Images de page
PDF

a

d'espace en espace à l'extrêmité d'un mur , pour faire liaison avec un autre mur . ATTENUAR , v. a., diminuer les forces, l'embonpoint ; rendre moins grave. ATTENUENTO, adj. atténuante, ui diminue la faute. ATTERRAR, v. act., atterrer , abattre, renverser par terre ; accabler, affliger ; ruiner entièrement. ATTESTATIEN, s.f., attestation, certificat , témoignage donné par écrit. ATTESTAR , v. act., attester , assurer , certifier. ATTIEDIR , v.a., attiédir, rendre tiède ; diminuer le zèle , la ferveur. ATTIEDISSAMIENT , s.m., attiédissement, diminution de zèle, de ferveur. ATTIRAIL , subst. m., attirail , terme collectif qui désigne la quantité de choses. ATTIRANT, TO, adj., attirant, ante .. qui attire. ATTIRAR , v. a., attirer , tirer à soi.- Fig., séduire, gagner, charmer, enchanter ; s'attirer, obtenir , gagner , mériter le bien ou le mal qu'on reçoit. ATTITRAT , DO, adj., attitré, attitrée , chargé d'un emploi. ATTITUDO , subst. f., attitude, position du corps , de la tête , etc .. etc. ATTRAPAR , v. Atrapar. ATTRAPATORI, s.m., attrapoire, piége pour attraper des animaux , attrape , tromperie , surprise pour les personnes. ATTRAPOUN , s. m., diminutif d'Attrapatori ou d'Achapatori. ATTRAVARIR (s'), v.pr., sommeiller, s'endormir légèrement. ATTRET , s.m., attrait , ce qui attire agréablement.

ATTRIBUAR , v. act. et pron., attribuer , donner une qualité : s'attribuer , s'arroger , s'emparer. ATTRIBUTIEN , s. f. , attribution , concession de quelque prérogative. ATTRISTAR , v. act. et pron. , attrister, rendre triste , devenir triste. ATTROUPADISSO, s.f., attroupement , réunion de personnes sur la voie publique. ATTROUPAMENT, s.m., voyez Attroupadisso. ATTROUPAR (s'), v.pr., s'attrouer , s'assembler en troupe. ATTRUYAR (s'), v. pron. , se gorger d'eau. ATUPIR , v. a. et pr., calmer , éteindre une querelle , un grand bruit ; se calmer. ATUPISSAMENT , s. m., calme, cessation d'un vacarme. ATUVELIR (s'), v.pr., se pétrifier , devenir comme tuf. AVAISSO, v. Raisso. AVALAIRE , s. m., AvALUso , s. f., avaleur, euse, qui avale, : mange goulument , qui issipe son bien en mangeant. AVALANCADO, s. f. , terrain , fumier affaissé après une pluie. AVALANCAR (s'), verbe pron., s'affaisser, parlant de la terre , du fumier qui s'affaissent après une forte * faiblir par le mal, le jeûne, le travail, le chagrin , etc. AVALAR , v. a. , avaler , faire passer par le gosier; gober une attrapoire; souffrir,endurer une mortification ; lancer un vaisseau à la mer, le mettre à flot. AVALIR , v.a., envahir, usurper, se rendre maître.-v. n., disparaître, s'éclipser. AVALOUAR , s. m., choc, ontil de chapelier; v. Avalouaro.

AVALOUARO , subst. m. et f., avaloire, pièce du harnais des chevaux qui leur descend derrière les cuisses ; avaloire , grand gosier, goulu, en parlant d'un hommed'un grand appétit. AVALUR , s. m., avaleur , celui qui avale ;glouton, gourmand, goulu. AVANAOU , v. Retenaou. AVANÇADO, subst.f., avancée, ouvrage avancé , qui est en avant des autres et les couvre ; c'est un terme de fortification. AVANÇAMENT , s. m. , avancement, ce qui avance ; progrès dans une science ; établissement de fortune. AVANÇAR , v. act. , avancer , pousser en avant.-v.n., faire des progrès.-v. pr., s'avancer, s'aDprocher. AVANCIOU, IEVO, adj., qu'on peut travailler ou ouvrer aisément ; qu'on peut parcourir sans entrave. AVANÇO , s. f., avance, espace de chemin qu'on a devant quelqu'un; ce qui est déjà fait ou préparé; paiement qu'on fait avant terme ; témoignage d'amour ou d'affection que l'on fait avant d'en avoir reçu. AVANCUR, s. m., charbon des bêtes (maladie). AVANIE, s.f., avanie, injure , affront, insulte, outrage. AVANT, prép., avant. Avantveillo , s. f., avant-veille, le - jour qui précède la veille.Avant-hierasso, un des jours qui précèdent l'avant-veille , naguère, il y a peu de temps ; la proue d'un vaisseau, aller à l'avant. AVANTAGE, s. m., avantage , profit ; supériorité au jeu , en talent , en force , en connaissance , etc .

