Images de page
PDF
ePub
[ocr errors]

- le schisme. Le legat Opizon voulut profiter de cette oc-' An. 1247. casion de les ramener à l'église Romaine, & nonob

stant l'opposition des Polonois, il donna à Daniel les ornemens royaux , après lui avoir fait prêter serment de reconnoître lui & les siens l'autorité du saint siege. . . . . .

Le pape Innocent en ayant eu avis, envoya pour Rain. 1246. legat en Rusie l'archevêque de Prusse, j'entens celui de

Gnesne, dont dépendoient la plûpart des évêques de Prufle. La lettre par laquelle il se recommande à la nation des Russes est du troisiéme de Mai 1246. Le pape ordonna aussi à l'archevêque legat de donner pour évêques aux Russes des hommes choisis pour leur science & pour leur vertu , soit entre les prêtres seculiers, soit entre les freres Prêcheurs ou les Mineurs; & il accorda au nouveau roi Daniel d'avoir à sa cour un

frere Prêcheur nommé Alexis avec son compagnon. Rain. 1247. Daniel envoïa des ambassadeurs au pape avec des let

tres où il demandoit d'être réüni à l'église ; & le pape accorda aux prêtres Russiens de pouvoir consacrer en pain levé, & garder le reste de leurs rites, qui

n'avoient rien de contraire à la foi catholique : la letRain. 1257. tre est du vingt-septiéme d'Août 1247. Mais Daniel

ayant obtenu ce qu'il defiroit ne demeura pas longtems sous l'obéissance du pape , comme on voit par les reproches que lui en fit Alexandre IV. dans la bulle du treiziéme de Février 1257. & par les ordres qu'il donna aux évêques d'Olmuts & de Breslau, d'employer contre lui les censures ecclesiastiques & le secours du bras feculier. Telles sont les conversions interessées.

D'un autre côté le pape donna commission de les

[ocr errors]
[ocr errors]

LXI. Missions chez

[ocr errors]

niens, &c.

ding, 1247.7709

gat à Laurent de l'ordre des freres mineurs son peni-
tencier, pour aller en Armenie , à Icone & en Tur- An. 1247.
quie, en Grece, au roïaume de Babilonne , c'est-à-di- Min
re en Egypte; & pour exercer ses pouvoirs sur tous les les Arme-
Grecs des patriarcats d'Antioche, de Jerusalem & du Id. n. 30.V 4-
roïaume de Chipre , sur les Jacobites, les Maronites 5.
& les Nestoriens. Le but de cette commission étoit
principalement de proteger les Grecs contre les vexa-
tions des Latins. La date est du cinquiéme de Juin. Le
patriarche de Jerusalem se plaignit au pape, que les
Grecs qui lui étoient soûmis prenoient pretexte de la
commission de frere Laurent pour se soustraire entie-
rement de la jurisdiction; mais le pape déclara au le-
gat que ce n'étoit pas son intention , & lui défendit de
restraindre la jurisdiction du patriarche.

Frere Laurent travailloit aussi à la réünion du pa-
triarche des Grecs & de ses suffragans; ce que le pape
ayant apris , il lui manda de prendre garde que les
prélats Grecs qui avoient été soûmis aux patriarches
Latins d'Antioche ou de Jerusalem, ne leur fussent
point soustraits à cette occasion. Vous exhorterez ,
ajoûte-t-il, le patriarche des Grecs à venir au S. siege
pour être reçû à son unité & sa grace entiere : que s'il
ne peut venir vers nous en personne, qu'il nous envoie.
pour lui & pour ses suffragans des hommes munis de
pouvoirs suffisans. Et s'ils n'ont pas de quoi faire le
voyage, vous en fournirez les frais aux dépens de nốc
tre chambre. On voit par-là que ce religieux avoit
quelque fonds entre les mains pour l'exercice de sa le-
gation. La lettre & du septiéme d'Août.

Le pape avoit aussi envoyé au Catholique des Ar- Rain. n. 33. meniens un religieux nommé André, qui lui en ra

Vnding. m. 10

porta une lettre où ce prélat l'exhorte à pardonner à An. 1247: 1

7: l'empereur qu'il a excommunié, c'est-à-dire à Fride

ric. Je le demande, dit-il, à votre sainteté, aux patriarches, aux évêques & aux rois soûmis à votre obédience;& cela pour les meurtres & la captivité des Chrétiens nos freres, pour la destruction de la sainte .cité & la profanation du S. Sepulcre. Et ensuite: Nous -vous envoyons un écrit que nous avons apporté du coeur de l'Orient, c'est-à-dire de Sin : j'entends de Sis residence du patriarche d’Armenie ; & un autre écrit sur la foi de la part de l'archevêque de Nisibe souscrit par deux autres archevêques , & par trois évêques. Nous vous faisons avec eux une seconde priere pour l'archevêque de Jerusalem qui est de notre nation, & pour nos freres les chrétiens Orientaux , qui sont à Antioche, à Tripoli, à Acre & dans les autres places, afin que vous les recommandiez pour les garantir de

