Images de page
PDF

CRITIQUE, QUO, adj., critique, dangereux, épineux; qui aime à critiquer. CRITIQUO, s.f., critique , censure d'une personne ou d'un , ouvrage. CROC on CRoCHoU, s.m., croc , crochet, tout ce qui est crochu. CROCHO, s.f., croche , note de musique dont la queue est terminée par un crochet ; potence qu'une personne estropiée place sous son aisselle. CROIO, s.f., craie , terre blanche ; fig., croyance, présomption. CROS , s.f., creux ; fosse pour enterrer les morts. CROSSO , s. f., crosse , partie courbe du fût d'un fusil qu'en applique sur l'épaule ; bâton pastoral d'un évêque. CROTO , s.f., cave , endroit souterrain où l'on enferme le vin ; voûte , crotte ; éclaboussure de fange et de boue ; crottin. CROUAS , v. Cros, CROUASAMENT , s. f., croisement , mouvement de deux corps qui se croisent, action de croiser les races des animaux. CROUASAR , v a., croiser, mettre, placer, disposer en croix, traverser un chemin , rayer en . marquant d'une croix, apparier des animaux de deux races ; fig., traverser quelqu'un dans ses desseins ; v. n., avoir un côté qui passe sur l'autre ; en parlant des vétements ; faire une course en mer pour donner la chasse, pour intercepter. CROUASIERO , s.f., croisière, vaisseau qui croise, espace de mer dans lequel il croise. CROUASSANT , s.m., croissant , figure de la nouvelle lune. CROUCANTO , s.f., croquante , sorte de pâtisserie qui craque sous la dent.

CROUCHET, s. m., agrafe qui s'accroche à une maillette ; crochet se dit de plusieurs choses ; clavier est ce crochet qui tient une chaîne à laquelle les femmes suspendent leurs ciseaux ;ragot, crochetd'étalage, t. de charretier. CROUCHETAR, v. a., agrafer, lier avec une agrafe , crocheter, ouvrir une serrure avec un crochet pour voler. CROUCHETUR, s. m., crocheteur, porte-faix qui se sert du crochet. CROUCUT , UDO, adj., crochu , crochue , qui se termine en forme de croc. CROUISSES, s. m. pl., sorte de pâte bouillie , composée de farine, de noix, de fromage, etc., qu'on mange principalement à la collation de la veille de Noël. CROULAR , v. a., crouler, tomber en s'affaissant. CROUMPAIRE, s. m., acheteur, acquéreur , chaland. CROUMPAR , v.a., acheter, acuérir , faire emplette. CROUPATAS, v. Courpatas. CROUPIR, v. groupir. CROUQUAR, v.a., croquer, escamoter finement; dérober avec adresse ; faire un croquis, une esquisse ; croquer le marmot, attendre à la porte ; manger des choses qui craquent; fig., à croquer, très jolie ; v. n., croquer, faire du bruit avec les dents. CROUS ou CRoUx, s.f., croix, la croix de J.-C., tout ce qui en a la forme ; au fig., peines , chagrins, afflictions, sollicitudes. Un cooup de croux , une mort , la mort de quelqu'un. CROUSADURO, s.f., croisure , tissu d'une étoffe croisée. CROUSAR, v.a., croiser, mettre en forme de croix, faire passer l'un sur l'autre, traverser quelque chose ; v. Crouasar. CRUSENS , v. Crouisse. CROUSET ou CRoUssET, s. m., fossette ; petit creux qui se forme au milieu des joues. CROUSETTO, s.f., jeu d'enfants qui consiste à p: des épinles l'une sur l'autre. CROUSIERO, s.f., croisée , fenètre, ouverture pour donner du jcur dans un appartement ; croisière , navire qni croise devant un port, sur une côte ; croisillon d'une croix; trépied de bois sur lequel on place un cuvier de lessive. CROUSSILLOUN, s. m., croisillon , la traverse d'une croix. CROUSTADO, s.f., un pâté, la croûte d'un pâté. CROUSTAR (si), v.pr., se croûter, se couvrir de croùte, CROUSTAS, s. m., grosse croû- te qui couvre une tumeur. CROUSTEGEAR, v.a. et n., croustiller, manger de la croûte, grignoter, ronger la croûte d'un pain , d'un pâté; écroùter un

pann. CROUSTET, s.m., croûton ,petit morceau de pain coupé aux extrémités. CROUSTILLAR, v. Croustegear. CROUSTILLOUS, OUA, adject., croustilleux, fin , malicieux ; on le dit aussi d'une chose pénible. CROUSTO, s.f., croûte, ce qui couvre la mied'un pain; en gén. enveloppe dure qui entoure ou ui couvre une chose , croûte la terre, d'un pâté, d'une tumeur, etc., sorte de biscuit ; mauvaise peinture. CROUTAR, v. act., faire une cave, une voûte ; crotter, couvrir de crotte , se crotter.

CROUTAT, ADO. adj., crotté , tée , être rempli ou sali de crotte ; vouté, tée, ayant une ClVG. CROUTOUN , s.m., petite cave , cachot d'une prison ; cul de basse fosse. CROUVES,v. Cruveou. CROUYABLE, ABLO, croyable, qui doit, qui peut être cru. CROUYANÇO , s.f., croyance, ce que l'on croit. CROUYANT, s. m., croyant , celui qui croit sa religion , ce qu'elle enseigne. CRUBESSELAR, v. Cabusselar. CRUBESSELLO, v. Cabussello. CRUBESSEOU , v. Cabusseou. CRUBIR, v.a. et pr., couvrir, mettre le couvercle , la couverture ; se couvrir , mettre son chapeau , se vêtir de fourrure ; se mettre à couvert : se préva: s'obscurcir parlant du soeil. CRUCIR, v. a. , briser sous la dent. CRUCIFIAR, v.a., crucifier, attacher à une croix. CRUCIFIX , s.m., crucifix, figure de J.-C., attachée à la croix. CRUDAMMENT , adv., crûment, d'une manière crue , dure, sans ménagement. CRUDITA, s. f., crudité , qualité de ce qui est cru. CRUEL, ELLO, adj., cruel , inhumain , barbare, sans pitié, ni compassion ; cruelle, douleur violente , aiguë ; femme sans tendresse , sans amour. CRUELLAMENT, adv., cruellement, avec cruauté. CRUEOU, v. Cruel. CRUOUTA, s.f... cruauté , inhumanité, action cruelle ; par extension, dureté, rigueur, insensibilité.

CRUS , USO, adj., cru , qui n'est pas cuit ; écru, qui n'est pas blanchi, parlant de la toile ou du fil; s.m., cru, terrain , vin de mon cru , blé de mon cru ; creux, euse , qui est COIlCalVG. CRUT, UDO, cru, crue, qui n'est as cuit. CRUSAR, v. Cavar. * CRUSET , s.m., creuset, vaisseau en terre pour fondre la matière ; fig., épreuve de la vertu. CRUSSANTELLO , s. f., cartilage, partie du corps de l'animal qui s'ossifie chez les vieillards. CRUVELAR, v.a., cribler, passer au crible. CRUVELET, s.m., diminutif de Cruveou , petit crible. CRUVELIER, s.m., boisselier, ouvrier qui fait les boisseaux, les tambours, les cribles, les tamis. CRUVEOU, s.m., crible, il y en a de différentes dimensions ; coues d'œufs, de noix, d'amanes; coquilles de limaçons, v .. Crueou. CUBAR , v a., cuber, réduire un solide en cube , élever un nombre en cube. CUBE, CUBo, s.m., cube , solide faces carrées égales. CUBERSELAR , v. Cabusselar. CUBERSELLO, v. C'abussello. CUBERSEOU , v. Cabusseou. CUBERT , v. Couvert. CUBERT , ERTo , v. Couvert, erte. CUBERTo ,v. Couverte. CUBERToUN , v. Couvertoun. CUCO , s.f. , tas de billots dans une forêt , au bord de l'eau ou près d'une scierie. CUECH, CUECHO, p.p. et adj., cuit , cuite. Aquelo persouno

