Images de page
PDF

qu'une pomme; marmouset, est celui qui a pour ornement une figure humaine ou d'animal ; feux, ne se dit que de l'ornement en cuivre ou en bronze ; hâtier et contre-hâtier, ne sert qu'aux grandes cuisines ; voy. Astiero. CAGADO , s. f., cacade , bévue , équipée , fausse spéculation , imprudence, lâcheté. CAGADOU , s. masc., latrine ,

lieu d'aisance.-Fig., maison

mal entretenue, ruine, masure. CAGADURO, s. fém., chiure de mouches, piqûre de puces. CAGAGNO, s. f., diarrhée , dévoiement , courante , flux de ventre. - Au fig. , lâcheté , - effroi, grande peur. CAGAIRE, ARELLO. s.m. et f. chieur, euse, qui chie. CAGANDRE, v. Cagandri. CAGANDRI, s.m., culot , le dernier sorti de l'œuf ou du nid ; le dernier né d'une famille ; par extension, le dernier venu, celui qui occupe la queue des classes, de la promenade, d'une course , etc. CAGAR , v. n. , chier .. rendre les gros excréments ; il est plus honnête de dire : aller à la selle, aux lieux, faire ses nécessités. Cagar, ébouler, parlant d'un mur ou d'un terrain qui s'éboule; fusée , bobine , volue , toupie dont le fil n'a pas été pelotonné assez serré , et qui s'éboule. CAGAREL, s. masc. , mandole , ( poisson). CAGARELETO , s.f., mercuriale, plante qui vient sur les murs . et dont la feuille a la forme d'un champignon, et le fruit , du grain de riz. CAGARELO, subst. fém., lieux d'aisance, latrine, lieux : femme

ui chie , chieuse ; diarrhée , foire ; v. Cagarel. CAGIER , s. m., cahier, feuilles de papiers réunies et fixées. CAGNAR, s. masc,, abri , lieu bien exposé au soleil et abrité des vents. CAGNARDISO, s. fém., paresse, faînéantise. CAGNIN, INO, adj., malicieux, taquin dans ses propos jaloux, poussés jusqu'à l'injure. Caïn, celui qui possède les vices de ce fils d'Adam, meurtrier de son propre frère. Cagnin , se dit aussi du temps froid à cause d'un petit vent qui perce et de la bruine ou verglas qu'il donne. CAGNO, s.f., langueur, nonchalance, baillement, malaise occasionné par les fortes chaleurs et qui ôte l'envie de travailler; outil de tonnelier qui sert à tenir les cercles. CAGNOUX, OUA, adj., cagneux, cagneuse. CAGO-NIS ou NIOU , qandri. CAGOSANG ou CAGosANGO, s.m. et f., dissenterie, flux de sang. CAGOT , OTO, adj., cagot, ote , faux dévot, hypocrite. CAGOTROUAS ou CALoUs, s. m., tronc ou trognon d'un chou. CAGOUTARIE, s. f., cagoterie , action, manière d'agir du cagot ; cagotisme , caractère , esprit , pensée du cagot. CAGUEGNO , s. f., épreinte , besoin de faire ses nécessités. CAHOUTAMENT , s. m., cahot , saut d'une charrette ou d'une voiture : cahotage, mouvement causé par les cahots. CAHOUiAR. v.a. et n., cahoter, causer des cahots ou en éprouV(l' .

