Bibliothèque des croisades: ptie. Suite des Chroniques de France. Chroniques d'Italie et d'Angleterre

Couverture
A. J. Ducollet, 1829
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 744 - Il est décidé que tout clerc ou laïc qui, avant d'avoir pris la croix , aura engagé ses revenus , aura le reste de l'année libre ; et , après l'année , le créancier reprendra les revenus , de manière que les fruits que le débiteur aura perçus seront imputés...
Page 455 - Les pélerins avaient des armes de toute espèce, des lances, des épées, des boucliers, des casques, des arcs et des bâtons aigus. L'or brillait sur les tentes des grands; leurs lits de repos étaient peints de diverses couleurs. On voyait sous ces lits des marcs d'argent comme on voit le bois sous le lit de l'homme des champs.
Page 596 - ... ses avaient creusé autour de leur camp. Alors le » légat du pape, élevant les mains au ciel et les » yeux tout en larmes, prononça ces mots d'une » voix humble : Seigneur Dieu, vous qui voyez tous » les êtres à vos pieds, les brebis et les bœufs, » tous les animaux de la terre, les oiseaux du ciel » et les poissons de la mer ; vous qui êtes venu au « monde pour nous délivrer, Seigneur, exaucez » nos prières, et ne scniffrez pas que nous péris...
Page 744 - L'archevêque de Cantorbéry , qui avait déjà pris la croix, se leva au milieu de l'assemblée , et, faisant au peuple une exhortation , il excommunia ensuite tous ceux qui , dans l'intervalle de sept ans, commenceraient la'guerre, ou entretiendraient une guerre commencée.
Page 494 - Seigneur vous a mis dans ce monde comme un chérubin armé d'un glaive tournoyant , pour montrer à ceux qui s'égarent le chemin de l'arbre de vie. Car...
Page 527 - Et vous, hommes courageux, vous, serviteurs de la croix, que faites- vous ? livrerez-vous ainsi les choses saintes aux chiens et les perles aux pourceaux ? Combien de pécheurs, en confessant avec larmes leurs péchés, en ont obtenu le pardon dans ces lieux, depuis que le glaive de vos pères les a purgés des païens impurs 1 L'ennemi du §onre humain en a été témoin, et il en a Irémi de rage. Il a excité les vases de son iniquité, et...
Page 832 - Enfin , ajoute l'historien anglais, lorsque le nombre de ceux qui rapportaient ces nouvelles fut si grand, et que les lettres furent si authentiques, qu'il ne fut plus possible de douter, toute la France fut plongée dans la douleur et la confusion. Les ecclésiastiques et les guerriers montrèrent une égale tristesse, et ne voulaient recevoir aucune consolation. Partout des pères et des mères déploraient la perte de leurs enfants; des pupilles et des orphelins, celle de leurs parents; des frères,...
Page 696 - Sarrasins, au contraire, dirent que le feu qu'ils avaient vu descendre était produit par des moyens trompeurs. Saladin, voulant constater l'imposture, fit éteindre la lampe que le feu du ciel avait allumée ; mais la lampe se ralluma aussitôt : il la fit éteindre une seconde et une troisième fois, et chaque fois elle se ralluma comme d'elle-même. Alors le sultan , 'confondu , s'écria dans un transport prophétique : Oui, bientôt je mourrai, ou je perdrai Jérusalem! Cette prédiction, ajoute...
Page 832 - Ce qu'il y eut de pis, c'est qu'on accusa le Seigneur d'injustice, et que l'excès de la douleur se manifesta par des blasphèmes. La foi de plusieurs chancela, Venise et plusieurs villes de l'Italie où habitent des demichrétiens , seraient tombées dans l'apostasie si elles 1.
Page 508 - Baghi-Sian, qui en était gouverneur, avait ordonné à tous les habitants qui avaient du blé chez eux, d'en apporter la moitié à son palais. La ville murmura, mais elle obéit. Baghi-Sian ordonna, quelque temps après, à un riche Arménien, qui avait abjuré la religion chrétienne, de lui apporter une seconde fois la moitié de ce qui lui restait de blé. L'Arménien avait une ianiille nombreuse ; il alla trouver Baghi-Sian, se jeta à ses pieds, et tâcha de le toucher, en Jui représentant...

Informations bibliographiques