubles, qu'il précipite en noir. Il sert à l'analyse des sels organiques Il forme avec l'acide de ces sels, un sel plomb insoluble, duquel on peut ensuite séparer le plumb par l'hydrogène sulfure, et avec la base, un acétate soluble. - Préparation. Dissolvez à chaud, jusqu'à saturation, de la litharge dans du vinaigre distillé; filtrez; évaporez pour obtenir le sel cristallisé ; dissolvez-le dans de l'rau distillée; faites passer à travers un courant d'acide carbonique, jusqu'à ce qu'il ne se forme plus de précipité ; filtrez, et faites cristalliser de nouveau.

Sous-ACÉTATE DE PLOMB LIQUIDE. Liquide, incolore; il verdit le sirop de violettes, ramène au bleu le papier rouge de tournesol. Décomposé par l'eau ordinaire, non par l'eau distillée, il précipite en blanc par l'acide carbonique; il ne doit pas se colorer en bleu

par le cyanure jaune de potassium et de fer. Il sert aux nêmes usages que l'acétate neutre; il précipite la plupart des matières organiques, la gomme, le tannin, etc. - Prépuration. Faites bouillir pendant 15 minutes, un mélange de 1 p. d'acétate neutre avec 2

p. de litharge pnivérisée ,privée d'acide carbonique par la calcination, et 20 a 25 p d'eau; filtrez et concentrez la liquenr jusqu'a ce qu'elle marque 30° à l'aréomètre de Baumé.

TOURNESOL EN PAIN. En petits pains, carrés, de couleur bleue, gion obtient en faisant fermenter une pâte composée d'une espèce de lichen (roccella tinctoria), d'orine et de chaux, et à laquelle on donne ensuite la forme indiquée.

Le tournesol en drapeau, se prépare en exposant aux vapeurs ammoniacales provenant de l'urine putréfiée, des morceaux de toile imprégnés du suc de croton tinctorium, jusqu'à ce qu'ils

passent au bleu.

Teinture de tournesol. On l'obtient en broyant le tournesol en pain dans de l'eau distillée, et filtrant ensuite. De couleur bleue, à reflet violet, elle est composée d'une matière colorante rouge, ramenée au bleu par la chaux; aussi sert-elle à distinguer les acides qui la font passer au rouge en saturant la chaux, des alcalis qui la ramènent au bleu en saturant l'acide ajouté; on peut ainsi distinguer les sels neutres, acides et basiques. La teinture de tournesol est décolorée par le chlore. Lorsqu'on agit sur des liquides à faible réaction, il est mieux de se servir du papier de tournesol, qui est plus sensible.

Teinture de noix de Galles. Liquide d'un brun fauve, d'une saveur astringente. Réactif de la plupart des dissolutions salines, avec lesquelles elle forme des tannates insolubles ; elle précipite les sels de fer en violet, les sels d'antimoine en jaune sale.

Préparation. Faites macérer , pendant cinq à six jours dans de l'alcool, les noix de galles d'Alep écrasées et filtrez. L'infusé aqueux peut servir aux mêmes usages, mais il s'altère facilement. C'est le contre-poison des alcalis végétaux, qu'il précipite à l'état de tannates.

la teinture de choux rouges, le sirop de violettes sont aussi rougis par les acides et verdis par les alcalis. Les pétales, les fleurs de ces plantes, pourraient les remplacer, ainsi que les autres fleurs bleues ou violettes.

PAPIERS RÉActies. On désigne ainsi le papier imprégné de matières colorantes, ou autres, et qui, par les changements

'de couleur que leur font subir certains corps, peuvent servir de réactifs généraux. Les plus importants sont: 10 le papier de tournesol, bleu el rouge ; le premier est du papier coloré avec la teinture bleue de tournesol, et sert à reconnaître les corps à réaction acide, qui le font passer au rouge, ainsi que le chlore qui le décolore; le second est le papier blen rougi par un acide faible ou végétal; il sert à reconnaître les alcalis, les sels basiques

[ocr errors]

qui le ramènent au bleu; 2° le papier du curcuma est jaune; il s'obtient avec la teinture de curcuma; il est coloré en brun rougeâtre par les alcalis, et ne change pas de couleur par les acides ; 30 le papier de Fernambouc est rouge; il jaunit par les acides, et bleuit par les alcalis; 4° le papier imprégné d'un soluté d'acėlate de plomb; il sert à reconnaître le gaz sulfhydrique et les hydrosulfates qui le noircissent; 5° le papier amidonné, qui eșt bleui ou coloré en violet par l'iode. Pour préparer ces papiers, on prend du papier peu collé, qu'on plonge dans un $oluté de ces matières, et qu'on fait dessécher ensuite, ou bien on passe une couche de ces matières sur le papier à l'aide d'un pinceau.

EAU DISTILLÉE. Elle doit être limpide, ne pas se troubler par

l'oxalate d'ammoniaque, le nitrate d'argent, l'hydrochlorate de baryte, l'acétate de plomb. Ce dernier réactif donnerait un léger trouble, si l'eau distillée avait absorbé l'acide carbonique de l'air ; il suffirait alors de la faire bouillir quelques instants pour la priver de ce gaz.

