Images de page
PDF

trou dans lequel le poisson se cache. CAOUP, s. m., cap, partie de terre qui s'avance dans la mer. CAOUPRE, v. act., contenir , comprendre. CAOUQUAlIS, v. Caoucadis . CAOUQUADO , v. Caoucado. CAOUQUADOUIRO , v. Caoucadouiro. CAOUQUAGE, v. Caoucage. CAOUQUAIRE, v. Caoucaire . CAOUQUAR, v. Caoucar. CAOUQUEIRAN, s.m., tanneur , celui qui tanne les cuirs. CAOUQUETREPO, s.f., chardon étoilé, chausse-trappe (plante). CAOUQUIERO, s. f. , tannerie , fabrique de tanneur ; pelin , réservoir dans lequel on met les cuirs dans l'eau de chaux. CAOURILLAT ou chAoURILLAT , Abo, adj., on le dit du pain qui est bien levé et qui a de grands trous dans l'intérieur. CAOUS AR, v. a. et n., causer , étre cause d'une chose ; causer, s'entretenir de quelque chose , parler ensemble. CAOUSE ou cAoUvE , mot provençal dont on se sert pour désigner une personne ou une chose dont on ne se rappelle pas le nom. CAOUSO ou cAoUvo, s.f, cause, chose. CAOUSSA , s. m., chaussure , action de chausser. CAOUSSAGE, s.m., chaussage , entretien de la chaussure. CAOUSSANIER, v. Caoucinier. CAOUSSANO, s. f., licou , lien de cuir que l'on met à la tête d'une béte de somme pour l'attacher. CAOUSSAR, v.a. et pr., chausser, mettre une chaussure ; faire des souliers pour quelqu'un ; se chausser , mettre ses bas ,

ses souliers , ses bottes. CAOUSSETIER, IERO , s. m. et f., celui , celle qui vend des habillements d'hommes confectionnés . CAOUSSETO , s. fém. , bas sans pieds dont les paysans se servent; marque que l'on met à la patte d'une poulle pour la reconnaitre, CAOUSSIDO , s.f., chardon aux ânes (plante ). CAOUSSlGAGNO, s. fém., empreinte des pieds sur la partie foulée. CAOUSSIGAR,va.fouler, marcher dessus le pied de quelqu'un. CAOUSSINER , v. Caotinicr. CAOUSSO-PED, s. m., corne , chausse-pied , ce qui aide à chausser facilement un soulier. CAousso-TRAPo, voyez Caouquotrapo. CAOUSSOS, s.f. plur., culottes des paysans de la montagne. CAOUSSOUN, s. m., chausson , semelle de bas. CAOUTERO, s.m., cautère , ouverture dans la chair pour y déterminer une suppuration. CAOUTIEN , s. f., caution, celui qui répond, qui s'engage pour un autre . CAOUTIOUNAMENT, s. masc. , cautionnement, acte par lequel on s'oblige pour un autre. CAOUTIOUNAR , v. n. , cautionner , s'engager par écrit pour un autre. CAOUVAS, CAouvAssIER , CAoUvAsso, s. m. et f., faînéant , sans souci, qui n'est bon à rien ; v. Gaouregnado. CAOUVE .. v .. Caouse. C4OUVETTOS, s.f.pl., layette , trousseau des enfants à la mamelle. CAOUV() .. v .. Caoutso CAOUVOUN, OUNO, s. m. et f.,

