Images de page
PDF
ePub

INTRODUCTION.

[ocr errors][ocr errors][merged small]

e

.

L'homme de la philosophie ressemble à la statue de Pygmalion, qui, vivante, touchait de toutes parts au néant : né d'une mère qui méconnait la foi, de toutes parts il touche au néant du scepticisme. L'homme croit cependant; sa foi, d'où vient-elle? On répète, après saint Paul: la foi vient de l'ouie; mais la parole n'est qu'un son quand elle ne pénètre chez nous que par l'oreille, et saint Paul avait besoin

d'ajouter : l'ouïe par la parole de Dieu. Un pauvre villageois écoutant prêcher son évêque qu'il ne comprenait pas, s'écriait : Mon âme entend! Ce pauvre villageois a dit mieux que personne ce qu'est la foi. Cette foi se trouve à la base de l'intelligence humaine.

sery

aux

Le sentiment intérieur n'est plus un vain mot. La philosophie reconnait, aujourd'hui, deux ordres de phénomènes, et, en conséquence, deux ordres d'observations; il y a l'observation extérieure qui s'adresse aux phénomènes de l'organisation, et l'observation intérieure qui s'adresse aux phénomènes de la pensée : chacune a sa sphère spéciale. La psychologie, la science des facultés de l'âme, a ses faits à elle; ce qui est la première condition pour qu'une science naturelle existe.

Mais il arrive que, malgré toutes les recherches et toutes les analyses intérieures publiées jusqu'à ce jour, la psychologie n'avance pas. Le premier de tous les problèmes l'arrête sur-le-champ : elle ne peut sortir du moi, de ce moi solitaire dans lequel elle s'est enfermée; isolée du monde, il lui est désormais impossible non seulement d'en attester la réalité, mais encore de montrer comment elle arrive à le con

« PrécédentContinuer »