Images de page
PDF

COBNFESSO, s.f., confession , action de confesser. Eslre en counfesso , être au confessionnal.

COUNFESSOÜR , s. m., confesseur, celui qui confesse.

COUNF1ÀNÇO , s f., confiance, assurance qu'on a de la probité d'une personne, espérance ferme d'uu bien que l'on attend.

COUNFIANT , ANTO , adj., confiant , ante , disposé , porté á la confiance ; présomptueux , hardi.

COUNFIAR , v.a.et pr., confier, soumettre á la garde , au soin, à la fidélité, á la discrétion; se confier, se lier, se faire mutuellement des confidences, etc

COUNFIDAMMENT,adv., confidemment, en confidence.

COUNFIDANÇO ou Coivwdenço, s.f., confidence, action de découvrir un secret á quelqu'un.

COUNFIDENT , ENTO , s.m. et f..confident, ente, celui a qui l'on confie ses secrets.

COUNFIDENTIEL, ELLO, adj., qu'on dit ou qu'on écrit en confidence.

COUNFIDENTIELLAMENT, adv. confidentiellement, d'une manière confidentielle.

COUNFINAR, v.a., confiner, ré• léguer, bannir, rester comme en prison.

COUNFINS, s. m.pi, confins, limites, extrémités d'un pays, d'une contrée.

COUNFIR , v.a., confire, assaisonner les fruits avec du sucre, du miel, du vinaigre ; ne point quitter sa chambre, ses appartements, rester trop séden- taire.

COUNFIRMAR, v.a., confirmer, donner le sacrement de la Confirmation, assurer une nouvelle.

COUNFIRMATIEN , s. f., confirmation, un des sept Sacrements ; assurance d'une nouvelle.

COUNFISCAR , v. a, confisquer, adjuger au fisc , pour cause de contravention ; s'emparer d'une chose pour punir quelqu'un.

COUNFISCATIEN , s.f., confiscation , action de confisquer.

COUNFISSUR , s. m., confiseur, celui qui confit, qui fait et vend des confitures , des dragées; confiturier, celui qui vend des confitures.

COUNFIT, IDO, adj., trèsmur, confit, ite , des figues confites.

COIINFITURO , s f., confiture , fruits confits.

COUN'FIZAR , v.п., familiariser, être familier, vivre familièrement et sans gêne avec une personne.

COÜNFIZUR, s.m., homme familier , qui parle avec familiarité.

COUNFORME , MO , adj., conforme , qui a la même forme, semblable , analogue, en harmonie.

COUXFOUNDRE, v.a., confondre, mêler, brouiller plusieurs choses ensemble, prendre une personne ou une chose pour une autre.

COUNFOURMAMENT, adv., conformément, d'une manière conforme à. —

COU.NFOÜRMAR,v.a. et pr., conformer, rendre conforme, se conformer, s'assujétir á la façon de penser à la volonté des autres , aux usages d'un lieu; Homme ben rounfourmat, homme bien conformé, dont le corps est suivant les proportions ordinaires de la nature.

COUNFOURMATIEN, в.f., con

formation, manière dont un corps est conformé. COUNFOURMITA , s.f., conformité , rapport, ressemblance entre deux choses conformes ; soumission ; adv., conformément à. ... COUNFOURTAR , v.a, conforter, fortifier, corroborer. COUNFRERO , s.m., confrère , membre d'une association religieuse , d'une même compagnie, d'une même profession ; travaillant à une même opération. COUNFRONT , s. m., tenant , aboutissant d'un champ, d'une propriété rurale. COUNFROUNTAR , v. a., confronter , conférer une chose avec une autre ; confronter des témoins, une pièce avec l'échantillon ; deux pièces d'écriture , etc. ; Counfrountar, confiner. être limitrophe. COUNFROUNTATIÉN, s.f., confrontation des témoins avec l'accusé, ou de tout autre chose. COUNFUS , USO , confus , honteux , embarrassé; confondu , brouillé. COUNFUSAMENT, adv., confusément , d'une manière confuse. COUNFUSIEN, s.m., confusion, mélange , confus ; honte , désordre , trouble. COUNGEDIAR, v.a., congédier, renvoyer quelqu'un, lui donner son congé. C0UNGIE , s.m., congé , permission d'aller, de se retirer. COUNGOUSTAR (si), v.pr., se délecter, savourer le plaisir, siroter la boisson. C0UNGREAIRE , s. m., corroyeur, celui qui donne la préparation aux cuirs,

