Images de page
PDF

bariolure , - moucheture. BARRIOUN , v. Berri. BARRIQUO, s. fém., barrique, sorte de tonneau d'un grand volume ; caque pour les harengs. BARRO, s. fém., barre , longue pièce de bois ou de fer; lieu où les avocats plaident ; tiret , ligne faite avec la plume ; juchoir du poulailler ;'branloire du soufflet des forgerons ; levier pour soulever un corps dur ; jouer aux barres. BARROQUO , adject., barroque, bizarre , irrégulier. BARROUADO , s. f., quantité , multitude , grand nombre. BARROUILLO , s.f., fanfaron , éventé, qui ne s'amuse qu'à des étourderies ; sur le raisonnement de qui l'on ne peut se fier. BARROULAIRE, v.Barrouliaire. BARROULAR , v. Barrouliar. BARROULIAIRE, s.m., rodeur, vagabond. BARROULIAR , v. n., roder , vagabonder, n'être jamais chez

SOl . BARROUN , s. m., barreau en bois, bâton de chaise , échelon d'une échelle , ranche d'un rancher, juchoir d'une cage. BARRUGO , s. f. , verrue , poireau , sorte de durillon ou d'excroissance qui vient aux mains ou au visage. BARRULIAIRE, v. Barrouliaire. BARRULIAR , v. Barrouliar. BARSELAIRE, s. m., celui qui a la passion de frapper ; vent impétueux, le Maëstral. BARSELAR, v.a., battre, frapper à coups redoublés ; battre par l'agitation du vent. BARTALAI, subst. m. , sorte de chardon. BARTAVELLO, s.f., bartavelle,

rosse perdrix rouge. BARTHOUMIOU , s. m., sorte , de poire des plus mauvaises ; v. Bourthoumiou. BARTOLO ou BARToRo, s. m., brocantage , marché du tout ; echange de marchandises. BARTOULIAIRE, s. m., brocanteur, teuse, qui brocante. BARTOULIAR, v. a., brocanter, vendre ou échanger une marchandise. BARTOUNEGEAR , voy. Bletounegear. BARUSCLAR, v. a., hâler par le soleil, brûler par le froid. BARUT (à), adv., en désordre , çà et là. Mandar di barut , envoyer bien loin, au diable , aux antipodes. BARUTAR, v.a., bluter, passer la farine au bluteau. BARUTEOU ou BALUTEoU, s.m., bluteau , sorte de moulin pour séparer la farine d'avec le son. BAS ou BAssE , s. m. , bas , vêtement qui couvre la jambe et le pied. BAS , BASSO, adj., bas , basse, rofond, creux.- Au figur. , as, vil , méprisable.-S. m., bas, opposé de haut. BASANAR, v. n., acheter toute une partie, sans peser ni meSUl'er . BASANAT , ADO, adj., basané, qui a le teint noirâtre, hâlé par le soleil. BASANO, s. f., basane , peau de mouton pour relier les livres ; amadou pour battre du feu. BASAR, s. m., bazar .. cloître servant de marché public; voy. Bartoro. BASAR * v.pron., se baser sur, se fonder sur ; prendre pour base. BAS-FOUND, s. m., endroit de

- - - ------- ---

la mer ou de la terre entouré d'élévations. BASILIC , s. m. , benjamin enfant gâté ; de basilicon , parlant d'un certain onguent. BASIN .. s. m. , basin , sorte d'étoffe croisée. BASO, s. f., base, tout ce qui contient un corps par-dessus.Fig... principes, fondements , appui. BASSAC, s. masc., sac , grande poche de toile dans laquelle on met des denrées. BASSAMENT , adv. , bassement, d'une manière basse. BASSAQUET , s. m., petit sac, sachet.- Fig., petit enfant. BASSAQUETTO, s. fém., sachet, petit sac; poche de revendeuse suspendue au - devant de la ceinture ; sac à ramasser les feuilles pour les vers-à-soie ; petite paillasse. BASSAQUIER , s. m. , olivier ui peut produire un sac d'olive. BASSAQUO, subst. f., gros sac ; grande paillasse. BASSEGUE , subst. m., mouton d'une cloche. BASSELAR, v. Barselar. BASSEOU , subst. m,, battoir , palette de bois avec laquelle on bat le linge qu'on lessive ; soufflet appliqué sur la joue. BASSES , v. Bas. BASSESSO , s. f. , bassesse , action basse et méprisable. BASSET, adj. m., basset, se dit dit d'un chien qui a les jambes courtes : il se dit également de l'homme ; v. Rebasset. BASSIAIRE, v. Debassiaire. BASSIN , s. m., bassin , plaine entourée de collines ; réservoir. Il se dit de plusieurs choses. BASSINAR , v. act., bassiner , fomenter une plaie ; bassiner le lit. le chauffer.

BASSINET , subst. m., bassinet d'une arme à feu ; petit bassin. BASSINO, s.f. , bassine, bassin large et profond dont se servent les chimistes , les confiseurs ; cuvette d'une fontaine ; chaudron où l'on fait chauffer les cocons pour en tirer la soie ; tonne d'un moulin à huile. BASSINOUARO, v. Escaouffo-lit. BASSO, s. f., basse ou violoncelle , sorte d'instrument de musique; basse ou basse-taille, partie d'une pièce de musique. BAsso-CoUR , s. f., basse-cour d'une maison de campagne ; cour d'une maison. BASSOCULO, s. fém. , bascule , machine dont un bout s'élève quand on pèse sur l'autre. BASSOMANT , s. fém., basse condition , gens du commun. BASSO-TAILLO, v. Basso. BASSOUN, s. m., basson , sorte d'instrument à vent ; celui qui en joue. BAST , s. m., bât , harnais de mulet. Pourtar lou bast , expression figurée, avoir tout le souci du ménage , supporter seul la dépense. BASTADO, s. f., charge d'un mulet à bât. BASTANCO , adv., assez. BASTAR , v. a., bâter, mettre le bât sur une bête de somme. BASTARD, ARDO , s. m. et f. et adj., bâtard, arde , né hors légitime mariage; adultérin , adultérine. BASTARDEOU, s.m., batardeau, digue , cloison faite avec des pieux, des planches , de la terre pour détourner l'eau. BASTEJAR, v.n., charrier avec le bât. - BASTIEN, nom propre d'homme, Bastien .. Sébastien. BASTIDAN . ANO) .. s. m. et f.

contadin , dine , campagnard, arde , celui, celle qui habite la campagne. BASTIDAS , subst. m. , masure , maison de campagne tombée de vétuste ; ruines d'un vieux château , d'une maison de templier, d'un monastère , d'une grange , d'une champarteresse. BASTIDO, s.f., bastide , maison de plaisance des Provençaux , maison de campagne. BASTIDOUN, s. m., BAsTIDoUNo ou BASTIDETTo, s. f. , cassine , petite bastide. BASTIER, s. m. , bâtier , ouvrier qui fait des bâts. BASTIERO, subst. f, bardelle , sorte de selle garnie de bourre. BASTIMENT , s. m., bâtiment , maison bâtie ; navire et tous vaisseaux qui naviguent. BASTIOUN , subst. m., bastion , ouvrage en saillie à deux flancs et à deux faces d'une forteTSSO . BASTIR , v. a., bâtir , édifier , construire un édifice quelconque , le réparer ; bastir , former le chapeau avec des capades. BASTISSEIRE, s.m., bâtisseur, qui fait bâtir, qui aime à faire bâtir. BASTISSO, subst. f. , bâtisse , maçonnerie. BASTO, s.f., troussis qu'on fait au bas d'une robe , d'un rideau, etc.-Adv., assez , tout au plus. Basto que, conjonct., pourvu que. BASTOUN , s.m., bâton, morceau de bois rond et long , servant à divers usages ;juchoir d'une cage. BASTOUNADO , subst. f., bastonade , coups de bâton. BASTOUNAR ou BAsToUNEGEAR, v. a... donner la bastonade ,

[ocr errors]

bastonner , bâtonner. BASTOUNET, s. m., bâtonnet , petit bâton. BASTOUNIER , s. m., bâtonnier, chef de l'ordre des avocats ; celui qui dans les confréries de pénitents porte le bâton. BASTOUNISTO, s.m., bâtoniste, celui qui sait jouer du bâton. BASTRINGO, s.m., bastringue, bal de guinguette. BATADIS , s. m., battement , coups redoublés , claquement des mains ; nombreuses empreintes des pieds dans un terrain. BATADOU , s. m., batte , sorte de maillet an bout d'un long manche pour briser le plâtre , le gravois , etc.; hie ou demoiselle des paveurs de rue ; assemblage de bâtons et de cordes avec lesquels on bat la bourre ; sorte de panier ou de mannequin qu'onattache au bât d'un mulet ; ficelle dont on se sert pour faire claquer un fouet. BATAILLAR , v. n., batailler, guerroyer ; disputer long-temps sur une chose . BATAILLO , subst. f., bataille , combat entre deux adversaires. BATAILLOUN , s.m., bataillon , plusieurs compagnies de soldats sous un même chef. BATAILLUR , s.m., batailleur , qui aime à batailler. BATAREOU, s. m., cliquet ou plutôt claquet d'un moulin à farine. BATARIE , s. fém., batterie , les canons placés sur une même ligne ; batterie de cuisine ; batterie d'un fusil , la feuille ui couvre le bassinet ; action e ceux qui se battent ; action de battre la caisse. BATEGEAR .. v. a., baptiser ,

conférer le sacrement du baptême ; - ondoyer un enfant ; bénir une cloche ; tremper le vin ; inonder quelqu'un , lui jeter de l'eau sur la tête , le qualifier. BATELADO , subst.f., batelée , navée , la charge d'un bateau. BATELAR , v. act. , bateler , conduire un bateau. BATELET , s.m., batelet, petit bateau. BATELIER, IERO , s.m. et f., batelier , ière, celui, celle qui conduit un bateau ou un bac de rivière. BATELUR, subst.m., bateleur, acteur de tréteau, escamoteur, jongleur , etc. BATEMO, s.m., baptême, premier sacrement des chrétiens. BATENT, s.m., battant, partie d'une porte qui s'ouvre en deux ; battant , partie essentielle des métiers de tisseurs. BATEOU , s.m., bateau , petite barque. BATISMAOU , ALO, adj., baptismal, qui concerne le baptême. BATISTERI , s. m., extrait de baptême ; baptistère , sorte de chapelle dans laquelle se trouvent les fonts baptismaux. BATISTO , s. f., batiste , sorte - de toile très-fine. Nom propre d'homme , Baptiste. BATO, s. f., sabot , corne du pied des bêtes de somme ; le devant de la selle qui est de liége. BATOUAR , s. m. , aileron de certaines roues mues par l'eau; timballe , sorte de raquette , couverte de parchemin , pour jouer à la balle ; battoir, espèce de palette à manche court qui sert au même jeu ; battoir de lavandières.

BATTRE, v. a. et pr., battre , frapper , donner des coups ; baguetter un habit ; se battre, faire la guerre ; battre la cam: , chercher de faux uyants ; radoter , être - dans le délire ; battre, mêler les cartes ; battre le pavé, marcher vite ou beaucoup; n'avoir d'autre occupation qu'à se promener dans les rues. BATUDO, s. f. , battude, sorte de filet de pêcheur ; battue , assemblée de chasseurs qui bat les bois et les taillis pour en faire sortir les loups, les san: , etc. ; battue , action-de ouetter les cocons avec un balai dans la bassine ; battée , ce qu'un relieur bat à la fois. BATUM ou BATUN, s. m., ciment fait avec des briques, de tuiles ou de la pouzzolane. BATUMAR , v. act., cimenter, mettre du ciment. BATUMAS, s. m., brouillard , vapeur humide qui s'exhale dans l'air ou qui couvre la campagne. BAVACIIIAIRE ou BAvACIIooU , BAvACHARELLo , s. m. et fém., baveux, baveuse, celui, celle qui jette de la bave. BAVACIIIAR, v. Bavar. BAVAIRE , BAvARELLo , voyez Bavachiaire. BAVAR , v. n., baver, jeter de la bave. BAVARD, ARDO, subst. et adj., bavard , arde, qui parle sans discrétion , sans ménagement. BAVARDAR, v. n. , bavarder , avoir le défaut de trop parler. BAVARDARIE ou BAvARDIso , s.f., bavarderie, bavardise , caractère du bavard ; balivernes, fausseté.

BAVARDEGEAR, v. Bavardar.

BAVARELLO , subst. f., blénic isson). BAVAREOU, subs. m., bavette, linge qu'on met sur la poitrine des enfants qui sont à la mamelle , partie d'un tablier de femme , d'enfant ou d'artisan qui de la ceinture s'élève sur la poitrine. BAVO, s. f., bave , salive qui découle de la bouche ; bourre cotonneuse qui entoure le COC'OIl. BAVOUX , OUA, adj., baveux, euse , qui jette de la bave par la bouche ; enduit de bave. Bavoua , baveuse , sorte de poisson sans écaille. BAVURO , s. f., bavure , trace ue laissent les joints des pièces 'un moule ; bavochure, trace des traits, des contours qui ne sont pas nets. BAYAR , s. m., bard , sorte de civière pour porter les grosses pierres. BAYAR , v. Baisar. BAYAREOU, ELLO, adj., qui a la passion de donner et de - recevoir des baisers. BAYETTO, s. f., petit baiser. - BAYO , s.f. , baie, sorte de rade ou de petit golfe; baile, sorte de baquet dont se servent les matelots dans un vaisseau ; baille, sorte de lavoir de cuiSIIl( . BAYOUNETTO , v. Baiounetto. BAZANTAR ou MAzANTAR, v.a, tirailler, secouer, pousser et repousser. BAZAR , v. Basar. BAZARUETTO , s. f., femme qui veut se mêler de toutes les affaires, celle qui fait de faux rapports. BAZAT , v. Coutoun. BAZOCHO, s. f., basoche , anciennement corps des clairs des

procureurs du parlement. BAROFI, s. f., stupide, sot , niais , qui a peu de jugement. BEALAGE , s. masc. , éclusée , quantité d'eau qui passe dans un biez : le biez lui-même. BEALIERO, s.f., bée, trou par où passe l'eau qui fournit à un biez. BEAOU , s. m. , biez, canal qui conduit l'eau pour faire tourner un ou plusieurs moulins. BEASSO, s.f., besace , panetière d'un paysan, d'un berger ou d'un ermite. BEAT , ATO , s. et adj., béat , bienheureux, homme ou femme qui mène une vie exemplaire ; tartufe, quand c'est par dé'1S1OI1 . BEATIFIAR , v. a. , béatifier , annoncer, déclarer que quel. qu'un doit être honoré comme saint. BEATIFICATIEN s.f., béatification, cérémonie , acte par le

quel le pape annonce qu'un

mort est au nombre des bienheureux. BEATILLOS, v. Betillos. BEATITUDO, s. f., béatitude , bonheur des Saints. BEATOUN , diminutif de Beat. BEBE, s. m., colique , mal de ventre ; terme enfantin. BEBO , s.f., grosse lèvre. - Au fig., moue , faire la moue , en avançant les lèvres , comme les enfants qui boudent. BEC, s. m., bec , la partie qui tient lieu de bouche aux oiseaux. - Au figuré , babil , caquet; bec de plume, la partie la plus aigue de la taille. Bec de pan, tête de : Bec de passeroun , globulaire turbit ( plante). BEC-CRoUAsAT , s. m., bec-croisé . espèce de gros bec (oiseau).

« PrécédentContinuer »