Usages. Elle sert plutôt à composer les solutés que de réactif. Op opère ces solutés dans les vases dans lesquels ils doivent être conservés, ou dans un mortier de verre ou de porcelaine. On fait dissoudre dans l'eau distillée la quantité de chaque réactif qu'elle peut dissoudre à la température de

t. 159. On conserve ces solutés dans des flacons fermés à l'émeri. L'eau distillée doit remplacer, dans les analyses , l'eau ordinaire, toutes les fuis

que les matières salines

que

celle-ci contient pourraient en altérer les résultats.

Préparation. Distillez dans une cornue ou yn alambic, de l'eau ordinaire, en ayant soin de rejeter les premières et les dernières portions. On prive par cette opération l'eau des matières șalines et organiques qu'elle contient,

Tels sont les réactifs que nous avons dû signaler comme étant les plus importants. Afin d'abréger, nous avons passé sous silence plusieurs réactifs spéciaux. Pour compléter le laboratoire toxicologique, il faut joindre à cela des verres à expérience, des tubes , des cornues en verre blanc, des creusets

de Hesse, de porcelaine, de platine, des capsules en porcelaine, en verre, des fioles à médecine, des filtres, des mortiers, etc.

DES CERTIFICATS, DES RAPPORTS ET CONSULTATIONS MÉDICO

LÉGALES.

Des certificats.

Un certificat est un acte par lequel on constate, on atteste un fait; il est demandé par les personnes qui veulent se dispenser de la tutelle , du service militaire, de faire partie dy jury, de déposer comme témoins, ou bien encore pour consta ter un accident, une blessure, sa gravité, la durée de sa gué rison, les conséquences fàcheụses qui en sont résultées , etc, Quoique le certificat n'exige pas la prestation du serment, qu'il ne suppose légalement aucune mission, il peut, cependant, entraîner à une amende, à des peines assez graves , s'il est reconnu que l'attestation en est fausse, et même à des peines infamantes, s'il est démontré qu'il a été délivré par suite de dons, de promesses, etc. La loi est formelle à cet égard.

Formule des certificats. Je soussigné, docteur en médecine, domicilié à commune de

certifie que M. (noms, prénoms, âge, profession et demeure du requérant), est affecté de (la maladie), qui lę met dans l'impossibilité de se présenter, etc , (ou bien encore), atteste que telle circonstance s'oppose à ce que, etc.

En foi de quoi j'ai délivré le présent certificat.
Fait à

coinmune de le 1841. Nota. La signature doit être légalisée par le maire ou l'adjoint de la commune réside le signataire, ou par le commissaire de police du quartier.

Des rapports. Un rapport est un acte dans lequel on expose les résultats d'une mission, un ensemble de

de fạits,

avec les conséquences qui en découlent. D'après la nature des faits, les rap

[ocr errors]

ports sont dits judiciaires, administratifs et d'estimation.

Les rapports administratifs, ont pour objet une enquête surla convenance des établissements publics ou privés, relativement à la salubrité publique, ou à l'influence qu'ils peuvent avoir sur les êtres organisés, etc. Ces actes, qui concernent plutôt l'hygiène publique que la médecine-légale, sont délivrés sur un mandat des autorités administratives, tels que préfets, souspréfets, maires, adjoints, conseillers d'administration, etc.

Les rapporls d'estimation, ont pour but de vérifier si les honoraires réclamés par un médecin, si le prix des médicaments fournis par un pharmacien, un officier de santé, sont estimés à leur juste valeur. Ils sont délivrés par les hommes de l'art, sur la délégation d'un magistrat. La formule est la même que celle des rapports judiciaires. Il faut, dans l'appréciation des honoraires du médecin, avoir égard à la nature, à la gravité, à la durée de la maladie, à la proximité, à l'éloignement du malade, et surtout à sa qualité, à sa fortune, et, s'il s'agit du prix des médicaments, adopter le prix moyen auquel ils sont débités chez les pharmaciens. On marque en marge de chaque article si l'estimation est bonne et la réduction qu'on a jugée convenable. Le travail étant terminé, on le certifie au bas du mémoire.

Les rapports judiciaires, les seuls qui doivent nous occuper, sont ceux qui connaissent des faits relatifs à la juridiction criminelle. Ils ont pour but d'éclairer le jury et les jug-s, sur l'existence ou la non-existence d'un crime, d'un delit. Ils exigent la prestation du serment , hors le cas où la lui prescrit au médecin d'instruire la justice sur certains faits qui se sont présentés à son observation. Ils different des certificats, en ce que, ceux-ci n'ont qu'une valeur secondaire aux yeux de la justice, tandis que les conclusions d'un rapport sont accep'ées par le magistrat, à l'instar d'un jugement porté sur un fait qu'il ne peut apprécier par lui-même. Un rapport est exigible, et le médecin est contraint de

rapporter, d'après la loi, toutes les fois qu'il s'agit d'un flagrant délit; mais il doit se récuser s'il se sent incapable de remplir dignement sa mission, prétextant de son peu d'aptitude a ce

« PrécédentContinuer »