la vexation, Main, n. 36. Frere André avoit aussi porté une lettre du pape à

Ignace patriarche des Jacobites , dont il rapporta la ré.
ponse, contenant leur profession de foi, qui est enties
rement catholique, non seulement sur la Trinité ,
mais encore sur l'Incarnation. Car elle porte que J. C.
est Dieu parfait & homme parfait , sans mélange, ni
confusion, & traite Eutychés d'excommunié. Voilà,
continuë la lettre , nôtre foi & celle des Egyptiens, des
Armeniens, des Libyens, & des Ethiopiens, & nous
confessons que la sainte église Romaine est la mere &
le chef de toutes les églises. Et ensuite : Pour affer-
mir la paix, nous yous demandons premierement ,
qu'aprés la mort de notre patriarche; les archevêques
s'assemblent, & en établisfent un selon les canons, se-

condement

V ud.n. II.

Vading. 1. 13°

condement que le patriarche, les archevêques & les ANTA

I 247. évêques Latins qui sont en nos quartiers n'ayent point de jurisdiction sur nos patriarches & nos évêques ; mais que nous dépendions de vous comme eux. Troifiémement que les évêques Latins ne prennent point de cens sur les églises & les monasteres que nous avons chez eux; mais qu'ils nous laissent la liberté ecclesiaftique , & ne cherchent pas à profiter de nos travaux. En quatriéme lieu que ceux qui contractent des mariages avec les Latins, ne soient pas contraints à recevoir une seconde fois la confirmation, qu'ils ont déja receuë au baptême. C'est que les Armeniens comme les Grecs , donnent la confirmation avec le baptême.

On trouve aussi une confesion de foi des Nesto- Rain.n. 43. riens , apparemment apportée en même tems, au nom de l'archevêque de Nisibe ; où il confesse que J. C. est tout ensemble fils de Dieu & fils de l'homme & une seule personne : que l’union de la divinité avec l'humanité a commencé lors de l'annonciation du mystere à la sainte Vierge, & n'a point cessé à la mort de J. C. Enfin qu'il est un seul fils & un seul individu.

Il y avoit déja deux ans que le pape Innocent avoit ! envoyé des missionnaires chez les Tartares,pour effaier res M de les adoucir, & d'arrêter leurs ravages. Il y envoya lese

ap. Rain. 12452 deux freres Mineurs, Laurent de Portugal & Jean de n 16.

Dad.eod. n. 30 Plan Carpin, mais separément, & chacun avec ses compagnons, coutefois les lettres dont ils étoient porteurs sont de même datte, savoir du cinquiéme de Mars 1245. & adressées l'une & l'autre au roi, & au peuple des Tartares. Dans celle dont étoit chargé frere LauTome XVII.

Coc

Million des free res Mineurs chez les Tartares.

[ocr errors]

AN. 1247. me, de l'inca

rent, le pape leur parle de la chute du premier hom-
me, de l'incarnation & de la redemption du genre
humain; comme s'ils eussent eu déja quelque connois-
sance de nos myfteres , puis il ajoûte : Le Fils de Dieu
montant au ciel après sa resurrection a laillé sur la ter-
re un vicaire , auquel il a confié le soin des ames & les
clefs du roïaume des cieux, afin que lui & fes suc-
cesseurs eussent le pouvoir de l'ouvrir & de le fermer.
Lui aïant donc succedé, & delirant ardemment votre
salut, nous vous envoïons les porteurs de ces presentes,
afin que recevant leurs instructions vous puissiez em-
brasser la foi chrétienne. Il semble suivant cette lettre

que J. C. n'ait donné ses pouvoirs qu'à S. Pierre & aux

- papes ses successeurs. Vading. n. 4. Frere Jean de Plan Carpin avoit été compagnon de dt. Script. p.221. saint François : il fut le premier custode de Saxe, puis

provincial d'Allemagne, & étendit son ordre en Bo-Rain.n. 18. heme, en Hongrie, en Norvege & en Dannemarc. La

lettre dont il étoit chargé pour les Tartares, contenoit
des reproches de leurs ravages & de leurs cruautez
contraires à l'humanité : le pape les exhortoit à s'en
desister, principalement à l'égard des Chrétiens, à en
faire penitence, & s’humilier devant Dieu; enfin à di-
re quel est le motif de leurs entreprises, & jusques ou
ils pretendent pousser leurs conquêtes. Dans un autre
lettre à des missionnaires du même ordre, il leur donne
de grands pouvoirs , entr’autres de donner la tonsure

& l'ordre d'acolyte,
Vincent fpec. Voici labregé de la relation de frere. Jean du Plan
hift. lib. 31.6.19.

.Carpin : Nous partîmes par le commandement du pa-
9. pe l'an 1246. & d'abord nous nous adressâmes au roj

de Boheme qui nous étoit ami.. Il nous conseilla d'alles

I'd. n. 19.

Bergeron vożage de Carpin. 6. 9.

« PrécédentContinuer »