est cuecho; cette personne est perdue , elle s'en va mourant. CUECHO , s. f., cuite , tout le savon qu'on fabrique à une seule fois ; fournée , tout ce u'on cuit à la fois dans un our; cuisson, signifie qu'il se cuit facilement : ces légumes sont d'une bonne cuisson. CUER, s.m., cuir, peau des animeaux corroyée. CUERLO, s.f., molette, poulie de bois traversée par un fer crochu , qui sert à retordre les fils et les cordes. CUERNIER, s.m., cornouiller , arbre qui porte la cornouille. CUERNO , s. f., cornouille , fruit du cornouiller. CUILLERAS, s. masc., laceret, petite tarière des charpentiers ; tarière des charrons; bourdonnière des tonneliers ; canard à large bec. CUILLEIRE, US0, s. m. et f., cueilleur, euse, celui, celle qui cueille sur les arbres ; ramasseur, euse , qui ramasse à terre. Cueilleire d'holi , maitre valet dans une huilerie. CUILLEIRET, subst. m., petite cuiller, cuiller à café; petite bondonnière des tonneliers. CUILLETO, s. fém., cueillette, récolte annuelle des fruits ; olivaison, saison où se fait la récolte des olives; produit d'une quête. CUILLIER, s.m., cuiller à pot, à ragoût, à soupe, à café ; aileron, brindelle d'une roue. CUILLIERO, s.f., cuiller à pot. CUILLIR, v. a., cueillir, détacher des arbres la feuille, la fleur ou le fruit; ramasser ce qui est tombé. Aqueou vin cuille fouarso aigo, ce vin porte beaucoup d'eau. Cuillir uno

maillo , reprendre une maille. Si cuillir, se relever quand on est tombé. Cuillir coulero, v. Cargar coulero. CUIRASSAR, verbe act. et pr., cuirasser, revêtir d'une cuirasse. CUIRASSIER, s.m., cuirassier , cavalier revêtu d'une cuirasse. CUIRASSO, s.f., cuirasse , sorte d'armure qui couvre le corps. CUISINAR, v.n., cuisiner, apprêter les viandes, faire la cuiSlIl, CUISINIER, v. Cousinier. CUISINO, s.f., cuisine, endroit, pièce d'une maison où l'on ap- prête les mets. CUISSO, s f., cuisse, partie du corps depuis la ceinture jus: genou ; cuissot, cuisse 'une bête fauve. CUISSOUN, s.f, cuisson, action, façon de cuire ; peine, soin pour faire cuire ; leur prix ; douleur du mal qui cuit. CUISTRE, TRO, s.m. et fém., cuistre, ignorant, grossier; on le dit aussi pour avare à l'excès. CUIVRAR, v.a., cuivrer, couvrir avec du cuivre. CUIVRE, s. m., cuivre, métal rougeâtre. CULADO, s.f., culée, massif de pierres qui contient la dernière arche et la poussée d'un pont. CULAR, v. n., culer, aller en arrière, t. de marine. CULASSO ou CULATTo, s. fém., partie de derrière d'un fusil, d'un canon. CULBUTAR, v. act., culbuter , renverser quelqu'un cul pardessus tête; fig., ruiner, détruire la fortune, faire faire la culbute. CULBUTO , s.f., culbute, saut fait cul par-dessus tête; chûte, au propre et au fig. CULEIROUN, s. masc., culeron,