voy. Ca«AIIUTTO , s. f., cahutte , petite loge,hutte,cabane, maisonnette. CAI , s. m., balle de l'avoine , sorte d'épi qui ne produit pas de grain et qui pique les vêtements, v. Cailla. CAIKOU , s. m. , caic ou saique , petite barque destinée au service d'une galère. CAILLAôu, s.m., caillon , petite pierre. CAILLA ou CAI , s. caillé, lait coagulé. CAILLAR, v. a. et pr., cailler , figer, coaguler; se cailler , se coaguler ;faire enrager, impatienter quelqu'un. Ounte papiers parlount, barbos caillount, où il y a des écrits , la chicane reste muette.- Subst. masc., caillé , lait ou toute autre matière caillée ; caillot , sang caillée. CAILLASTRAS , v. Flandrin. CAILLASTRE, s. masc. , caillot de sang, sang caillé en petites IIltlSSS , CAILLASTROUN, diminutif de Caillastre . CAILLETIERO , v. Brunido. CAILLETO , s. f., pomme de ** balotte qu'on fait avec e mou ou le foie du cochon. Le mot Caillette finira par être adopté. CAILLO , s. f. , caille , oiseau de passage ; cailleton ou cailleteau , petite caille. CAIRE , s. m., côté, le coté. Si virar de tout caire , se tourner de tous les côtés , dans tous les sens ; endroit, coin et recoin. CAIROUN , s.m. , pavé , pierre à bâtir ;v. Queiroun . CAISSE , s.m., graine de bromos. CAISSlLA, s.m., dent molaire. CAISSETIN , s. m., caisson servant de panier pour transporter à dos de mulet : petite caisse.

et adject.,

CAISSIER , s. masc. , caissier , ouvrier qui fait des caisses ; commis qui tient la caisse d'un banquier. CAISSO , s. f., caisse , sorte de coffre de bois propre à mettre des hardes ou à transporter des marchandises. C'aisso de mouar, bierre ou cercueil , coffre dans lequel on met les morts, etc. CAISSOUN , s. m., caisson , sorte de grande caisse sur des roues pour les vivres, les munitions ; petite caisse d'une voiture. CAJOULAR, v. a., cajoler, flatter, louer pour obtenir, pour séduire. CAJOULARIE, s. f., cajolerie , action de cajoler. CAJOULUR , s. m., cajoleur » celui qui use de cajolerie. CALADAGE, s.m., pavage, ouvrage du paveur. CALADAIRE , s. m. , paveur , ouvrier qui pave les rues. CALADO, s. fém., chemin pavé; pavé, pierre dont on se sert pour paver les rues ; cadette , pierre carrée qui s'enfonce assez profondément. CALAIDOUN , s. m., chemin assez raide. CALAFAT , s. m., calfat, ouvrier qui calfate les navires. CALAFATAR , v. a. , calfater , radouber un navire , en bouchant les joints des bordages avec de la poix et de l'étoupe ; calfeutrer les portes et les fenêtres pour empecher l'air de pénétrer ; calfater l'huisset d'un tonneau avec du mastic et de l'étoupe. CALAMLAN , s. m., arrêtier , faitage , la plus haute poutre qui soutient les chevrons d'une toiture. Les Mlarseillais donnent le nom de Calaman à toutes sortes de poutre. C'est aussi

le nom d'une plante. CALAMANDRIER , s. masc. , ou CALAMANDRINo, s. fém., germandrée ou petit chêne (plante). CALAMANDRO , s. fém., calamande , étoffe lustrée d'un seul côté comme le satin. CALAMBOUR , s. m. , calembourg , mauvais jeu de mots , ridicule équivoque à l'aide d'homonymes. LALAMITA, s. fém., calamité , malheur public, malheurs réunis sur un ou plusieurs individus. CALAMITOUX, OUA, adj., calamiteux .. euse ; il se dit des temps des mallheurs publics , des calamités. « A LAMIU E , v. Carltmue, CALANÇO, s. f., temps que l'on reste sans rien faire , t. d'imp. CALANDRAR , v. a., calandrer . passer les étoffes à la calandre. CALANDIRIER, s. m. calendrier, ordre des jours de l'année, livre ou tableau qui les contient. CALANDRO , s. f. , calandre , machine qui sert à polir et à cacher les défauts de certaines étoffes : v. Caliandro. CALANQU'O ou CARANQUo, s.f. , calangue ou carangue , petite baie entourée de terres élevées. CALAPITO , s. f. .. ivette , faux pin , plante amère et fébrifuge. CALAR , v. a., donner , appliquer ; caler, mettre une cale sous un meuble ; baisser les voiles : descendre. Ne rien faire , t. d'imprimerie. CALBOT. s.m., mulet (poisson,. CALCINAR , v.a. et pr., calciner, réduire un minéral en chaux , en poudre par le feu ; oxider ; se calciner , passer à l'état d'oxide , par l'action du feu ; se lriler : v. I scar inar, c rtt nunur.