AVANTAGEAR, v.a. et pron., avantager, donner des avantages à quelqu'un ; s'avantager, prendre plus qu'il ne nous revient. AVANTAGEOUSAMENT, adv., avantageusement, avec avantage. AVANTAGEOUX, OUA ou OUSO. adj., avantageux, euse, qui apporte de l'avantage. AVANTURAR, v. act. et pron., aventurer, hasarder, risquer. AVANTURIER , IERO, s.m. et f, aventurier, ière, personne sans fortune qui vit d'intrigues ; coureur d'aventures. AVANTURIOUX, OUSO, adj., aventureux, hasardeux , qui tient du hasard, qui a de la hardiesse. AVANTURO , s. f., aventure , accident, ce qui arrive inopinément. AVAOU , adv., là-bas, en bas. AVAOUS , s.m., petit chêne vert. AVAOUSSE , s. m., chêne au kermès, ou chêne à cochenille ; v. Garrus.

[ocr errors]

sarder , commencer; envoyer uelque chose ; se décider ; onner l'eau à un moulin ; lâcher quelque chose ; parler sans réflexion et sans peser ses paroles. AVARAS, ASSO , s. m. et f. , gros avare. AVARE, s. m. , AvARo , s. f., avare, qui a de l'avarice. AVAREGEAR, v. n., vaciller , chanceler, n'être pas ferme sur ses jambes. AVARER , v. n. S'en poou pas avarer , il ne peut pas s'en défendre , s'en garantir, s'en réserver , s'en débarrasser. AVARIAT , ADO ; adj., avarié . avariée , marchandises qui ont été endommagées. AVARICI ou AvARICo , s. fém., avarice , vice qui donne trop d'attachement aux richesses. AVARICIOUX , OUSO , adject., - synonime d'avare, mais bien plus expressif AVARIE, s.f., avarie, dommage arrivé à un vaisseau ou aux marchandises dont il est chargé. AVARIR, v. a., perdre, égarer, dissiper une chose. AVARIT, IDO, adj., être exténué, parlant d'une personne. AVE, s.m., menu bétail. AVELANIER , s.m., avelinier , coudrier, noisetier. AVELANO ou AvULAGNo, s. f., noisette , aveline , fruit du noisetier et de l'avelinier. AVEN , s. m., abîme , trou dans la terre où se perdent les eaux ui y tombent. . AVENAR, v.a. et pr., alimenter les petites sources ; les pluies continuelles font que les sources s'alimentent, Lou pouses avenat, le puits a source. - . AVENAT , s.m., gruau d'avoine, avoine brisée et mondée. AVENENT, ENTO, adj., avenant, qui a l'abord gracieux , qui a bon air , bonne grâce. Tout d'un avenent , tout de file, tout d'un venant. AVENGEAR, v. a. et pr., protéger, défendre quelqu'un ; se venger, se protéger mutuellement . AVENGUDO , subst. f., avenue , endroit par où l'on arrive dans un lieu. AVENGUT, UDO, adj., élevé, d'un âge à se passer de sa mère. AVENI, v. Veni. AVENIR , s. m., avenir , temps " futur. AVENO , s. fém. , folle avoine ( plante) ; aulne ( arbre).

AVENT , s.m., avent, les quatre semaines qui précèdent la Noél. AVENTIS, v. Adventifs. AVER , verbe auxiliaire, avoir . osséder. V'ai l'oourai, va je 'aurai, je l'attraperai , je * rosserai, je me vengerai de lui. AVERAGE , s. m., troupeau de menu bétail ; dans certains lieux, le droit de pâturage. AVERAR , v. act. , aveindre , tirer une chose d'un lieu élevé ; avérer, faire voir qu'une chose est vraie. AVERNO , s. fém., aulne (arbre). AVERSIEN, subst. f, aversion , haine, antipathie. AVERSO , v. Raisso. AVERTIR, v. a., avertir, donner avis ; prévenir, instruire , informer. AVERTIS , s. m., avertis, celui qui est prévenu de ce qui doit lui arriver. AVERTISSAMENT , s.m., avertissement , avis que l'on donne à quelqu'un. AVERTIT , IDO , adj. , se dit d'un enfant qui est * un peu élevé pour son âge. AVESINAR , v, act. , avoisiner , être proche, être voisin. AVETTO , s. f., jeune abeille. AVIAMENT , s. m., acheminement , action de se mettre en chemin ; ce qui est propre à faire atteindre à un but. AVIAR, v. a. et pr. , congédier , envoyer au travail; se mettre en chemin , partir, se rendre au travail. AVIDAMENT, adv., avidement, d'une manière avide. AVIDE, IDO, adj., avide, qui désire la fortune avec ardeur. AVIDITA, s. f., avidité, désir ardent et insatiable. AVIECH , v. Ajaproun . AVILIR , v. a, et pron. , avilir, rendre vil, méprisable; s'avilir. AVILISSAMENT , s. f., avilissement, état d'une chose avilie. AVILISSENT , ENTO, adjectif, avilissant , ante, qui avilit. AVINAR ou AvINACHAR , v. act., aviner , imbiber de vin une outre , un tonneau , etc. AVIS, s.m., avis, avertissement ; opinion , sentiment. M'es d'avis ou M'es adavis , il me semble. Anar d'avis , prendre garde ; v . /Vis . AVISAR, v. a. et pr., aviser, avertir, donner avis ; s'aviser , faire attention , garder, prendre garde ; s'apercevoir de uelqu'un ou de quelque chose. AVISAT, ADO, s.m. et f. et adj., avisé, sage , prudent, circons

