Staline assassine la Pologne: 1939-1947

Couverture
Après le pacte germano-soviétique d'août 1939, Staline décide l'élimination systématique des élites polonaises. Crime contre la paix, crimes de guerre, crimes contre l'humanité : telle fut pendant près de deux ans la pratique quotidienne des communistes soviétiques. Le méfait le plus connu fut l'assassinat de sang-froid de plus de 15000 officiers polonais dont les corps ont été trouvés dons le bois de Katyn et dans les charniers de Miednoyé et Dergatché. Parallèlement, Staline et sa police politique déportèrent au goulag, en Sibérie et au Kazakhstan, près de 1800000 Polonais, dont plus d'un million ne revinrent jamais ; ils assassinèrent sans conteste plus de 25 000 prisonniers de guerre et environ 124000 autres disparurent. La seconde occupation de la Pologne par l'Armée rouge, à partir de l'été 1943, vit se reproduire les mêmes tueries, les mêmes déportations de masse. Ce livre retrace cette immense tragédie, qui relève du génocide, et que l'Occident, pour des raisons diplomatiques, a voulu ignorer pendant un demi-siècle. L'effondrement du régime de Moscou et l'ouverture des archives soviétiques et communistes de Pologne permettent enfin d'établir l'histoire de cette persécution et ainsi d'honorer la mémoire des victimes innocentes.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Chapitre II
28
Chapitre III
41
Chapitre V
87
Droits d'auteur

8 autres sections non affichées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques