Mémoires sur la vie privée de Marie-Antoinette, reine de France et de Navarre: suivis de souvenirs et d'anecdotes historiques sur les règnes de Louis XIV, de Louis XV et de Louis XVI, Volume 1

Couverture
Henri Colburn, 1823 - 2 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 444 - mais je déteste bien plus les grandes robes. Mon " clergé, au fond, m'est attaché et fidèle ; les autres voudraient " me mettre en tutelle.—La fermeté, lui dit Madame, peut seule " les réduire.—Robert de Saint-Vincent est un boute-feu que je " voudrais pouvoir exiler ; mais ce sera un train terrible. D'un " autre côté l'archevêque est une
Page 444 - venir ; ce sera un prétexte pour lui accorder quelque chose " s'il se conduit bien." " M. de Gontaut entra, et voyant qu'on parlait sérieusement, ne dit rien. Le roi se promenait agité; puis tout d'un coup il dit : " Le régent a eu bien tort de leur rendre le droit de faire " des remontrances ; ils finiront par perdre
Page 263 - de tyrannie ne furent jamais prononcés, dans les jours qui précédèrent la chute du trône, avec plus de passion et de véhémence. La colère emporta Beaumarchais jusqu'à lui faire dire : Eh bien ! Messieurs, il ne veut pas qu'on la représente ici, et je jure, moi, qu'elle sera jouée,
Page 356 - avec un très-bon appétit ; mettez-vous " à cette table, et qu'on me serve mon en cas " de nuit." Alors le roi, coupant sa volaille et ayant ordonné à Molière de s'asseoir, lui sert une aile, en prend en même temps une pour lui, et ordonne que l'on introduise les entrées
Page 344 - donner le change, en bons mots pour démonter le sérieux " par la plaisanterie, en expédiens pour se tirer d'un pas " difficile et glissant : un œil de lynx pour saisir le faible ou " le ridicule des hommes , un art imperceptible pour les " attirer dans le piège, ou les amener à son but
Page 444 - dit M. de Gontaut, il est bien fort pour que de petits robins " puissent l'ébranler—Vous ne savez pas ce qu'ils font et ce " qu'ils pensent, reprit le roi ; c'est une assemblée de républi" cains ! En voilà au reste assez ; les choses, comme elles sont,
Page 385 - quand, peu de temps après, le roi fit arrêter la voiture; celles qui suivaient s'arrêtèrent aussi. Le roi appela un écuyer et lui dit : " Vous voyez bien cette petite hauteur ? il ya des " croix, et c'est certainement un cimetière ; allez-y, et voyez " s'il ya quelque fosse nouvellement faite." L'écuyer galopa et s'y rendit ; ensuite il
Page 436 - en tira une petite boîte qu'elle ouvrit ; elle en sortit une aigrette de diamans, en disant au roi : " Je n'ai pas voulu, et pour cause, qu'elle fût plus belle.— " Elle l'est encore trop," et il embrassa Madame en disant : Que vous êtes bonne ! Elle pleura d'attendrissement, et mettant la main sur le cœur du roi
Page 436 - trouverez là une jeune personne prête à accoucher." Le roi ne disait rien, et j'étais muette d'étonnement. •' Vous " serez la maîtresse de la maison et vous présiderez, comme " une déesse de la fable, à l'accouchement. On a besoin de vous " pour que tout se passe suivant la volonté du roi et
Page 438 - fort riche, et qui se cache à cause de la reine qui est " fort dévote. Vous trouverez dans la maison une nourrice à " qui l'enfant sera remis, et tout le reste regarde Guimard. " Vous irez à l'église comme témoin, et il faudra faire les " choses comme le ferait un bon bourgeois. On croit que la

Informations bibliographiques