CALCARI, s.m. et adj., calcaire , qui contient de la chaux, que le feu change en chaux. CALCINATIEN, s.f., calcination, action et effet de calciner. CALCITO, v. Caranquo. CALCUL , s.m., calcul , compte , supputation. CALCULAIRE , s . teur , qui calcule. CALCULAR , v. a. , calculer , compter , supputer , faire un calcul.-Fig., réfléchir, méditer, peser, juger. CALECIIO , s. fém., calèche , carrosse léger ; coupé. CALEGNAIRE, v. Caregnaire. CALEGNAR, v. Caregnar. CALEGNEIRIS , v. Caregneiris. CALEN, s. m., lampe en fer ou tôle à laquelle on joint un long crochet pour le suspendre. Bal . le calen , bal de la crapule. lèchefrite, ustensile de cuisine ; ableret .. sorte de filet CALENDRO , v .. Catalello. CALENO , s. f. , petit houx , arbre dont le fruit s'appelle canelle : jour de Noël. Es pas tout l'an caleno, ce n'est pas toujours fête. CALIANDRO , s. f. , calamdre , sorte de grosse alouette. CALIBRE , s. m., calibre , diamètre d'un corps , instrument qui sert à le mesurer ; ouverture des armes à feu ; moule pour pousser les moulures. CALICI , s. m., calice , coupe qni sert à la messe pour la consécration du vin : enveloppe extérieure des fleurs. CALICOT , s. m., calicot , toile de coton moins fine que la ercale . CALIGNAOl , v. Kalignaou . CALIOURNO , s. f., caliorne , sorte de cordage d'un navire. CAIMAN i , s, masc. et adj. ,

m. , calcula

calmant, ce qui calme les douleurs.

CALMAR, v. a. et pr., calmer, rendre calme, apaiser , se calmer, s'apaiser.

CALME, s. m. et adj., calme , bonace.— Figur., tranquillité, repos. Calme, tranquille, sans agitation.

CALO, s.f., cale, le lieu le plus bas d'un vaisseau; lieu où les vaisseaux sont à l'abri; cale ,

Ímnition qui consiste à élever e coupable par des cordes et le laisser ensuite tomber dans la mer; forme d'un chapeau pour y mettre des appâts pour poisson.—Pron.relat., laquelle,

CALOBRO ou CALOBRE, s. fem., couleuvre , sorte de serpent.

CALOT, s. m., affaire bonne ou mauvaise, ce qui plait, ce qui convient.

CALOTO, s. f., calotte , petit bonnet d'enfant; calotte d'un prêtre; taloche, se dit d'un coup de plat de main sur la tète de quelqu'un.

CALOUAS, S. m., bâton , tricot; trognon de choux ; sot, stupide, niais.

CALOUMMAIl, v. a., calomnier, attaquer ; blesser la réputation, l'honneur par des calomnies.

CALOUMXIATOUR, TRIÇO, s. et adj., calomniateur, trice, celui, celle (pii calomnie.

CALOUMMO, s. f., calomnie, imputation fausse, injurieuse, qui blesse la réputation, l'honneur.

CALOUMXIOUSAMEXT , adv. , calomnieusement, avec calomnie .

CALOUMNIOUX, OL'SO, adject., calomnieux, euse , qui contient des calomnies.

CALOUR , s. m., chaleur, effet du principe calorique.—Fig.,

ardeur , feu, véhémence, activilé; nne chienne, une chatte, une jument, etc. sont en chaleur; une vache est eu chas; les bêtes fauves sont en rut.

CALOUKEXT, EXTO, adject., chaleureux , reuse , qui est chaud , qui a de la chaleur , qui est ardent, actif.

Calous , v. C'a louas.

CALOUSSADO , s.f., bastonnade, volée de coups de bâton.

CALOÜSSAR, v. act. et pron., bâtonner quelqu'un , se battre à coups de bâton.

CALOUTAIRE, s. m. et fém. et adj., celui qui donne volontiers des taloches.

С A LOUT AR, v. a. et pr., tapoter , donner des tapes, des taloches.