[blocks in formation]

AVOUT , s. m. , août, le huitième mois de l'année. AVU, s.m., aveu, reconnaissance verbale ou par écrit d'avoir fait ou dit quelque chose. AVUGLAMENT , s. m., aveuglement , trouble , obscurcissement de la raison. - Adverb., aveuglément, à l'aveugle, sans rIIn exaIm1Inor . AVUGLAR , v. act., aveugler , rendre aveugle , priver de la vue ; éblouir , ôter l'usage de la raison et du discernement. –v.pr., s'aveugler, se laisser préoccuper AVUGLE, UGLO, s. m. et f. et adj ., aveugle, privé de la vue ; privé de la raison et du discernement. AY , v. Aze. AY ! interj. qui marque la douleur ; aie ! AYO , s. f., corde qui sert , à l'aide des garrots , à fixer la charge d'une bête de somme. AZARI) , v. Hasard. AZARDAR, v. Hasardar. AZE , s.m., âne , bête de somme qui a de fort grandes oreilles. – Figur., stupide, ignorant , esprit lourd et grossier. AZENADO, v. Rastegagno. AZEROLO , subst. fém., azérole, petit fruit rouge et acide. AZEROULIER , subst. mascul., azérolier , arbre qui porte l'azérole. AZILO , v. Asilo. AZINIER , v. Asinier. AZUR, substant. mascul. , azur , sorte de couleur bleue. AZURAR , verbe act. , azurer , peindre en bleu couleur d'azur ; donner une légère teinte d'azur linge. AZURIN, INO , adj., azuré , ee , de couleur d'azur.

[merged small][ocr errors]

gumes. BABAROTO , s. f., espèce d'animal noir, gros comme un escarbot , qui vient dans les lieux humides, chauds et sombres. BABAROUCHOUN, subst. m., babouin, nom que les bohémiennes donnent aux petits enfants. BABAROUTOUN, diminutif de Babarot. BABEOU ou BABET , nom propre de femme, Elizabeth. BABI, s. m., crapaud (animal ) ; petit enfant, babouin. BABILLAR, v. n., babiller , caqueter , bavarder , jaser , rler beaucoup et sans sujet. BABILLARD, ARDO, s.m. et f, babillard, arde, qui babille. BABILLO, s. f., babil, caquet, bavardage, superfluité de paroles. BABINO, s. f., babine , lèvre des vaches, des singes, etc.; lèvres saillantes d'un homme. BABIOLOS, BABovos ou BABoLos, s.f. pl., babioles, sornettes, choses de peu d'importance. BABOCHO, s.f., masque, faux Vlsagr . BABOCIIOU , terme inventé pour exprimer la peur que l'on fait ai un enfant , en paraissant tout-à-coup sans qu'il s'y at

tende. Faire babochou, paraître tant soit peu, se cacher en

suite pour reparaître encore. BABOLOS, v. Babiolos. BABOOU , s.m., terme enfantin pour exprimer un animal , un pou ; le moine bourru, animal imaginaire.Grosbaboou, homme à granul pouvoir , à grande connaissance , à grande fortune ; v. Babochou. BABORD, s. m., babord , côté gauche du navire. BABOUCHO, s. f., babouche , sorte de pantoufle. BABOUE. s.f., souci, peine , chagrin , sollicitude. BABOUI, s. m., babil, hablerie, Caquet. BABOUINAR , v. a. , tromper , séduire par ses paroles. BABOUINUR, s.m. , hableur , qui trompe par des paroles séduisantes. . BABUIRAS , s. m. , brouillard qui couvre la campagne. BACAILLAOU, s. m., bacaliau , merluche , morue sèche. BACANALO, BACANARRO, BACANAoU, s. m. et f., bacchanal , vacarme, grand bruit. BACARRA, s. m., jeune forcé ; n'avoir rien à manger. BACELAR , BACELAIRE , v. Barcelar, Barcelaire. BACEOU, s.m., soufflet sur la joue ; battoir, morceau de bois dont les lavaudières se servent pour battre le linge. BACHACOUN, s. m., valet qui sert aux jeux de paume et de mail ;goujat, bouffon ; celui, celle qui sert de jouet à tout le monde. BACHAS , s.m., marre , gâchis , flaque , margouillis , trou d'eau sale, lagune , garouillas ; auge

le

« PrécédentContinuer »