jeune personne, enfant à la mamelle, ou en bas âge. CAP, s.m., tête, partie de l'animal ; chas, trou d'une aiguille; grande voile d'un vaisseau ; cap, promontoire ;grosse corde de charrette pour fixer le chargement ; derrière d'une douille de hache, de pioche ou de tout autre instrument et outil. CAPABLE, BLO, adj., capable, qui a la faculté de faire quelque chose. CAPACITA, s.f., capacité, largeur et profondeur , étendue d'une chose qui contient, peut contenir; contenant d'un vase, d'un vaisseau, etc. - Fig., capacité, intelligence ; étendue et portée de l'esprit ; habileté, - étendue de talents. CAPADO, s. f., capade, laine arçonnée pour un chapeau. CAPARRAÇOUN, s. m., émouchette , sorte de filet dont on couvre un cheval pour le préserver de la piqûre des mouches ; caparaçon , couverture pour préserver les chevaux de l'air ou de la noussière. CAPARRAÇOUNAR, v. a., caparaçonner, mettre un caparaçon à un cheval ; le couvrir d'une émouchette. CAPEIROUN , s. m., épervier, sorte de filet pour la pêche ; chaperon, faux fourreaux dans lesquels le cavalier porte les pistolets à l'arçon de la selle ; quantité de feuilles à imprimer en sus du nombre convenu. CAPELADO, s.f., plein un chapeau , salutation faite avec le chaneau à la main. CAPELAN, s. m., prêtre, ecclésiastique : capelan , mauvais prêtre ; chapelain , prètre qui dessert une chapelle ; caplan ,

capelan, gadex, petit-cœur , (sortes de poissons. CAPELANIE, s.f., chapellenie , terre, bénéfice d'un chapelain. CAPELET, s.m., petit chapeau, sorte de jeu d'enfant qu'on fait avec le chapeau ; calotte du gland ; le fruit de la paliure. CAPELETO, s.f., petite chapelle; enfoncement dans un mur renfermant un pressoir. CAPELIER, s. m., chapelier , artisan qui fait ou qui vend des chaneaux. CAPELLO, s.f., chapelle, partie d'une église où il y a un autel ; petite église servant à une confrérie de pénitents ; église rurale ; cage d'un moulin renfermant un pressoir ; partie intérieure ou extérieure d'un four qui est faite en arc ; caisse renfermant les ornements et vases pour dire la messe ; copeau , morceau de bois qui tombe sous la scie d'un nénuisier. CAPELUT,UDO, adj., huppé, ée, on le dit des oiseaux qui ont une huppe sur la tête. CAPEOU , s. n., chapeau , couverture de tête. CAPIAR , v.a., entendre, comprendre, concevoir ; éplucher, dépouiller le coton filé de tout corps étranger. CAPILERO , s. m., capillaire , adiante, plante qui sert à faire un sirop. Capilero doourado , cétérac (plante). CAPILOUTADO, s.f., capilotade, ragoût fait de morceaux de viande déjà cuite. - Au fig., Mettre en capiloutado, briser, casser, mettre en pièces, en II1(I'C'*tlU1X . CAPIOUN, s. m., panetière de berger. CAPITALISTO, s.m. et f. , capi

taliste, celui, celle qui possède des capitaux. CAPITALO, s.f., capitale, ville principale d'un royaume, d'une province. Lettro capitalo, lettre capitale, majuscule, celle plus grande et d'une autre forme ue la minuscule. CAPITAN, v. Capitani. CAPITANI, s. m., capitaine , chef d'une compagnie de soldats; celui qui commande un V\lSSClU1, CAPITAR,v.n., déviner, réussir, bien choisir, arriver, se trouver. CAPITAOU , s. masc., capital , somme que l'on doit rembourser avec les intérêts; prêt que l'on fait à un berger sous la condition qu'il ira passer le quartier d'hiver avec son troupeau dans la bergerie du bailleur.-Adj. capital, ale, principal, ale. CAPITE , v. Capitou. -CAPlTOU, s. m., chapitre, lieu où les chanoines tiennent leurs assemblées. CAPITOUX, OUA, adj. , capiteux, euse, qui porte à la tête, ui enivre facilement. CAPITULAR, v. n. , capituler , traiter des conditions pour la reddition d'une place. CAPITULARI, adj., capitulaire, : appartient à un chapitre. CAPITULATIEN, s.f. , capitulation , action de capituler ; traité pour la reddition d'une place. CAPO, s. f., chape d'un prêtre , d'un berger ;- cape, la grande voile d'un vaisseau , mettre à la cape , ne se servir que de cette voile. CAP0CIIOU, v. Capouchou. CAPOT, s. m., chaperon de la chape d'un berger; capot, toutes les levées au jeu de piquet. – Fig., demeurer capot, être

