Images de page
PDF
[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

C, s. m., troisième lettre de l'alphabet , consonne. CABALAIRE , v. Cabalur. CABALAR, v. n. cabaler, former une cabale ;intriguer , tâcher de réussir. CABALO, s.f., cabale, intrigue , complot de plusieurs personnes ; société ou chambrée de plusieurs personnes. CA BALUR ou CABALAIRE, s. m., cabaleur, intrigant, celui qui cabale. CABAN , s. m. , manteau de berger ou de pêcheur. CABANIER , s. m. , celui qui chasse à la pipée , et qui se tient dans une petite tonnelle ; ignorant, sot, niais, stnpide. CABANO, s.f., cabane, petite maison grossièrement construite ; tonnelle , treillage couvert de verdure ; poste pour faire la chasse à la pipée ; chenil, sorte d'abri pour les chiens ; atelier des vers-à-soie. CABANOUN , s. m., cabanon , : cabane mal ou pas du tout ermée ; petite tonnelle. CABARET, s.m., cabaret, taverne, maison où l'on donne à boire et à manger aux gens du commun et aux ouvriers ; cabaret, plateau en tôle ou en bois vernis ,

[merged small][ocr errors][merged small]

Capiscol, doyen dans quelques Chapitres. CABLAS, s. m. , cabelas, petit palan d'un navire. CABLE, s. m., cable, grosse corde d'un navire, gros cordon de passementier ; traille, grosse corde qui traverse une rivière pour retenir un bac ; cableau , petit cable. CABOSSO ou CABocHo, s. f., tête d'une personne, fam.; clou à grosse tête. CABOUESSO , s. fém., ognon , bulbe des plantes. CABOUILLAR, v. neut., taller ,pousser plusieurs tuyaux, plusieurs tiges, parlantdes céréales. CABOUILLO, s. fémin., talle , pousse enracinée, rejeton , jet au pied d'une plante de blé, etc. CABOUTAGE, s. m., cabotage, navigation le long des côtes. CABOUTAR , v. neut., caboter, naviguer de côte en côte. CABOUTUR , s. m., caboteur , navigateur le long des côtes. CABRAIRO, s. fém., troupeau de chèvres. CABRAR (si), v. pr., se cabrer. On le dit d'un cheval qui se dresse sur ses pieds de derrière. -Au fig., s'emporter de dépit, s'entêter , se mettre en colère. CABRARAOU, s.m., chat-huant, oiseau nocturne. CABRA RET , v. Cabraraou. CABREIRET , v. Cabraraou. CABREIRETTO, s.f., psoralier bitumineux (plante). CABRETO, s. f., petite chèvre ; chevrette, cruche de faïence de pharmacie; chevrette, sorte de chenet sans branche. CABRID, s. masc., cabri , chevreau, le petit d'une chèvre ; chèvre , machine composée de trois perches liées par le haut,

et que l'on écarte par le bas , pour y suspendre et peser des colis , des marchandises , ou pour vanner les grains. CABRIDAN, s. m. , frelon , sorte de mouche qui ressemble à la guêpe. CABRIDAR , v. n., chevroter. Se dit de la chèvre qui fait le chevreau. CABRIER, IERO , s. m.et fém., chevrier, ière, celui, celle qui mène naître des chèvres. CABRILLAOU, s.m., engoulevan, tète-chèvre , oiseau nocturne dont le chantimite le bellement de la chèvre. CABRIME (à), s.m., à la chèvre- morte, se faire porter sur les épaules de quelqu'un. CABRIOLO , s. fém., cabriole , saut léger d'un danseur; saut du cheval, en un temps, qui montre ses quatre fers. CABRIOULAR, v. n., faire une ou plusieurs cabrioles. CABRIOULET , s. m., cabriolet , voiture légère à deux roues. CABRIOULUR, s.m., cabrioleur, feseur de cabrioles. CABRIOUN , s. m., chevron , pièce de bois sur laquelle appuyent les tuiles d'une toiture. CABRIOUNADO, v. Trevado. CABRIT , v. Cabrid. CABItO, s.f., chèvre, femelle du mcnon ; épissoir , sabot, touin , outil de cordier pour cabler : cordage en plusieurs fils ; machine de maçon propre - à élever de lourds fardeaux ;indisposition causée pour avoir bu du vin en mangeant du raisin fraichement cueilli. CABRo-MoUTo, s.f., sorte de jeu d'enfant. CARRORO , s.f., chevreuil, sorte de chèvre sauvage.

