Victimologie: de l'effraction du lien intersubjectif à la restauration sociale

Couverture
Editions L'Harmattan, 2006 - 335 pages
Après avoir connu un " âge d'or " jusqu'à la fin du Moyen Age, les victimes sont tombées dans " les oubliettes " du système de justice pénale, durant de longs siècles. Ce n'est que depuis quelques années qu'u cadre normatif respectueux de leurs droits se construit, tant au niveau internationale, régional que national, sous l'impulsion solidaire du secteur associatif. La diversité et l'ampleur des traumatismes subis par les victimes d'infractions pénales rendent impérieuse leur prise en charge globale (indemnitaire, psychologique et sociale) par des professionnels spécialement qualifiés. En harmonieuse transdisciplinarité et en total partenariat. Centrée sur la personne de la victime et de l'infracteur, auxquels elle restitue la régulation du conflit, la justice restaurative apparaît comme la voie la plus prometteuse de restauration sociale des intéressés.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques