Images de page
PDF

d'un pressoir ; cavité qui se

trouve sous un rodet ; les enfers

d'un moulin à huile. BACHETO , s. f. , bacchanale.

Faire bacheto, rester long-temps |

à table à boire et à faire grand bruit. BACHIQUELO, subst. f., lâche , poltron, poulle mouillée ; bagatelle. On donne aussi ce nom à une sorte de beignet léger. BACIIIQUE, QUO, adject., bachique , qui appartient à Bacchus. BACHOQUO, s. f. , loupe du bois , excroissance qui s'élève sur l'écorce des arbres; tumeur qui se forme sur le corps à la suite d'un coup. BACILLO, s.f., bacile , fénouil de mer, perce-pierre (plante). BACLAR, v. a., bacler , finir , terminer une affaire ; fermer , barricader une ouverture. BACOUN, s. m., porc gras ; lard d'un porc salé. BACOUNAR, v. act. , saler du cochon. BADADIN, s. m. , noyaux de toutes sortes de fruits. BADAFO, s.f., rame sur laquelle on fait monter les vers-à-soie pour faire les cocons. BADAILLAR, v. n., bailler , ouvrir la bouche involontairement, ce qui annonce l'approche du sommeil. BADAILLOUN, s. fém., baillon , morceau de bois que l'on met à travers dans la bouche pour empêcher de mordre ou de crier ; derniers mouvements de la bouche d'un animal qui se meurt ; sorte de pincette : à remuer les grosses ûches du feu. BADAILLOUNAR,v. a., baillonner , mettre le baillon.

BADAILLUN , subst. mascul. ,

baillement , besoin de bailler. BADAIRE , s. m. , BADARELLO , - s.f., badaud, aude, niais qui s'amuse à tout , qui admire tout; musard , arde , qui s'arrête , qui s'amuse partout ; bayeur aux corneilles, bayeuse, celui ou celle qui regarde avec avidité. BADAOUD, AOUDO, v. Badaire. BADAOUT , s. m., baillement, action de bailler. Faire leis badaouts , agoniser , être à l'agonie, ouvrir la bouche avant de rendre le dernier soupir. BADAR , v. n., ouvrir la bouche ur manger, pour parler, etc.; dauder , musarder , bayer aux corneilles. Pas badar , tenir bouche close , ne dire mot, ne savoir quoi répondre. BADAREOU, v. Badaire. BADASSO , s. f., plantain des chiens, herbe aux puces(plante). BADIER , IERO, adj., ouverte entièrement , parlant d'une porte ou d'une fenêtre. BADIN, INO, adj , badin, folâtre, qui se plaît à s'amuser à des bagatelles ou à des plaisanteT*10*S . BADINAGE, s. m. , badinage , action d'un homme badin. BADINAR , v. n.; badiner, folâtrer , plaisanter ; dire un : mensonge pour tâcher de e faire accroire. BADINO, s.f., badine , baguette servant de bâton , sorte de gaule. BADOC , s. m. , moissonneur , celui qui coupe le blé. BADOQUO, s. f. , gosse verte des légumes ; gaule pliée en arc et servant d'étui à une faucille ;trou fait à la tête par contusion. BADUQUAR, v.n., badauder, musarder, niaiser, faire le badaud. BAFRAIRE, v. Brafaire. BAFRAR, v. Brafar. BAFRO , v. Brafo. BAFOUAR, v.a., bafouer , traiter injurieusement et avec mépris. BAGAGE, s.m., bagage , équipage des voyageurs, des soldats. Plegar bagage , plier : » déloger , décamper. Perdre soun bagage , perdre son avoir. BAGANAOUDO, s. f., baguenaude, propos vide de sens. BAGANARRO, v. Bagarro. BAGARRO , s. f., bagarre, tumulte , querelle avec grand bruit. BAGASSAR , v. n., mener une vie débauchée. BAGASSO, s. f., luron , bon grivois , femme de mauvaise vie. - Interj., certes ! peste ! diantre ! BAGATELLO , s.f., bagatelle ; chose de rien, de peu de valeur ; choses obscènes. BAGNADO , s. f., lavée , tout ce qu'on lave à une seule fois ; action de laver. BAGNADURO, s.f. , mouillure , action de mouiller ; état d'une chose mouillée. BAGNAGE, s. m., mouillure , action de mouiller. BAGNAR, v.a. et pr., mouiller , tremper , imbiber d'eau ; se mouiller , se baigner, prendre un bain , recevoir une averse ; plinger, donner la première trempe à la mèche lorsqu'on fait la chandelle ; tremper une mèche dans l'huile avant que de l'allumer. Bagnar la bugado; essanger le linge. BAGNIER , subst. m., messier , bomme commis à la garde des fruits de la terre au temps des moissons ou des vendanges. BAGNOUAR, s.m., lieu public