confus en voyant ses espérances frustrées. CAPOTO, s. f, capote, espèce de manteau à manche pour soldat. CAPOU, s. m., poche de la chape d'un berger; chef principal. CAPOUCHIN, s. m., capucin , sorte de religieux ; sorte de palanquin ou de petit palan , servant à livers usages dans la marine ; pied d'alouette (plante et fleurs). CAPOUCIIINADO, s. f., capucinade , plat discours de morale, de dévotion. CAPOUCHINARIE, s.f., hypocrisie , fausse dévotion. CAPOUCHINO, s. f., pied d'alouette (plante et fleurs); capucine, religieuse de l'ordre de St-François : pièce de fusil ; fleur potagère ; couleur qui ressemble à cette fleur. -CAPOUCHOU ou CAPoUCHOUN , s. m., capuce ou capuchon , pièce d'étoffe qui fait partie d'une chappe, d'un manteau, pour se couvrir la tête. CAPOUIRE, s. m. , marteau de faucheur. CAPOULIE, v. Capourie. CAPOUN, s. m., chapon , poulet châtré ; capon , machine composée d'une poulie, d'une corde et d'un gros croc en fer pour lever l'ancre ; crossette, aventin, sarment de la vigne qu'on veut planter; croûte de pain frottée d'ail qu'on met dans la salade. Capoun fer, petit vautour. jean-le-blanc (oiseau). CAPOUN , OUNO, s. m. et fém., capon, gueux, galopin, polisSOI , OI Ile. CAPOUNAILLO, s. fém., gueusaille , les polissons en général. CAPOUNAR, v. a., chaponner , châtrer un poulet ; caponner , mettre le capon à une ancre ; v. n., user de finesse au jeu , faire le capon, se plier, se soumettre à tout, prendre toutes sortes de formes pour parvenir à ses fins ; faire le lâche , le poltron ; rapporter , faire le rapporteur, dévoiler les secrets. CAPOUNARIE, s.f., polissonnerie, action d'un gueux, d'un capon , de celui qui caponne. CAPOUNAS, ASSO, s.m. et f., grand capon, grand polisson , gueuse, femme de mauvaise conduite. CAPOUNASSAS, ASSO , v. Capounas. CAPOUNEGEAR, v.n., caponner, faire le capon. CAPOUNOT , OTO, diminutif de Capounas. CAPOURAOU , s. m., caporal , ched'escouade, soldat à haute pale.

CAPoURIE, s.m., chef d'une

troupe de moissonneurs. CAPRICI, s. m., caprice, idée , fantaisie, penchant, goût. CAPRICIAR (si), v.pr., prendre du caprice, s'entêter à quelque chose. CAPRICIOUX , OUSO, adject., capricieux, euse, sujet à ca: fantasque, qui ne fait es choses que par boutades, par idée. CAPSULO, s. fém., capsule , amorce pour les fusils à piston. CAPTIVAR, v. act. , captiver , se rendre maître , s'attirer l'estime, la confiance , les bonnes grâces ; capter, se gêner de bien des choses, s'en priver. CAPTIVITA, s. fém., captivité , servitude, esclavage, perte de la liberté. CAPTURAR, v. act., capturer , faire capture, saisir, butiner. CAPTURO , s. f, capture, saisie