COUNGREAR , ou CoUNGRUAR ,
v.a., engendrer les poux , la
vermine, etc., corroyer les
(Ptlll .
COUNGREGANISTO, s.m. et f.,
congréganiste , celui , celle
qui est d'une congrégation
laïque.
COUNGREGATIEN , s. f., con-
grégation , corps de personnes
vivant sous une même règle ;
espèce de confrérie dirigée
d'après certains statuts ; salle ,
chapelle des congréganistes.
COUNGRES , s.m., congrès, as-
. semblée de souverains , d'am-
bassadeurs pour traiter des
questions de haute politique.
COUNILLIERO , s. f., rabouil-
lères, trous ou terrier que les
lapins creusent peu profondé-
ment pour y faire leurs petits.
COUNILLOUN , diminutif de
Couniou.
COUNIOU , s.m., lapin ; on l'ap-
elait autrefois conil.
COUNJECTURAR , v.a., conjec-
turer, former des conjectures ,
inférer sur des probabilités.
COUNJECTURO, s. f., conjec-
ture, jugement probable , opi-
nion * sur des apparences
ou vraisemblances dans les
choses incertaines , obscures.
COUNJOINTAMENT, adv., con-
jointement , de concert.
COUNJOINTS, s.m. pl., époux.
COUNJUGAR, v.a., conjuguer,
marquer les inflexions et les
terminaisons des verbes.
COUNJUGUESOUN , s.f., conju-
gaison , arrangement suivi de
toutes les terminaisons d'un
verbe.
COUNJURA, s. masc., conjuré ,
membre d'une conspiration.
COUNJURAR , v.a., et n., con-
jurer , conspirer, former un
complot , une conjuration ;

prier instamment, supplier avec instance.

CONJURATIEN, s.f., conjuration , conspiration, complot contre l'état, le souverain.

COUNOUISSABLE , BLO , adj., connaissante , aisé à connaître.

COUNOUISSE, v.a. et pr., connaître , avoir connaissance.

COUNOUISSENÇO , s. f., connaissance , exercices des facultés de l'âme; idée , notion , savoir, faculté de bien juger;

Îœrsonne que l'on connaît, realion de société.

COUNOUISSUR, USO, s.m.et f. et adj., connaisseur, euse, qui se connaît á , ou en quelque chose, qui s'v entend.

COUNQUERANT, s.m., conquérant , celui qui fait, qui a fait des conquêtes , de grandes conquêtes, qui a conquis beaucoup de pavs.

COUNQUERIR, т.a., conquérir, acquérir par les armes-, figur., gagner, conquérir l'estime , les cœurs.

COUNQUETO, diminutif du mot Conquo.

Coi'HQt'ETO , s. fém., conquête, ce qu'on a conquis.

COUNSACRAR, v.a., consacrer, prononcer les paroles sacramentelles sur le pain et le vin , a la messe; dédier á Dieu avec certaines cérémonies; dévouer un individu á Dieu par analogie, dévouer , destiner, sacrifier; v. pr., se coi isacrer, se dévouer tout entier á—

COUNSACRATIEN, s.f., consécration , action de consacrer.

COUNSANGUIN, ШО , adjectif, consanguin, ine, il se dit des frères cl des sœurs de père seulement.

COUNSCIENCÏOUSAMENT, adv ,

consciencieusement, en conscience , de bonne foi.

COUNSCrENCIOUX , SO, adj., consciencieux., euse, qui a la conscience délicate.

COUNSCIENÇO, s.f., conscience, sentiment intérieur par lequel on se rend témoignage du bien ou du mal qu'on fait; poitrinière, outil en forme de plaque que certains artisans mettent sur leur estomac pour le préserver d'une blessure.

COUNSCRIPTIEN, s.f., conscription , enrôlement fixé par la loi; levée des jeunes gens appelés au service militaire.

COUNSCRIT, s. m., conscrit, celui qui est sujet à la conscription; celui que le sort appelle au service militaire; soldat récemment incorporé.

COUN'SECUTIF , IVO .adjectif, consécutif, ive, qui se suit immédiatement dans l'ordre des temps.

COUNSECUTIVAMENT , adv., consécutivement, sans interruption.

COUNSEGAOU, e.m., méteil, froment et seigle mêlés ensemble.

COUNSEILLAR, v.a., conseiller, donner conseil.

COUNSEILLIER , s. mase., conseiller , officier d'une grande cour; celui qui donne conseil , en ce dernier cas, on dit égalemenlCoun$eillaire,Counieiltur.

COUNSEILLURS, subst. m. pi., conseilleurs; fani., celui qui a la manie de donner des conseils.

COUNSEILLAIRES, voy. Counteillun.

COUNSENT , ENTO , adjectif, consentant, ante, qui consent, qui est consentant, qui acquiesce; complice; qui a part à un crime»

