The Plays of Molière in French with an English Translation and Notes, Volume 2

Couverture
John Grant, 1907
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 250 - Leur sexe aime à jouir d'un peu de liberté; On le retient fort mal par tant d'austérité ; Et les soins défiants, les verrous et les grilles Ne font pas la vertu des femmes ni des filles. rC'est l'honneur qui les doit tenir dans le devoir, Non la sévérité que nous leur faisons voir.
Page 242 - M'obliger à porter de ces petits chapeaux Qui laissent éventer leurs débils cerveaux, Et de ces blonds cheveux, de qui la vaste enflure Des visages humains offusque la figure ? De ces petits pourpoints sous les bras se perdants, Et de ces grands collets jusqu'au nombril pendants?
Page 252 - Soit ; mais je tiens sans cesse Qu'il nous faut en riant instruire la jeunesse , Reprendre ses défauts avec grande douceur, Et du nom de vertu ne lui point faire peur.
Page 242 - De ces souliers mignons de rubans revêtus, Qui vous font ressembler à des pigeons pattus, Et de ces grands canons, où, comme en des entraves, On met tous les matins ses deux jambes esclaves, Et par qui nous voyons ces Messieurs les galants Marcher écarquillés ainsi que des volants £ ? Je vous plairais sans doute équipé de la sorte, Et je vous vois porter les sottises qu'on porte.
Page 394 - Le temps viendra de faire imprimer mes remarques sur les pièces que j'aurai faites, et je ne désespère pas de faire voir un jour, en grand auteur, que je puis citer Aristote et...
Page 24 - Il faudrait être l'antipode de la raison, pour ne pas confesser que Paris est le grand bureau des merveilles, le centre du bon goût, du bel esprit , et de la galanterie.
Page 394 - Le dessein étoit de donner un ballet aussi; et, comme il n'y avoit qu'un petit nombre choisi de danseurs excellents, on fut contraint de séparer les entrées de ce ballet, et l'avis fut de les jeter dans les entr'actes de la comédie, afin que ces intervalles donnassent temps aux mêmes baladins de...
Page 24 - Mais de grâce, Monsieur, ne soyez pas inexorable à ce fauteuil qui vous tend les bras il ya un quart d'heure, contentez un peu l'envie qu'il a de vous embrasser.
Page 14 - ... que vous vous disposiez à les recevoir pour maris. Je me lasse de vous avoir sur les bras, et la garde de deux filles est une charge un peu trop pesante pour un homme de mon âge.
Page 62 - Jetez-moi dans le feu tous ces méchants écrits Qui gâtent tous les jours tant de jeunes esprits ; Lisez-moi, comme il faut, au lieu de ces sornettes, Les Quatrains de Pibrac, et les doctes Tablettes Du conseiller Matthieu; l'ouvrage est de valeur, Et plein de beaux dictons à réciter par cœur.

Informations bibliographiques