Mémoires donnés à l'Académie royale des sciences, non imprimés dans leur temps

Couverture
l'Imprimerie royale., 1764 - 588 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Fréquemment cités

Page 89 - On peut encore obfërver ici que pour chaque équation aux fécondes différences, il ya deux intégrales aux premières différences ; car après avoir différencié une fois feulement l'intégrale d'une équation aux fécondes différences, je pourrai chaffer le nombre m ou le nombre n...
Page 86 - F, &c. des fondions de w à votre choix, vous aurez une équation qui fera l'intégrale d'une équation aux premières différences. Pour avoir cette équation aux premières différences dont vous avez l'intégrale, différenciez cette intégrale, vous aurez deux équations; chaffez-en...
Page 87 - F — ww, vous aurez l'équation 3 />*—<- 2 »/>«—*-(» — — ь ( 3 — 2w)*/ — птуг=.о , qui fera l'intégrale d'une équation aux fécondes différences . Pour avoir cette équation aux fécondes différences, dont...
Page 88 - ... propofée. De même que pour chaque intégrale il n'ya qu'une feule équation aux premières ou aux fécondes ou aux troifièmes différences, &c. dont elle foit l'intégrale, pour chaque équation aux premières différences il n'ya qu'une feule équation entre p, x, y...
Page 88 - ... m & m , qui en foit l'intégrale , &c. cette intégrale peut fe préfenter fous une infinité de formes différentes; mais ce fera toujours elTentiellement la riiéme équation.
Page 86 - F, &c. défignant des fondions d'un nombre arbitraire я, s'il s'agit d'une équation aux premières différences ; de deux nombres arbitraires n, m, s'il s'agit d'une équation aux fécondes différences; de trois nombres arbitraires я, m, l, s'il s'agit d'une équation aux troifièmes différences, ¿kc.

Informations bibliographiques