où l'on va prendre les bains ; mouilloir des fileuses. BAGNOUARO, s. f., baignoire , vaisseau dans lequel on prend les bains ; mouilloir, petit vase dans lequelles fileuses mouillent leurs doigts. BAGNOURLIAR ( si), v. pron., recevoir une légère humidité. BAGNUM , s. m., sauce ou tout autre liquide dans lequel on trempe le pain. BAGNUR, s.m., baigneur , celui qui tient des bains publics. BAGOUL, s.m. babil, volubilité de langue, facilité de parler. BAGOUN , s. m. , dentelaire , (plante ). BAGUIER , subst. m. , laurier d'Apollon ( arbre) ; baguier , écrin , coffre pour y serrer des bagues. BAGUO, s. f., bague , anneau que l'on porte aux doigts. BAGUETTO, s.f., petite bague ; baguette , verge , houssine ; : d'une cage ; gluau , aguette enduite de glu pour prendre des oiseaux ; baguette d'un tambour; petite moulure - ronde. BAILAR , v. Beilar. BAILAGE ou BEILAGE, s. masc., jeune nourrisson confié à une 1nourrice. BAILE, s. m., maître berger , chargé du soin de plusieurs troupeaux. BAILLI-BAILLA, terme burlesque, bredi-breda ; on s'en sert our marquer un grand flux e bouche. . BAILO, s. fém., accoucheuse , sage-femme; nourrice. BAIME ou BAoUME , s.m., baume, substance odoriférante. BAIO , s.f. , baies ; baliverne , - sornette , faribole ; baille, vaisseau de bois dans lequel on lave la vaisselle ; petit fruit mou et charnu de certains arbres. BAIOQUO, v. Bayoquo. BAIOUNETTO, s.f., baïonnette, sorte de dague qu'on met àu bout d'un fusil. BAISA , s. m., baiser , caresse u'on se fait avec la bouche. BAISADURO, s. fém., baisure , l'endroit où le pain a été touché par un autre dans le four. BAISAR , BAYAR ou BEISAR , v. a. et pr., baiser, se baiser, faire des caresses en appliquant sa bouche ; se toucher, avoir une face contre l'autre. BAISAREOU, v. Bajareou. BAISETTO ou BEIsETTo, s. f. , petit baiser, c'est un terme enfantin. BAISOUNIAR, v. a., baisotter, donner beaucoup de baisers. BAISSAIRE, s. m., aplaigneur, terme de fabricant de drap. BAISSAR ou BEIssAR , v. a., n. et pr., baisser , mettre plus bas , devenir plus bas, se baisser , s'incliner. BAISSIERO ou BEIssIERo, s.f., bas-fond , terrain bas ; le reste du vin qui est dans un tonneau. BAISSO, s.f., baisse, plaine , terre au bas d'une colline , d'une montagne ; baisse , déchet , diminution des effets publics ; diminution de prix des denrées ou marchandises. BAISUR ou BEISUR , s. masc., baiseur , celui qui se plaît à baiser , qui a l'habitude de baiser. BAJANADO , s. f., saugrenée , salade de haricots et autres légumes cuits. BAJANET , s. m., niais, simple d'esprit. BAJANO , s. f., hélice, peson ,

sorte de limaçon gros et plat ; v. Bajanado. BAJAR, subst. m., caisse pour transporter les matières pour verrerie ; v. Baisar, beilar. BAJAREOU , ELLO , adj., qui aime à donner ou à recevoir des baisers. BAL , s.m., bal, assemblée pour danser. BALAFRO, s.f., balafre, grande blessure au visage ; cicatrice qui reste après la blessure. BALAIRE, LUSO , s.m. et fém., danseur , euse , celui , celle qui danse ou qui aime à danser. BALAN ou BARAN , s.m., branle, balancement, mouvement d'un corps qui se balance. - En terme de marine , mouvement d'une manœuvre qui n'est point amarrée. BALANÇADOU , s. m., escarpolette ; branloire ou bascule : le premier est une espèce de siége suspendu par des cordes, sur lequel on se met ponr être repoussé en l'air ; les deux derniers sont un ais ou toute autre pièce de bois soutenue par le milieu d'un essieu , de manière qu'en baissant un bout l'autre se relève. BALANCAMENT , s. m., balancement, hésitation ; action de se balancer. BALANÇAR, v. n., balancer , hésiter, être en balance ; compenser une chose par une autre. BALANÇAR, BALANTAR, BALoUNTAR , BINDoUssAR, v. a. et pr. , se balancer , se hausser et se baisser alternativement ; balancer , être en équilibre ; pencher tantôt d'un côté , tantôt de l'autre. BALANCETTO.sf, petite balance.

BALANCIER, s. m., balancier , ouvrier qui fait les balances ; balancier , pièce qui par le balancement règle les mouvements d'une horloge , d'une montre , d'un danseur sur la corde tendue , etc. BALANÇO, subst. f., balance, incertitude , irrésolution ; balance d'un compte, état final de compte ; excédant de l'actif et du passif; v. Escandaou. BALANTAR, v. Balançar. BALAR , v. n., danser , sauter , faire des pas réglés et en cadence. BALAREOU, ELLO, v. Balaire. BALBUTIAR , v. a., balbutier , exprimer d'une manière peu intelligible , annoncer. - Au fig., parler confusément, sans connaissance. BALCOUN , s. masc., balcon , saillie pratiquée en dehors des fenêtres, sur laquelle on peut se promener. BALDAQUIN, s.m., baldaquin, sorte de dais au-dessus d'un lit , d'un trône, d'un autel, etc. BALENO, s.f., baleine, le plus gros de tous les poissons ; corne pliante et élastique que l'on retire des barbes de la baleine. BALENOUN , s. m., baleineau ou petite baleine. BALET, s.m., ballet , diminutif de bal; danse figurée à plusieurs personnes ; troupe qui exécute cette dernière. BALI, s.m., fleur de la giroflée, fleur du marronnier et du châtaignier. BALICOT ou BARICoT , subs. m., basilic, plante odoriférante. BALIN-BALAN , adv. qui exprime les mouvements des bras d'un homme qui se balance ; marcher les bras ballants. BALIVEOU , subst.m., baliveau,

jeune arbre réservé lors de la coupe d'un taillis ; chêne audessous de quarante ans. BALIVERNO, s.f., baliverne , sornette , discours frivole. BALO , s.f., balle , petite boule de plomb pour mettre dans un fusil ou dans un pistolet ; pelotte ronde , petite boule - élastique pourjouer à la paume ; paquet de marchandises lié et enveloppé; balle, tampon des imprimeurs ; escamotte d'un escamotteur. BALOUARO , v. Chamberro. BALOT, subst. m., ballot, petite balle de marchandises ; tapotte qu'on donne à quelqu'un. BALOTO , s.f. , pillule , composition médécinale réduite en petites boules ; boule de neige ; escamotte d'un joueur de gobelet. BALOUN, s.m., ballon , grosse balle de cuir que l'on remplit d'air ; ballon ou aérostat. BALOUNTAR , v. Balançar. BALOURD,OURDO, s.m. et f. et adject., balourd, gauche , homme grossier et stupide. BALOURDAS, subst. m., gros - balourd. BALOURDISO ou BALoURDARIE , s. f., balourdise , gaucherie. BALOUTAGE, s.m., ballotage, action de balloter. BALOUTAMENT, v. Baloutage. BALOUTAR, v. act., ballotter , donner ses suffrages; discuter, délibérer; ballotter quelqu'un, se jouer de lui, le renvoyer de l'un à l'autre sans avoir envie de rien faire pour lui ; tapotter quelqu'un ; se tapotter les uns les autres. BALOUTIN , s. m., ballotin , petit ballot. BALUN, s.m., danse. BALUR , USO , v. Balaire.

