Images de page
PDF
ePub

de Dieu. Et vous voulez que sid Mahomet ait voulu élre honoré comme le sceau des prophètes! — Il y aurait contradiction; non, le fils d’AbdAllah n'a voulu emprunter le nom que d'un prophète intermédiaire, pour retirer son peuple de l'idolâtrie, lui faire faire un pas dans la vérité, en laissant à Aïça, qui avait complété le Pentateuque, le soin de compléter le Koran, en faisant briller aux yeux de tout le monde l’Islam du livre de la lumière. Oui, ô Mahomet! j'admire ton génie, et en cela je t'honore.

Mupiti. Nous aurions encore beaucoup de choses à dire pour prouver la mission divine de séid Mahomet; mais le temps nous manque, c'est l'heure de la prière.

PRÊTRE. Je serais désolé de vous déranger, Messieurs, la prière est si agréable à Dieu! allez à la prière, je me retire moi aussi pour prier. Mais si vous voulez bien me faire connaître quelque preuve en faveur de la mission divine de sid Mahomet, je serai heureux de vous entendre. MUpHti. A demain à la même heure. PRÊTRE. Bien. Restez en paix. Cadi. Va en paix et ne manque pas de revenir, tu verras que le cadi et le muphti trouvent des preuves quand ils ont le temps de les chercher.

PRÊTRE. En Challah.

DIALOGUE X.

ENTRE LE PRETRE, LE MUPHTI ET LE CADI.

SUJET: Examen du passage de l'Évangile par lequel les mu

sulmans prétendent que Mahomet a été promis. — Le titre de Glorieux, que les musulmans donnent au personnage prédit, ne peut s'appliquer à Mahomet; — ni sa naissance, ni sa conduite, ni ses enseignements ne justifient ce litre

$ I.

Compliments faits, le cadi tirant une feuille de papier où il avait écrit des notes : Ja babas, dit-il, hier nous t'avons donné de la peine inutilement; nous avons dit que les chrétiens avaient fait disparaître le verset de l'Évangile où séid Mahomet est promis comme envoyé de Dieu. Tu nous a prouvé au long qu’une telle altération dans les saintes Écritures, était impossible; c'est qu'en effet le verset existe. Ahmet-effendi, notre grand historien sacré, le rapporte, et je l'ai trouvé conforme dans l'évangile selon saint Jean, ch. 16. Aïça, que le salut de Dieu soit sur lui! dit à ses apôtres : Maintenant je retourne à celui qui m'a envoyé ; et personne d'entre vous ne demande : vas-tu? - Mais parce que je vous ait dit ces choses, la tristesse s'est emparée de vos âmes. -- Je vous dis la vérité : il vous est avantageux que je m'en aille; car si je ne m'en vais pas, le Périclyt ne viendra pas à vous ; tandis que si je m'en vais, je vous l'enverrai, et lorsque cet esprit le vérité sera venu , il vous fera comprendre toute vérité.

Dans ce passage, le personnage promis est appelé periclytos, mot grec qui veut dire glorieux; Mahomet(1) signifie aussi en arabe glorieux, rapprochement sensible entre la promesse et l'accomplissement.

PRÊTRE. Très-sensible. MUPATI. Le babas ne connaît pas toutes les ressources des musulmans.

PRÊTRE. Il a le plaisir de les apprendre. Avezvous quelque chose à ajouter?

Cadi. La victoire reste à nous; nous n'avons plus à combattre.

PRÊTRE. Écoutez, comme j'ai écouté. D'abord dans le passage de l'Évangile que vous m'avez cité, il y a paracletos, ce qui veut dire consolaleur, et non pas periclylos, glorieux. Mais va pour periclytos ; le passage de l'Évangile promet un personnage qui doit venir du vivant des apótres. Vous étes tristes..... vous ne comprenez pas, dit Aïça; je vous enverrai le periclytos qui vous consolera et vous fera comprendre toute vérité. Il devait venir du vivant des apôtres, et sid Mabo

(1) Periclytos signifie très-célèbre , et Mohammed signifie louable. Comme on voit, l'arabe n'est pas la traduction exacte du grec, car on peut être louable , sans être pour cela trèscélèbre.

met n'est venu que cinq cent cinquante ans après ; le rapprochement devient un peu moins sensible.

Mahomet, dites-vous, veut dire glorieux; plusieurs personnes ont porté ce nom avant votre prophète, plusieurs l'ont porté depuis sans être pour cela bien célebres; de ce que votre prophète porte le nom de glorieux, il ne s'ensuit pas qu'il le soit. Il faut donc chercher ailleurs le titre à ce nom glorieux. Je vous prie, Messieurs, de vouloir me l'assigner.

Cadi. Mais tout dans séid Mahomet est gloire et éclat. Tel que le soleil, qui paraît sur l'horizon pour dissiper les ténèbres et promener ses rayons dorés, bientôt flots de lumière, sur l'immensité de la nature, séid Mahomet, le sceau des prophètes, est venu épurer toutes les religions et les faire briller du pur éclat de la vérité. Sa généalogie, comme il le dit lui-même, au livre des fleurs, est la plus belle des généalogies ; sa conduite, le modèle de l'homme parfait; ses enseignements, les plus beaux des enseignements.

ne

[ocr errors]

S II.

PRÊTRE. Comme le soleil a ses taches, peutêtre qu'en examinant bien à travers tant de flots de lumière, découvrirons-nous que sid Mahomet a les siennes.

D'abord le cadi me parle de sa généalogie comme de la plus belle des généalogies. Que sid Mahomet descende de Kakta n (Jectan de la Genese, ch. x, v. 30) ou d'Ismaël, les deux souches des Arabes, depuis plus de deux mille huit cents ans, ses aïeux étaient idolâtres; la tribu des Koreïschites, à laquelle appartenait sid Mahomet, bien que moins arriérée que les autres par suite des relations de son commerce, n'était pas exempte d'idolâtrie; sid Mahomet lui-même a fait des actes d'idolâtrie; il a adoré la pierre noire.

A côté de cette généalogie, placez celle du Messie-Aïça :— Aïça , comme homme, a pour mère la vierge Marie, issue d'aïeux croyant tous au Dieu unique; Marie était, pur sang, fille d'Abraham, le père des croyants. Comme homme encore , Aïça a pour père l'Esprit de Dieu, qui a fécondé d'un souffle les entrailles de Marie (le Koran vous le dit).

Comme verbe de Dieu, son origine se perd dans l'éternité. Au commencement était le verbe..... et le verbe s'est fait chair; vous l'avez vu.—Laquelle des deux généalogies est la plus glorieuse?

S III.

Vous dites que sid Mahomet mérite le titre de glorieux par la pureté de sa conduite, que sa vie est le modèle de l'homme parfait. Sid Mahomet n'a pas été très-sévère envers les autres; il leur a promis quatre femmes et autant de concubines qu'ils en voudraient; il a été moins sévère envers lui-même, il a eu quinze femmes légitimes (1) et une infinité de concubines. Jusqu'ici

(1) Voir Azar et Assamaïl.

« PrécédentContinuer »