Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres 1 - 5 sur 5 pour C'est, répondit-il, d'aller à la « chasse, un jour de printemps, monté sur «....
" C'est, répondit-il, d'aller à la « chasse, un jour de printemps, monté sur « un beau cheval, tenant sur le poing un « épervier ou un faucon , et de le voir abattre  "
Histoire des Mongols, depuis Tchinguiz-Khan jusqu'à Timour Bey ou Tamerlan - Page 400
de Constantin d' baron Ohsson - 1852
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Histoire des Mongols, Volume 1

Constantin Mouradgea d' Ohsson - 1834
...modérées, et « qu'il ménage les forces de ses hommes et de « ses chevaux. » I HISTOIRE DES MONGOLS. Ce conquérant demandait un jour au noyan Bourgoudji,...répondirent tous comme Bourgoudji. « Non, reprit Tcb.inguiz-kb.an, la plus grande « jouissance de l'homme , c'est de vaincre ses <f ennemis, de les...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Tartarie, Béloutchistan, Boutan et Népal, par m. Dubeux et V. Valmont ...

Louis Dubeux - 1848
...que l'homme pût trouver sur la terre. « C'est , répondit le général , d'aller à la chasse par un jour de printemps, monté sur un beau cheval, tenant sur le poing un épervier ou un faucon, et de voir l'oiseau abattre sa proie. > II adressa la même question à d'autres officiers , qui firent la...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Tartarie, Béloutchistan, Boutan et Népal

Louis Dubeux, V. Valmont, Xavier Raymond - 1848 - 466 pages
...que l'homme pfit trouver sur la terre. « C'est , répondit le général , d'aller à la chasse par un jour de printemps, monté sur un beau cheval, tenant sur le poing un épervier ou un faucon , et de voir l'oiseau abattre sa proie. » II adressa la même question à d'autres officiers , qui firent...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Le christianisme en Chine, en Tartarie et au Thibet: Depuis l'apostolat de ...

Evariste Régis Huc - 1857
...au milieu de la dévastation el du carnage. Un jour ce farouche conquérant demandait à Bourgoul , l'un de ses premiers généraux , quel était, à...ou un faucon , et de le voir « abattre sa proie.» — «Non, reprit Tchinguiz-Khan, la « plus grande jouissance de l'homme , c'est de vain« cre ses...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Revue des deux mondes, Volume 4 ;Volume 59

1843
...Tschinguis-Khan demandait un jour à Bourgoudji, l'un de ses premiers officiers, quel était, selon lui, le plus grand plaisir de l'homme. « C'est, répondit-il , d'aller à la chasse, un jour de printemps, sur un beau cheval, tenant au poing un épervier, et de le voir abattre sa proie. » Les autres généraux...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger ePub
  5. Télécharger le PDF