La mystique divine, naturelle, et diabolique, Volume 5

Couverture
Mme Vve Poussielgue-Rusand, 1855 - 487 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières


Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 299 - VIAU (Sonnet). fantômes des vivants ou des ombres des morts, voici le résumé de Gôrres : «A Bergame, en 1650, un jeune homme de vingt-deux ans et tourmenté par un succube raconta à [...] Brognoli que, plusieurs mois auparavant, comme il se mettait au lit, le démon lui avait apparu sous la forme d'une jeune fille qu'il aimait beaucoup. A cette vue, il poussa un cri ; mais le fantôme lui ordonna de se taire, en l'assurant qu'il était sa bien-aimée, qu'elle avait fui de la maison parce que...
Page 434 - Selon une partie de soi, elle est le sujet des impressions diaboliques, et, selon l'autre , des mouvemens qui lui sont propres ou que Dieu lui donne. » En même temps je sens une grande paix , sous le bon plaisir de Dieu, et sans connaître comment me vient une rage extrême et aversion de lui qui...
Page 447 - Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur»; et persévérant dans la douceur et l'humilité, il alla, nous devons le croire, rejoindre son divin Maître.
Page 300 - A cette vue, il poussa un cri ; mais le fantôme lui ordonna de se taire, en l'assurant qu'il était sa bien-aimée, qu'elle avait fui de la maison parce que sa mère l'avait maltraitée, et qu'elle venait le voir. Il savait très bien que ce n'était point là celle qu'il aimait, mais un démon ; malgré cela, après quelques paroles et quelques caresses, il consentit à ses désirs ; le fantôme lui dit alors qu'il n'était pas sa Thérèse, mais un démon, qu'il l'aimait, et que c'était pour...
Page 85 - A l'instant même, de grandes voix emplirent le ciel. La multitude des esprits, de concert avec l'ange, louait Dieu et disait : « Gloire à Dieu dans les hauteurs, et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté*.
Page 115 - ... qu'on me racontait d'elle excitait mon admiration. Elle était estimée et honorée non-seulement par le peuple, mais encore par les personnages les plus considérables, par des cardinaux , des archevêques, des ducs, des savants et des religieux de tous les ordres. Le cardinal Alphonse Manrique était venu de Séville tout exprès pour la voir , et l'appelait dans ses lettres ma trèschère fille.
Page 165 - Elle accepta la proposition , et demanda seulement qu'on lui rendît sa hoite d'onguent qu'on lui avait ôtée. Elle monta sur une tour avec le commissaire et beaucoup d'autres personnes ; puis, s'étant mise à une fenêtre, elle se frotta avec son onguent la paume de la main , les reins , les articulations du coude , la partie inférieure du bras , les épaules et le côté gauche. Puis elle cria d'une voix forte : « Es-tu là? » Et tous les assistants entendirent dans l'air une voix qui répondit...
Page 166 - La magicienne se mit alors à descendre de la tour, la tôte en bas, en se servant de ses pieds et de ses mains comme un écureuil. Lorsqu'elle fut arrivée à peu près au milieu de la tour, elle prit son vol, et les assistants la suivirent des yeux jusqu'à ce que l'horizon l'eût soustraite à leurs regards. Tous étaient dans la stupéfaction, et le commissaire fit annoncer publiquement que celui qui livrerait de nouveau cette femme aurait pour récompense une somme d'argent considérable. Elle...
Page 465 - Ainsi, dans les bas-fonds de la société, tout près de nous, sous nos pieds, se célèbrent les mystères de l'enfer. Le diable a ses adeptes, ses prêtres, ses initiateurs, son culte, ses cérémonies, ses pratiques et sa morale. Celle-ci nous la connaissons en partie par les théories charnelles et démagogiques qui ont trahi plus d'une fois les secrets de ces associations ténébreuses. Les...
Page 237 - L'évéque de Châlon ayant ordonné, dans sa pensée seulement, au démon qui possédait Denise Parisot, servante du lieutenant général d'Auxonne, de venir à lui pour se faire exorciser, Denise vint aussitôt , quoiqu'elle demeurât dans un quartier éloigné de la ville, et elle lui dit qu'on lui avait ordonné de se présenter à lui. La même chose fut essayée avec la sœur M. Janini, de l'Enfant-Jésus, et avec Humberte, de Saint-François, à qui...

Informations bibliographiques