Mémoires de Omer Talon

Couverture
1839 - 521 pages

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 313 - Cour seront exécutés selon leur forme et teneur ; ce » faisant, fait inhibitions et défenses à toutes personnes, de » quelque qualité et condition qu'elles soient, de former au...
Page 236 - Extrait des registres du conseil d'Etat. Sur ce qui a été représenté au Roi étant en son conseil...
Page 252 - Car tel est notre plaisir ; en témoin de quoi nous avons fait mettre notre scel à cesdites présentes.
Page 271 - Cette déclaration a blessé l'esprit des officiers du « grand conseil, de la chambre des comptes et de la « cour des aides, et, outre l'intérêt de leurs gages, « l'esprit de jalousie les a surpris; ils n'ont pu conce...
Page 251 - A ces causes et autres à ce nous mouvant, de l'avis de notre conseil et de notre certaine science...
Page 259 - en mandement à nos amés et féaux conseillers les gens tenant notre " cour de parlement à Paris, que...
Page 340 - Le Roi étant au conseil, par l'avis de la Reine régente sa mère présente, où étoient aussi monseigneur le duc d'Orléans, M. le prince, et autres notables personnages dudit conseil, délibérant sur ce qui lui a été représenté par les députés de la compagnie se disant tenir le parlement de Paris, a commandé la présente réponse leur être baillée. « Sa Majesté auroit eu très-grande raison de n'admettre pas...
Page 226 - Les autres corps de magistrature, le Grand Conseil, la Chambre des Comptes et la Cour des Aides s'émurent et se concertèrent par députés, qui formèrent une sorte d'assemblée.
Page 257 - Et comme il ya plusieurs autres impositions dont il est nécessaire de régler la levée et empêcher qu'elles ne soient augmentées à la foule de nos sujets, nous voulons et ordonnons, conformément...
Page 341 - Espagnols auroient été aussi contraints de donner les mains à un accommodement , si la conduite de quelques factieux ne leur eût fait concevoir de si fortes espérances de ces divisions et de remuemens dans le royaume , qu'ils ont cru en devoir attendre l'événement pour en profiter.

Informations bibliographiques