Théorie du judaïsme, appliquée à la réforme des Israélites de tous le pays de l'Europe, Volume 2

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 175 - Tu ne prendras point le nom de l'Eternel, ton Dieu, en vain ; car l'Eternel ne tiendra point pour innocent celui qui aura pris son nom en vain.
Page 111 - Les Juifs nés en France et traités par la loi comme citoyens français regardent-ils la France comme leur patrie ? Ontils l'obligation de la défendre ? Sont-ils obligés d'obéir aux lois et de suivre toutes les dispositions du code civil...
Page 183 - Liv. vu, en France avant le milieu du 5e siècle. *En 1821, l'Académie des Inscriptions et Belles -Lettres posa ainsi l'une des questions qu'elle mit au concours : Examiner quel fut en France, en Espagne et en Italie l'état des Juifs, etc., depuis le commencement du 5e siècle jusqu'à la fin du 16e. C'était dire , si j'ose interpréter sa pensée, que leur existence dans les Gaules ne lui était pas connue avant ce point de départ. M. Léon Halévy, après avoir répété dans son Résumé,...
Page 192 - ... la vue de tant de douleurs irrita leur cupidité. Toutefois, si leur infâme avarice, spéculant sur nos misères, se fût contentée de vendre au poids de l'or de faibles secours, l'histoire dédaignerait de salir ses pages de ce détail dégoûtant; mais qu'ils aient attiré nos malheureux blessés dans leurs demeures pour les dépouiller , et qu'ensuite, à la vue des Russes, ils aient précipité par les portes et...
Page 341 - Grégoire (Ib. p. 189), n'est pas, à « la vérité, l'ouvrage d'un moment, car on sait « qu'en général la marche de la raison, comme « celle de la mer, n'est sensible qu'après des
Page 129 - CHAP. 17, v. 7 ET 8. Dieu , qui a établi son alliance avec Abraham et qui lui a promis la Palestine , s'est servi de cette clause en la lui promettant : « Afin que « je sois ton Dieu et le Dieu de ta postérité « après toi , » pour faire entendre que les peuples du monde qui n'ont jamais demeuré et qui ne demeurent point en Palestine, sont comme s'ils n'avaient point de Dieu : '1 TKÎnS VI
Page 145 - L'Eternel m'a châtié sévèrement; mais il ne m'a point livré à la mort. 19 Ouvrez-moi les portes de la justice ; j'y entrerai, et je célébrerai l'Eternel.
Page 368 - Juifs, dit qu'en général ils ont le visage blafard, le nez crochu, les yeux enfoncés, le menton proéminant, les muscles constricteurs de la bouche fortement prononcés, les cheveux crépus, roux ou bruns, la barbe rare, qui est la marque ordinaire des tempéramens efféminés.
Page 155 - L'étranger qui habite parmi vous, vous sera comme celui qui est né parmi vous, et vous l'aimerez comme vous-même* ; car vous avez été étrangers au pays d'Egypte : Je suis l'Eternel, votre Dieu. 35 Vous ne ferez point d'iniquité en jugement, ni en règle, ni en poids, ni cii mesure.
Page 139 - usure à l'étranger, mais tu ne prêteras point

Informations bibliographiques