Messire Jean Louis de Fromentières, évêque & seigneur d'Aire, prédicateur ordinaire du roi, 1632-1684: étude biographique & critique

Couverture
V. Retaux, 1892 - 350 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 214 - II ya des âmes sales, pétries de boue et d'ordure, éprises du gain et de l'intérêt, comme les belles âmes le sont de la gloire et de la vertu; capables d'une seule volupté, qui est celle d'acquérir ou de ne point perdre; curieuses et avides du denier dix...
Page 169 - Vous devez donc être persuadé que les rois sont seigneurs absolus, et ont naturellement la disposition pleine et libre de tous les biens qui sont possédés aussi bien par les gens d'Eglise que par les séculiers , pour en user en tout temps comme de sages économes.
Page 46 - Un ordre, hier venu de Saint-Germain, Veut qu'on s'assemble : on s'assemble demain. Notre archevêque et cinquante-deux autres Successeurs des apôtres S'y trouveront. Or de savoir quel cas S'y traitera. c'est encore un mystère : C'est seulement chose très-claire Que nous avons cinquante-deux prélats Qui ne résident pas.
Page 338 - Et vous, ma sœur, qui avez commencé à goûter ces chastes délices, descendez, allez à l'autel ; victime de la pénitence, allez achever votre sacrifice : le feu est allumé, l'encens est prêt, le glaive est tiré ' : le glaive, c'est la parole qui sépare l'âme d'avec elle-même, pour l'attacher uniquement à son Dieu.
Page 232 - Au reste, ma fille, une de mes grandes envies, ce seroit d'être dévote ; j'en tourmente La Mousse tous les jours : je ne suis ni à Dieu ni au diable; cet état m'ennuie, quoique entre nous je le trouve le plus naturel du monde.
Page 255 - ... à l'auditeur. Le meilleur moyen de louer le saint, c'est de raconter ses actions louables. Voilà ce qui donne du corps et de la force à un éloge ; voilà ce qui instruit ; voilà ce qui touche.' Souvent les auditeurs s'en retournent sans savoir la vie du saint dont ils ont entendu parler une heure; tout au plus ils ont entendu beaucoup de pensées sur un petit nombre de faits détachés et marqués sans suite.
Page 221 - ... le chapitre des pois dure toujours : l'impatience d'en manger, le plaisir d'en avoir mangé, et la joie d'en manger encore , sont les trois points que nos princes traitent depuis quatre jours. Il ya des dames qui apre; avoir soupé avec le roi , et bien soupé , trouvent des pois chez elles pour manger avant de se coucher , au risque d'une indigestion : c'est une mode , une fureur, et l'une suit l'autre.
Page 169 - Tout ce qui se trouve dans l'étendue de nos Etats, de quelque nature qu'il soit, nous appartient au même titre. Vous devez être bien persuadé que les rois sont seigneurs absolus, et ont naturellement la disposition pleine et entière de tous les biens qui sont possédés aussi...
Page 183 - ... qui présumez tout de votre capacité sans qu'elle ait jamais été éprouvée; ah ! pour Dieu, ne vous jetez pas volontairement dans un péril manifeste. Ne proposez plus à une jeunesse imprudente les dignités de...
Page 206 - On prêchait alors, je m'en souviens avec douleur, sur les petites vertus, sur le demi-chrétien, sur le luxe, sur l'humeur, sur l'égoïsme, sur l'antipathie, sur l'amitié, sur l'amour paternel, sur la société conjugale, sur la pudeur, sur les vertus sociales, sur la compassion, sur les vertus domestiques, sur la dispensation des bienfaits...

Informations bibliographiques