Déclaration du clergé de France faite dans l'Assemblée de 1682: sur les libertés de l'Eglise Gallicane et l'autorité ecclésiastique

Couverture
Pillet, 1811 - 316 pages

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 7 - JLoUIS PAR LA GRACE DE DlEU, ROI DE FRANCE ET DE NAVARRE , à tous présens et à venir, Salut. Bien que l'indépendance de notre couronne de toute autre puissance que de Dieu soit une vérité certaine et incontestable, et établie sur les propres paroles de
Page 1 - ne vienne de Dieu, et c'est lui qui ordonne celles qui sont sur la terre. Celui donc qui s'oppose aux puissances, résiste a l'ordre de Dieu. Nous déclarons en conséquence, que les Rois et les Souverains ne sont soumis à aucune puissance ecclésiastique par l'ordre de Dieu, dans les choses temporelles 5
Page 1 - et que cette doctrine, nécessaire pour la tranquillité publique, et non moins avantageuse à l'Eglise qu'à l'Etat, doit être inviolablement suivie, comme conforme à la parole de Dieu, à la tradition des saints Pères, et aux exemples des Saints. II. QUE la plénitude de puissance que le Saint-Siège apostolique et les successeurs
Page 12 - de notre Empire, au grand-maître et aux académies de notre Université impériale , et aux directeurs des séminaires et autres écoles de théologie , pour qu'ils les inscrivent dans leurs registres , les observent et les fassent observer ; et notre grand-juge ministre de la justice est chargé d'en surveiller la publication. Donné en notre palais des Tuileries , le
Page 2 - saint Pierre, Vicaire de JÉSUS-CHRIST, ont sur les choses spirituelles, est telle, que néanmoins les décrets du saint Concile œcuménique de Constance, contenus dans les sessions IV et V, approuvés par le Saint-Siège apostolique, confirmés par la pratique de toute l'Eglise et des Pontifes Romains, et observés religieusement dans tous les
Page 127 - apôtres : Tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. C'est
Page 1 - et a Dieu ce qui est à Dieu, et qu'ainsi ce précepte de l'apôtre saint Paul, ne peut en rien être altéré ou ébranlé : Que toute personne soit soumise aux puissances supérieures ; car il n'ya point de puissance
Page 233 - plus forte raison plusieurs évêques assemblés dans un concile ; car Jésus-Christ a dit : Si deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux : c'est pourquoi nous recevons les décisions de foi et les règles de discipline que les conciles nous ont données, mais différemment. La
Page xv - qui sont appuyés sur les saints Canons et sur la tradition des Pères : d'autres, sous prétexte de les défendre, ont la hardiesse de donner atteinte à la. primauté de saint Pierre et des Pontifes Romains ses successeurs, instituée par JÉSUS-CHRIST; d'empêcher qu'on ne leur rende l'obéissance que tout le monde leur doit, et de diminuer la majesté du Saint.
Page xvi - et la déclaration qui suivent : I. QUE saint Pierre et ses successeurs, Vicaires de JÉSUS-CHRIST, et que toute l'Eglise même n'ont reçu de puissance de Dieu que sur les choses spirituelles, et qui concernent le salut, et non point sur les choses temporelles et civiles ; JÉSUSCHRIST nous apprenant lui-même : Que son royaume n'est point de ce monde ; et en autre endroit : Qu'il faut rendre à

Informations bibliographiques