ue l'on fait d'un homme ou de marchandises. CAPUTAGE, s. m. , écarriage , action d'écarrir avec la hache. CAPUTAIRE , s. masc., écarrisseur ou plutôt équarrisseur , celui qui équarrit une pièce de bois ; bûcheron, celui qui fait du bois à brûler. CAPUTAR, v. act., charpenter , dégauchir, équarrir , tailler le bois avec la hache; faire du bois à brûler , couper des branches et en faire des bûches. CAQUARELETO, v. Cacareleto. CAQUARELLAR, v. n., coqueliner , imiter le chant du coq ; caqueter; imiter le chant de la poule. - Au fig. , caqueter , babiller, bavarder. CAQUET, s. m., caquet, babil.. –Au pl., rapports indiscrets, médisance , propos malin. CAQUETAR , v. n. , caqueter , babiller, parler beaucoup, v. Charrar. CAQUETARIE, s.f., caqueterie , action de caqueter : v. Charro. CAQUETUR , v. Charraire. CAR , conj., car. - Subst. f., chair , viande. La car fino, le teint délicat. Car, caro, adj., cher, chère ; on s'en sert encore pour qualifier le mot ami. CARABIN, s. m., inquiet. CARABASSO , s. f. , calebasse, gourde, sorte de citrouille servant de bouteille , cougourde. Testo de carabasso, tête folle , écervelée : v. Escarhbasso. CARABINAR , v. a., carabiner , tracer dans le canon d'un fusil des lignes en long ou en rond. CARABINIER, s.m., carabinier, cavalier armé de carabine ; gendarme sarde. CARABINO, s.f., sorte de petit ImOusquet. CARABOUQUIER, s. m., rossil de rochers, de murailles, e montagnes. CARABRUE ou CARABRUI, s. m., débri de chènevotte qui tombe sous le brisoir; chanvre grossier ui n'est bon que pour faire : cordes ; merdaille , troupe de petits enfants. CARACOLO, s. fém., caracole , mouvement en rond que fait un cheval au manége ; saut d'un cheval fougueux. CARACOULAR, v. n., caracoler, sauter, faire des caracoles. CARACTERO, s. m., caractère , signe représentatif pour l'écriture , l'impression ; naturel , mœurs, inclination, disposition naturelle de l'âme ; fermeté , constance , etc . CARAFO , v. Carafo. CARAFOUN, v. Carafoun. CARAGE, s. m. , visage d'une personne. - Par extension , façade d'une édifice. CARAGOOU, s. m., escargot, _ sorte de limaçon dont les Provcnçaux sont friands ; petit : de terre dans lequel on fait a bouillie pour les enfants InOllVal1Y-Ile*S. CARAMANDRIE, s. fém., germandrée ( plante). CARAMANTRAN, s. m., , voy. Caremantran . CARAMBOLO, s.f., carambole , action de caramboler. CARAMBOT , s. m., crevette , tit poisson crustacé, sorte 'écrévisse. CARAMBOULAGE, subst. masc., carambolage, action de caramboler. CARAMBOULAR , v. n., caramboler, au jeu de billard, toucher d'un même coup deux billes avec la sienne. CARAMI, s. f., chafoin , qui a le visage refrogné; inquiet ,

grognard , qui se fâche facilement. CARANQUO, s.f., crique, calanque, petite baie, anse, petit port naturel ; petite rue, petit chemin en pente; caranque, poisson blanc et plat qui se pèche vers les Antilles. CARAlt, v. a. et n., descendre. CARAR-rUECII, v.n. et a., mettre feu , incendier. CARAQUO , s. fém., cacao de Caraque. CARAT , s.m., carat, poids qui exprime le degré de finesse , de perfection de l'or. CARAVANO , s. f., caravane , troupe de marchands qui voyagent ensemble dans le désert ; nombre de vaisseaux qui vont - de conserve. Faire seis caravanos, voyager beaucoup; faire ses bamboches, mener uue vie déréglée. CARAVELO, s. f., caravelle , sorte de bateau à quatre voiles. CARAVEOU, s. m., creux, vide qu'on trouve dans le bois mort. CARAVIOU , s. m. , charivari, loruit tumultueux à l'occasion du mariage d'un veuf ou d'une veuve ; mauvaise musique ; querelle de petites gens. CARAY BOU, s. masc. , caraïbe , nom de certains sauvages d'Amérique, qui mangent la chair humaine. CARIBE , v. Canebe. CARBOUN , s. m., charbon , morceau de bois entièrement embrasé, qui ne jette plus de flammes ; le même étant tout éteint; sorte de tumeur qui attaque les animaux ; maladie des graminées, carie , nielle, viceron , sorte de blé noir qui vient dans les blés ; charbon de pierre , sorte de charbon minéral trèsdur ; charbon de terre minéral

« PrécédentContinuer »