Nouveau portefeuille de l'ingénieur des chemins de fer: Texte: Atlas

Couverture
Eugène Larcroix, 1857
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 32 - Lorsque le chemin de fer devra passer au-dessous d'une route nationale ou départementale, ou d'un chemin vicinal, la largeur entre les parapets du pont. .qui supportera la route ou le chemin sera fixée par...
Page 33 - S'il ya lieu de déplacer les routes existantes, la déclivité des pentes ou rampes sur les nouvelles directions ne pourra pas excéder trois centimètres par mètre pour les routes royales et départementales, et cinq centimètres pour les chemins vicinaux.
Page 33 - L'Administration restera libre, toutefois, d'apprécier les circonstances qui pourraient motiver une dérogation à la règle précédente, en ce qui concerne les chemins vicinaux.
Page 32 - ... départementales, devra passer soit au-dessus, soit au-dessous de ces routes. Les croisements de niveau seront tolérés pour les* chemins vicinaux, ruraux ou particuliers.
Page 32 - Lorsque le chemin de fer devra passer au-dessons d'une route impériale ou départementale , ou d'un cbemin vicinal , la largeur entre les parapets du pont qui supportera la route ou le chemin sera fixée au moins à 8 mètres pour la route Impériale, à 7 mètres pour la route départementale, à 5 mètres pour le chemin vicinal de grande communication , et à 4 mètres pour le chemin vicinal. L'ouverture du pont entre les culées sera au moins de 8 mètres, et la distance verticale entre l'intrados...
Page 32 - Lorsque le chemin de fer traversera une rivière, un canal ou un cours d'eau, le pont aura la largeur de voie et la hauteur de parapets fixées à l'article 8.
Page 20 - La largeur des accotements varie ainsi que l'inclinaison des talus avec la nature des terrains. Elle doit être d'autant plus grande que le sol sur lequel repose la voie est plus mauvais. Ainsi, sur les remblais en terrains ordinaires, elle est de Om,50 centimètres plus grande que dans les tranchées.
Page 130 - Lorsqu'en effet, les éboulements ne sont déterminés que par l'action directe et immédiate des,influences atmosphériques sur les talus , ils ne pénètrent généralement pas aussi profondément dans la masse , et ce ne serait ordinairement que par des éboulements successifs que le mal pourrait atteindre des proportions considérables. Presque toujours la masse glaiseuse est surmontée par un banc de terrain plus ou moins perméable ; les eaux pluviales et celles qui proviennent de la fonte...
Page 32 - ... 7 mètres pour la route départementale, de 5 mètres pour le chemin vicinal de grande communication, et de 4 mètres pour le simple chemin vicinal. La hauteur sous clef, à partir de la chaussée de la route, sera de 5 mètres au moins; pour les ponts en charpente, la hauteur sous poutre sera de 4m.30 au moins; la largeur entre les parapets sera au moins de 8 mètres, et la hauteur de ces parapets de 80 centimètres au moins.
Page 28 - Quelquefois, pour aller plus vite, et dans l'incertitude de savoir sous quel angle un déblai pourra se soutenir, on s'en remet ainsi au temps, aux pluies et à la gelée pour les former sous l'angle qui convient à la nature du terrain, et l'on charge les cantonniers d'enlever les déblais à mesure qu'ils arrivent dans le fossé. Ce moyen m'a assez bien réussi, lorsque les déblais se trouvaient sablonneux ou caillouteux et propres à servir d'engravement à la voie. Mais j'ai remarqué que, lorsque...

Informations bibliographiques