Bibliothèque de l'homme public: ou, Analyse raisonée des principaux ouvrages françois et étrangers sur la politique en général, la législation, les finances, la police, l'agriculture, & le commerce en particulier, & sur le droit naturel & public, Volume 1,Parties 11 à 12 ;Volume 6

Couverture
Buisson, 1790
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 210 - État libre, et membre du souverain, quelque faible influence que puisse avoir ma voix dans les affaires publiques, le droit d'y voter suffit pour m'imposer le devoir de m'en instruire...
Page 115 - On pourra changer les loix et élever un nouvel édifice sur les ruines cle l'ancien : qu'il survienne une disette ou réelle ou d'opinion , la nation reviendra sur le champ à ce qu'on appelle aujourd'hui son erreur. Pour qu'il soit avantageux de permettre en France la libre exportation des bleds , il faut le concours de deux choses ; un excédent dans les consommations assez considérable pour que les consommateurs n'en souffrent pas, et un bénéfice certain dans le commerce que l'on fera de cet...
Page 100 - On est surpris qu'il se trouve encore des laboureurs en France, et que les disettes de blé ne se fassent pas sentir plus vivement et plus fréquemment...
Page 233 - ... grandes choses; si je dis qu'il doit gouverner comme la nature, par des principes invariables et simples ; bien organiser l'ensemble , pour que les détails roulent d'eux-mêmes ; pour bien juger d'un seul ressort, regarder la machine entière; calculer l'influence de toutes les parties les unes sur les autres , et de chacune sur le tout ; saisir la multitude des rapports entre des intérêts qui...
Page 101 - l'on voit d'un autre côté tant de terres » devenues incultes, la plupart même de » celles qui sont cultivées ne l'être qu'à » demi ; tant de peuples qui ont disparu des » compagnes t tant de bourgs et villages » détruits , ou qui tombent en ruine tous les » jours ; une infinité de gen$ réduits à ,dé» s-erter leurs foyers et à périr de misere, » pendant qu'il y auroit moyen de les faire
Page 20 - Etienne , un autre mot nouvellement venu d'Italie , touchant celui auquel on ne veut faire qu'à demi l'honneur d'ambassadeur; car on l'appelle agent , et principalement quand il est envoyé à un prince qui est moins que roi. Aujourd'hui ce titre est beaucoup au-dessous de celui de résident , attendu que celuici est représentant, quoiqu'au second degré , tandis que l'agent n'est autre > à propre» ment parler, qu'un facteur d'affaires.
Page 189 - Se charger de tenir les grains à bon marché lorsqu'une mauvaise récolte les a rendus rares, c'est promettre au peuple une chose impossible, et se rendre responsable à ses yeux d'un mauvais succès inévitable.
Page 204 - ... à des premiers moments d'une crainte qui pourrait égarer les opinions; pour le temps qui suit, la liberté s'en charge. C'est ainsi que, par des moyens simples et prudemment ménngés, la surveillance de l'administration garantira de toute atteinte une loi réclamée, depuis longtemps, par la raison et par l'intérêt général.
Page 91 - ... et de voir périr pendant ce tempslà tout le fruit de nos travaux. Qu'on ne me demande donc pas combien nous baptisons d'Indiens chaque année. De ce que je viens de dire, il est aisé de conclure que quand une chrétienté est déjà formée, on ne baptise plus...
Page 187 - ... ne soit cher quand les récoltes sont mauvaises. Si, par des moyens forcés, il réussit à retarder cet effet nécessaire, ce ne peut être que dans quelque lieu particulier, pour un temps très court; et en croyant soulager le peuple, il ne fait qu'assurer et aggraver ses malheurs.

Informations bibliographiques