partie de la croupière qui entoure la queue du cheval ; linge ue l'on place entre les cuisses 'un nourrisson pour retenir ses ordures. CULOTO, s. m., culotte, toute la partie de derrière d'un lièvre rôti; au plur., voy. Brayos, Caoussos. CULOUTAR, verbe a., culotter, mettre enculotte, noircir une pipe. CULTE, s. m., culte, honneur qu'on rend à Dieu par des actes de religion. CULTIVABLE, BLO, adj., cultivable , propre à être cultivé. CULTIVAR, verbe a., cultiver, donner la culture aux terres ; â l'esprit ; étudier les sciences. CULTIVATOUR, s.m., cultivateur , celui qui cultive la terre. CULTURO, s.f., culture, travaux qu'on donne à la terre , à l'esprit. CUMASCLE, v. Clumascle. CUMULAR,v. a., cumuler, assembler, réunir plusieurs choses comme emplois , traitements, etc. CUO, sorte d'adj. Est quaouqu'un cuo, c'est quelqu'un que je ne veux pas nommer. CUOU, s.m., cul, dos, le derrière, la partie qui comprend les fesses et le fondement. Fairé cuou, dissiper son avoir, faire de mauvaises affaires. Cuou de boutigo, garde-boutique, marchandises qui sont depuis long-temps dans une boutique et qu'on ne peut pas vendre. Estre cuou et camié, être liés d'étroite amitié. Cuou de cabro, branche de vigne que l'on a laissée plus longue que les autres en taillant la vigne. Cuou de mestresso, pli qui se fait au milieu d'un chapeau pour n'avoir pas été travaillé avec l'eau bien chaude. Cuou oou vent, cul au vent, c'est mettre vent en poupe dans un temps orageux, sans voiles. Cuou de lampi, cul-de-lampe. Cuou blanc, cul blanc , oiseau. Cuou rousset, rouge-queue, oiseau. Cuou-de-sac, cul-de-sac , rue qui n'a point d'issue. Cuou de poulo, cul de poule, grimace que l'on fait en avançant les lèvres et en les pressant, on le dit de même de la pointe des doigts d'une main lorsqu'ils se touchent. Cuou de la laouvo, selle , donner la selle , faire donner du derrière sur une selette ou sur une pierre. CUPIDITA, s.f., cupidité, désir immodéré, avidité d'argent , de richesses. CUQUET, s. m., mite, espèce de petit ver qui vit dans certains fromages. Cuquet, ver qui dévore la viande. CURA, s. m., curé, prêtre qui dirige une cure. - CURAGE, s.m., curage, action de curer, son effet, ses frais. CURAILLAR, v. a., curer, balayer, nettoyer. CURAILLO, s. fém., balayure ; brebis vieille et hors de service ; v. Curassoou. CURAIRE, s.m., cureur, celui qui nettoie un puits, une fosse, un biez, etc. CURAR, v.a., nettoyer, curer, ôter les ordures, ce qui obstrue un ruisseau , un biez , une fosse; ronger un os. CURASSOOU, s. m., sédiment d'une liqueur ; marchandise, balayure. CURATARIE, s. f., tannerie , lieu propre à tanner les cuirs ; les cuirs, comme marchandise. CURATELLO, s. f., curatelle ,

rebut d'une

charge et pouvoir du curateur. CURATIER, s.m, tanneur, celui ui tanne les cuirs, ou qui ait le commerce des cuirs. CURBIR,v. Crubir. CURETO, s. f., curoir, ce qui sert pour curer la pioche; le soc de la charrue, etc. CURATOUR, TRIÇO, s.m. et f., curateur, trice, administrateur judiciaire des biens d'un mineur émancipé, d'un majeur interdit , d'une succession vacante, etc. CURIAL, ALO, adj., curial, ale, qui appartient au curé. CURIOUX, OUSO, s. et adject., curieux, euse, qui veut tout voir , tout savoir ;chose belle à voir. CURIOUSITA, s.f., curiosité , chose qui mérite d'être vue ; vice d'un homme curieux. CURLET, v. Cuerlo. CURNI, v. Cuernier. CURO, s. fém., cure, bénéfice à charge d'âmes ; cure, guérison d'une maladie. CURo-FUECH , s. m., tisonnier, fer coudé qui sert à nettoyer le feu. CURo-NIoU, v. Cago-niou. CURo-ooUREILLo, s. m., perceoreille, servant à nettoyer l'intérieur des oreilles. CURo-DENT, s. m., cure-dent, instrument propre à nettoyer les dents. CURo-PoUssIoU, s. m., fourche en fer propre à enlever le fuIl10I* . CURo-PRIvA, s.m., drague, instrument dont se servent ceux qui curent les puits, les latrines, etc. CURUN, s.m., plâtras, gravois, décombres, tout ce qui a été enlevé en curant.

« PrécédentContinuer »