COUNSENTAMENT, s.m., consentement , acquiescement à une chose. COUNSENTIR, v.n., consentir, donner son consentenment. COUNSEOU, s.m., conseil, avis que l'on donne à quelqu'un sur ce qu'il doit faire : assemblée des conseillers municipaux. COUNSEQUAMMENT , adverbe , conséquemment , par conséquent. COUNSEQUANÇO , s f., conséquence , conclusion tirée de : principes; les suites 'une affaire ; de conséquence, considérable, importante. COUNSEQUANT,ANTo, adject., conséquent, ente, qui agit, : raisonne conséquemment , 'une manière juste et raisonnable, relativement aux prin

cipes qu'on s'est formé. Un ben |

conséquant, considérable, sous le rapport de l'étendue, important, sous le rapport du produit. Lino soumo consequanto, une somme considérable. COUNSERVAR,v. a. et pron., conserver , garder soigneusement. préserver de danger. COUNSERVATIEN, s. f , conservation , action et effet de conserver, état de ce qui est conservé. COUNSERVATOUARO, s. m., conservatoire , école gratuite pour l'enseignement de la musique , de la déclamation , etc. C0UNSERVAToUR, TRIÇo, s. et adj., conservateur, trice, qui conserve, protège. C0UNSERVO , f *nserve sortede confiture; lunettes pour conserver la vue. Anar de counserco, aller de compagnie, t. de marine. De counservo, qui se conserve long-temps , qui n'est pas sujet à se gâter.

COUNSIDERABLAMENT, adv., - considérablement, beaucoup. COUNSIDERABLE, BLO, *, considérable , remarquable ; d'une grande étendue. COUNSIDERANT, s. m., considérant , motifs énoncés d'un :ement , d'un arrêté, d'une O1 . COUNSIDERAR, v.a., considérer, regarder avec attention ; estimer, avoir égard. COUNSIDERATIEN, s f., considération, attention, importance, poids et autorité. COUNSIGNAR, v.a., consigner, mettre en dépôt , mettre sur jeu ; donner une consigne, un ordre à une sentinelle, mettre sous la consigne. COUNSIGNATIEN, s. f., consignation, dépôt public d'argent ou d'autres choses. COUNSIGNO, s. fém., consigne, ordre donné à une sentinelle , défense de laisser passer par tel ou tel autre endroit ; consigne, petite maison à l'entrée d'un port, pour recevoir les dépositions des navires qui arrivent. COUNSISTANÇO, s. f., consistance , épaississement ; état d'un fluide épaissi; état de stabilité, de solidité au physique et au moral. COUNSISTAR, v.n... consister à, être composé de, formé de ; être de telle ou telle nature. COUNSOLO, s.f., console , pièce saillante qui soutient quelque

[blocks in formation]

lation , soulagement; reconnaissance qu'on paye à certains jeux de cartes

COUNSOULATOUR, TRIÇO, s et adj., consolateur, trice, qui console.

COUNSOULIDAR, v. a., consolider , rendre solide; au fig., affermir; assigner un fonds au paiement d'une dette publique.

COUNSOULIDATIEN, s.f., consolidation, action par laquelle une chose est consolidée.

COUNSOUMA, v. Counsuma.

COUNSOUMATIEN , s. f., consommation , action de consommer, ce que l'on consomme habituellement, grand usage que l'on fait de certaines denrées.

COUNSPIRAR, v.n., conspirer, s'unir d'esprit et de volonté pour un même dessein , faire une conspiration contre l'état.

COUNSPIRATIEN.s.f., conspiration , conjuration , entreprise secrète de plusieurs contre l'état; fam., trame contre des particuliers.

COUNSPIRATOUR, s.m., conspirateur, celui conspire ou qui a conspiré contre l'état.

COUNSTAMMENT,adv, constamment, avec constance , fermeté, persévérance; invariablement.

COUNSTANÇO , s.f., constance, fermeté d'àme; persévérance dans ses résolutions.

COUNSTANT, ANTO, adject., constant, ante, qui a de la constance, persévérant, invariable.

COUNSTATAR, v.a., constater, établir la vérité d'un fait.

COUNSTELLATIEN, s. f., constellation , assemblage d'étoiles fixes.

COUNSTERNAR, v.n., conster

ner, causer, produire la consternation.

COUNSTERNATIEN , s.f , consternation , étonnement avec abatlementdecourage; frayeur muette.

COUNSTIPAR , v.a., constiper, causer la constipation.

COUNSTIPATIEN, s.f., constipation, état d'une personne qui ne peut aller librement à la selle

COUNSTITÜAR, v.a., consli tuer, composer un tout, faire consister en..., établir, mettre en prison; v.pr., se constituer, se mettre, s'établir; se donner une constitution , une organisation.

COUNSTITUAT, ADO, adject., constitué, ée, de telle complexion , homme bien ou mal constitué; autorités constituées, établies par la constitution, par les lois de l'état.

COUNSTITUÏ1EN, s.f., constitution, statuts, ordonnances, règlements , fixation du pouvoir, lois fondamentales, pacte social; établissement, création d'une rente; manière d'être de tous les organes du corps humain ; tempérament.

COUNSTITUTIOUNEL , ELLO , s. et adj., constitutionnel, elle, partisan de la constitution; qui est conforme. qui a rapport à la constitution de l'état.

COUNSTITÜTIOÜNELLAMENT, adv., constitutionnellement , d'une manière conforme à la constitution d'un étal.

COUNSTREGNE , v.a , contraindre , obliger par violence; v. Comtrerh , Couslrcgne.

COUNSTRENTO, s. fém., contrainte , sorte d'exploit pour payer les contributions; ordre

« PrécédentContinuer »