CALOUTUR, v. Caloulaire.

CALQUAR , v. a., calquer, contre-tirer un dessein, le copier trait pour trait.

CALQUESO , s. fém. , fourneau pour dessécher; plateau en lolc pour y recuire les ouvrages en verre.

CALQUO, s. m., calque, trait léger d'un dessein qui a été calqué; copie sur un transparent.

CALSOUX , s. m., caleçon, sorte de vêtement qu'on met au-dessous de la culotte.

CALUC, adj., louche, bigle, qui y voit de coté; v. Lusquet.

CALUGE, s.m., élourdiseement, vertige.

CALUSTRADO, s. f., mercuriale, réprimande , reproches qu'on fait à quelqu'un.

CALUSTRAR, v.a., réprimander, faire des reproches à quelqu'un.

CALVERO, s.in., calvaire, élévation sur laquelle est plantée une croix.

CAMAIL, s. m., camail, sorte

de petit manteau que les évêques. chanoines , portent sur le rochet. CAMAMIERI, CAMoUMIDo ou CAMoUMILLo, sub. f., camomille, (plante et sa fleur). CAMARD, ARDO , adject. et s., camard, arde, qui a le nez plat et écrasé. CAMBADO, s.f., gambade , saut que l'on fait sans art et sans cadence ;jambée , liste de terre qu'un cultivateur bèche ; enjambée , tout ce que l'on compasse avec les jambes. CAMBAGE, s. m., jambage. CAMBAILLOUN, v. Cambilloun. CAMBARADO, s. m. et fém., camarade, compagnon de chambre, de lit , de fortune , de malheur; compagne, ami, amie, avec qui l'on vit familièrement et avec intimité. CAMBAROT , s. m., sorte de crabe ( crustacée ). CAMBARUT , UDO , adj., qui a de longues jambes ; qui a beaucoup de jambes. CAMBE .. v. Canebe . CAMBET , s. m., chevalier, sorte de pluvier ( oiseau). CAMBETTO, s.f., petite jambe. Faire la cambetto , faire le crocen-jambe. CAMIBI ( à ), s. m. A cambi de panoucho, à vil prix. CAMBIAR, v.a., changer. troquer, brocanter. CAMBILLOUN , s. m., manche d'un gigot. CAMBIS .. s. m., bois qu'on met au cou du menu bétail , pour v suspendre une sonnaille. CAMB0, s. fém., jambe, partie de l'animal depuis le genou jusqu'au pied. Cambo lasso , course inutile.

CAMBOOU , s. m., pièce de bois

qui sert à suspendre un cochon mort et épilé. CAMBOY ou CAMBRoI , s. m., cambouis, graisse qui sort de l'essieu d'une voiture et qui est devenue noire par le frottement. CAMBRAR , v. act., cambrer , doubler en arc; cambrer un soulier , une planche qui se déiette. CAMBRAY , s. m., cambresine , sorte de mousseline. CAMBRETO, s. fém., cabinet , petite chambre. CAMBRO , s. fém. , chambre à coucher. CAMBROUSO ou CAMBRoUA, s.f., femme de chambre, domestique qui range les chambres et fait les lits . CAMBUSO , s. f., lieu sur les vaisseaux où l'on tient les provisions de bouche. CAMIELOT, s.m., camelot , sorte d'étoffe. CAMEOU, s. m., chameau , grand quadrupède qui a une grosse bosse sur le dos ; chevron , chameau , poil pour fabriquer des chapeaux. CAMlIADO, s.f., plein la chemise. CAMIARDO , s. f., blaude de vigneron ou de pressureur d'olives. CAMIE , v. Camiso. CAMIIN , s. m., chemin , voie , route , endroit par où l'on passe pour aller d'un pays à l'autre. Camin de Sant-Jacques , voie lactée, galaxie, chemin de StJacques. CAMINAIRE , s.m. , CAMINEIRIs . s. f., marcheur , cheuse , qui marche beaucoup. Caminaire , lisière, charriot pour apprendre les enfants à marcher. CAMINAR , v. n. , cheminer ,

« PrécédentContinuer »