CABRUN , s. m., mol collectif qui sert á désigner les chèvres en general. CAUUI)EOU,s.m.?Pelolon; fil, laine, soie, coton dévidés en rond ; manchotsauteur(oiseau). hs lourd coumo un cabudeou , il a un grand mal de tète; il est un gros lourdaud. CAbTS. s. m., proviri , marcotte, branche de fa vigne que l'on met dans la terre, afin qu'elle y prenne racine et qu'elle y forme une autre souche; souche mère que l'on couche pour servir de principale racine á plusieurs sarments. Caoulet ou eoouret cabus, chou pommé ou cabus. CABUSSAR , v. a., provigner , marcotter la vigne , mettre un cep de vigne dans la terre et ne laisser sortir que. deux ou plusieurs sarments. —Au fig., étendre mort quelqu'un ,"le tuer, le faire rester sur le carreau. CABUSSELAR, v. act. , mettre le couvercle, couvrir avec le couvercle—Au fig., inonder quelqu'un de la tèle aux pieds. CABUSSELO , s. f. , couvercle d'une marmite, d'une casserole, etc.; culture mal faite a la campagne, fraude que le paysan fait lorsqu'il n'est pas surveillé: lit mal fait, qu'on n'a pas pris la peine Je défaire. CABUSSEOU, s. m., couvercle d'une boîte , d'une tabatière , d un coffre, d'une caisse, d'un pétrin.

CACAI, g. m., caca, excrément,

terme enfantin. CACAX , s. m., homme riche ,

opulent, gros richard ; chàlai

gne. ce dernier est un terme

d'enfant..

CACARA ou Cascaba , chant de

la perdrix. CACARACA, s.m., chant du coq; coquelicot , fleur rouge qui ressemble á la tète d'un coq; noix dépouillée de sa coquille, parlant puérilement.— Fig., stupide, lourdaud. Esunpaoun cacuraca, c'est un pauvre hère, un pauvre sire, un petit sujet, un mauvais garnement. CACARELETO, v. GuinguUtelo,

riz de pare tu. CACARELIAR, v.n., coqueliner, se dit du chant du coq.— Au fig., crier, babiller, cbarrer , bavarder. CACAROUCIIOU, s. m., bout

de certaines choses. CACASSIAIRE, s. m., acheteur

de lie d'huile. CACASSO, s. f., lie de l'huile,

sédiment de cette liqueur. CACAY, g. m., besoin pressant de faire ses nécessités; raca, excrément humain; on le dit aussi de toute vilainie, saleté, malpropreté. CACHADURO, v. Quichaduro. CACHAR, v. a. et pr., cacher, mettre une chose en un endroit que personne ne la voie;' se cacher, se mettre en un lieu qu'on ne puisse vous découvrir. rairt cachar lou froumage ou lou froumai, faire affiner le fromage. CACHAT, ADO. adj., dissimulé, lée , qui ne fait pas connaître sa pensée; affiné, parlant du fromage; v. Kscoundut, udo. CÁCHELO, s. f., coup que l'on donne avec la pointe du pouce, ayant le poignet fermé. CACHET, s. m., cachet, petit sceau pour les missires. »on empreinte. Cachet, pain à cacheter.

CACHETAR , v. a. , cacheter , appliquer le cachet. CACHEYO , s. fém., rhubarbe du fromage , v. Broussin. CACHIEROS, s. f. pl., caresses, flatteries. CACHIMIBAOU, s. m., pipe de I1ll'lIl . CAClIO, s.f., cache , lieu où l'on cache ce qu'on ne veut pas qu'il soit vu ou trouvé. Estar cacho, - demeurer caché, paisible , retiré. CACHOFLO ou CARCIIoFLo, s. f., artichaut, fruit du Cachoufflier ou Artichalier. CACIIO-FUECH, s. m., soir de la veille de Noël ; collation de ce soir ; grosse bûche qu'on met au feu et qui doit durer pendant les trois fêtes qui suivent; feu de joie qu'on fait à cette occas10Il . CACHo-INTRADo, s. fém., cacheentrée, pièce de fer qui couvre l'entrée d'une serrure. CACHo-MAILLo, voy. Argentino. CACHo-MUsEoU , s. masc., petit biscuit léger et délicat. CACIIOT, s.m. cachot, lieu d'une ison , étroit, bas et obscur. CACHOUFLIER, s. m., plant d'artichaut. CACHOURLIAR, v. act., cajoler, faire la patte de velours. CACO ou cAQUo, s. fém., lie de l'huile, sédiment que cette liqueur dépose dans les jarres. CAOFOUNHE, s.f., cacophonie, vencontre de sons de voix , d'instruments discords. CADABRE, s.m., cadavre, corps mort.- Fig., corps languissant. Tirassar soun cadabre , trainer sa vie languissante. Long cadabre , personne d'une hautestature, pâle et décharnée. CADAI, s. m., chas, colle de