BALUSTRADO, s.f., balustrade, assemblage de baluslre; toute cloture basse et á jour.

BALUSTRE, subst.m., balustre, petit pilier façonné qui sert d'appui.

BALÜTAR , v. Barutar.

BALUTEOU , v. Barutcou.

BAMBOCIIO, s. f., débauche, frairie, repas d'amis; au pi., fredaines.

BAMBOU, s.m., bambou, canne de ce bois.

BAMBOUCIIAR. v.n., faire la débauche.

BAMBOUCHUB, USO , s.m.elf., bambocheur, cuse , celui, celle qui fait ses fredaines.

BAN, s. m., bain, lieu public où l'on prend les bains; baignoire; action de se baigner; ban, publication de mariage dans une paroisse.

BANALITA , subst. f.. bannalité, droit d'entretenir des fours et des moulins hannaux.

BANAREOU . ELLO , adject. , bannal, alle, en état de bannalité.

BANARUT , s.m., bète portant cornes; capricorne , un des plus grands insectes érailleux et volants ; cornard , ce dernier est un terme de mépris.

BANARUT, UDO , adj., cornu , cornue , qui a des cornes.

BANASTAR, v. a., mettre de gros paniers sur une bête de somme; surcharger quelqu'un do marchandises.

BANASTIER , v. Banestounier.

BANASTO, s. f. , gros panier pour porter à dos de mulet; grande corbeille d'osier que des femmes portent sur la tète, en revenant du marché aux herbes ou aux fruits; sorte de grand cornet fait avec des perches et des branches qu'on

remplit de pierres pour resserrer les torrents.

BANASTOUN, diminutif du mot Banasto.

BANASTOUNTER , subst. mase.. mannicr , ouvrier qui fait des mannes et des paniers.

BANC, s.m., banc, long siège sur lequel on s'assied; établi sur lequel les tailleurs , les menuisiers et autres artisans travaillent; banc ou oeuvre des marguilliers; tato d'une chaloupe, etc.

BANCAOU ou Rvsquet , s. m., banc de pierre. Baneaou , bancal , sabre de cavalier.

BANCOUN , s. mase., petit banc; tréteau pour supporter quelque chose.

BANDEIROUN, s. m., diminutif de Bandiero.

BANDIERO , s. f. , bannière , enseigne , drapeau,; bannière d'une procession ; pavillon d'une nation. Virar bandiero , abandonner une cause , tourner casaque.

BANDLNELLO, s. f., enveloppe de toile dont on couvre les pièces de drap; toilette , espèce de toile de couleur dans laquelle quelques artisans plient et portent leurs ouvrages. — Virar baiulinello, perdre la tète , l'esprit, la raison.

BANDIR, v. a., bannir, exiler , chasser d'un pays , d'une société , exclure.

BANDISSAMENT , s. m., bannissement, exclusion, exil.

BANDIT, IDO, s.m. et f., bandit, homme sans aveu , vagabond , malfaisant, dangereux.— Adj., banni, ie, celui, celle qui a été chassé d'un lieu.

BANDO , s.f., bande , troupe de gens ou d'animaux, multitude; coquinaillejbandesd'un billard;

« PrécédentContinuer »