pain ou de farine pour les tissérands. CADANÇAR, v. n., faire des cadences. CADANCO, s.f. , cadence, mesure du son qui règle la danse. CADAOULAR, v. a., fermer une porte au loquet. CADAOULO, s.f., cadole, loquet, fermeture simple qui s'élève au moyen d'une petite bascule. – Fig., serrure ou personne toute détraquée. CADASTRE, s. masc., cadastre , registre qui contient la qualité, l'estimation et l'étendue de chaque immeuble. CADE, s.m., genevrier oxindre ougrand genevrier(arbrisseau); pron. indéfini, chaque. CADEBIOU , CADEDIOU , CADEDIENo, juron qui revient au pardieu des Français. CADEIRAIl8E, s. m., tourneur ou fabricant de chaises. CADEIRAN, v. Cadeiraire. CADEIRETO, s.f., petite chaise our enfant. CADELADO, s.f., laitée, portée, ventrée d'une chienne. CADELAR , v. n., chienner , mettre bas,parlant des chiennes. CADELAS , s. m. , jeune et gros chien.-Fig., blanc-bec, jeune garçon , grand pour son àge. CADELO ou cADENELLo , s. f., calandre , charanson , ver qui ronge les blés. CADELOUN , s. m., de Cadrou. CADENAOU , s. m. , cadénas , petite serrure mobile et portative . - CADENAR, v. Encadenar. CARENELLO , s. fém., graines, baies du grand genevrier ; lieu lanté de cet arbrisseau. CADENETO, s. f., chainette ,

cadencer ,

diminutif

petite chaine; tresse de cheveux. CADENO , s. f., chaîne , suite de plusieurs chaînons entrelacés les uns dans les autres ; épine du dos des animaux ; mamelle, petite chaine qui tient au collier des chevaux de charrette ; alganon, chaîne qu'on met aux forçats; chaîne de fil qui reçoit la tissure, etc. CADENOUN ! interject., est-il sible.-Adv., certainement. CADEOU, s. masc., jeune chien, jeune garçon ; vomissure d'un ivrogne ; matière crasse qui vient au-dessus des tonnes d'un moulin à huile. CADET , CADETo, s. m. et fém., cadet, cadette, puiné, celui , celle qui est né après un autre. CADETO, s. f., cadette, petite - queue de billard. CADIERO, s. f., chaise pour s'asseoir; chaire à prêcher. CADIS , s. m. , cadis , sorte d'étoffe commune pour vêtement de paysan. CADIT ou dANDIT, IDo, adject., candi, stupéfait, tout étonné, émerveillé, ébahi, etc. CADOT , s. masc. , cadeau, présent , don. CADRAN, s.m., cadran, surface divisée par heures ; horloge solaire. CADRAR , v. m. et a., cadrer , avoir de la convenance , du rapport, assortir ; cadrer, faire un carré proportionné. CADRAT , s. m., morceau de caractère servant à l'usage des Imprimeurs. CADRE, s. m. , cadre , bordure u'on met autour d'un tableau, 'un miroir, etc. CADUC, UQUO, adject., caduc, uque, vieux, cassé. Maou ca*, mal caduc, épilepsie, haut Illal .

CADUCITA , s.f., caducité, état d'un homme caduc. CADUN, UNO, pron. indéfini , chacun, chacune. CAFARD,v. Bigot. CAFARDARIE, s.f., cafarderie , cafardise, caractère, astuce de l'hypocrite , du cafard. CAFARDEOU, diminutif du mot Cafard. CAFET, s. m., café, graine du cafier; boisson faite avec cette ine; local dans lequel on onne à boire du café et autres boissons. CAFETIER, IERO, s. m. et f. , cafier, arbre qui produit le café; cafière , lieu planté de cafier ; cafetier, ière, celui, celle qui tient café. CAFETIERO, s. f., cafetière , pot dans lequel on fait infuser du café. CAFIR,v. act., remplir, rendre plein, presser, serrer. Il sinifie aussi gorger de viande , e boisson, de richesse. Dévorer r les vers , les insectes , en ourmiller. CAFORNO ou cAFoUcHoU , voyez Cafourno. CAFOURNELAIt ou CAFoURNIAR , v. n. , fouiller dans tous les enfoncements. CAFOURNO, s.f., enfoncement, coin, lieu retiré d'une maison , lieu étroit , cachette, petit ca" binet peu éclairé , antre ou crevasse d'un rocher, etc. CAFOURNUT,UDO, adj., creux, creuse , profond , enfoncé , étroit , serré, etc. CAFUECH , s. masc., chenet , ustensile de cheminée, sur lequel on met le bois à brûler ; landier, est celui sur le mon- . tant duquel on peut placer une assiette ; chevrette , est celui sans montant , ou qui n'a

« PrécédentContinuer »