Images de page
PDF

PECCATILLO, v. Peccadillo. PECEGEAR,v. Pecetegear. PECEGEAIRE, v. Pecetegeaire. PECEGUE , s. m., pêche, gros fruit à noyau, à chair fondante; en style plaisant, ruade d'une bête de somme. PECEGUIER, s. m., pêcher, arbre à fleurs rosacées, qui porte les pêches. PECETEGEAR, v. a., rapporter des pièces, rapièceter, PECETEGEAIRE , GEUSO, s, m. et f, rapiéceteur, euse, celui, celle qui rapporte des pièces, PECETTO, s. f, petite pièce de bien, de monnaie, etc. PECHAIRE, v, Peccaire. PECHAOURE , mandar à pechaoure, envoyer paître, envoyer promener quelqu'un qui nous importune , nous vexe ; l'envoyer aux Antipodes. PECHEIRADO, s. f., plein une cruche ; à pleine cruche. Plooure à pecheirado, pleuvoir à broc. PECHEIRET , diminutif de Pechier; cruchon , petite cruche. PECHIER , s. m., cruche , vase de grès , à anse , dans lequel on tient l'eau potable. Parlopechier, lou vin s'escampo, c'est reprocher aux autres un défaut dont on est attaqué soi-même. Péchier , grand narcisse simple, plante à fleurs. PECHIERO, s.f., cruche à trois anses et en tuyau. PECHINCHIN, INO, s.m. et f, hargneux, euse, personne chagrinc et d'une avarice sordide ; chicanier, ère. PECHINCHINARIE, s. f. , mauvaise humeur d'une personne hargneuse; avarice, inquiétude. PEQO, s. f, pièce, portion, partie, fragment; partie d'un loge

ment; valeur monnayée; chacun, chacune , à deux sous la pièce ; chose formant un tout complet, pièce de toile, de terre, etc.; bouche à feu, pièce de canon ; fig. et fam., tour de malice ;t. de litt., production en vers ou en prose ; absol., ouvrage dramatique; t. de mus., morceau d'une certaine étendue; t. de jeu, tout ce qui n'est point pion aux échecs ; t. de prat., écriture, titre; pièce de vin, tonneau, vin qu'il contient; pièce d'eau, quantité d'eau dans un certain espace, bassin; pièce de blé, d'avoine, etc., portion de terre couverte de blé, d'avoine, etc.; fig. et fam., bonne pièce, personne maligne et rusée; tout d'une pièce, gêné dans sa démarche, dans ses mouvements, raide; mettre en pièces, déchirer par des médisances, sabrer un corps d'ennemis. Toumbar en pèço, tomber en lambeaux; tomber de lassitude ; se briser, se déjoindre. Peço, inflammation à la rate de la brebis, du mouton, etc. / PECOLO, v. Becolo. PECORO , s. f, béguine; fam., personne sotte, stupide. PECOU, v. Pecoui. PECOUI, s.f., pédoncule, queue d'une fleur, d'un fruit; pédicule, espèce de queue propre à certaines parties des plantes, autres que les fleurs et les fruits; tige des champignons, PECOULET, ETTO, v, Pence, equo. PECOULO, v. Becolo. PECOUYET , diminutif de Pecoui; état d'une figue trop mûre ui se dessèche sur l'arbre. PECOUYADO, s. f, sorte de figue à long pédoncule.

[graphic]

PECTOURAOU, ALO, adj, pectoral, ale, qui se porte sur la poitrine; adj. et s,, t. de méd., bon pour la poitrine; qui concerne la poitrine , lui apparl1enl. PEQUAGNO, v. Peçugado. PEQUG , s. m., pincée, ce que l'on prend d'une chose avec deux ou trois doigts ; pinçon, marque qui reste lorsqu'on a été pincé; action de pincer. PEQUGADO , s. f, pinçon ;v. Pegug. PEQUGAIRE, GARELLO, s, m. et f, celui, celle qui a la passion de pincer, de donner des puncons. PEQUGAR, v. a., pincer, serrer fort entre les doigts, entre deux corps qui se rapprochent; presser et causer une douleur vive; fam. , arrêter , saisir ; fig. et fam. , reprendre , critiquer , railler , lancer des traits mordants; couper, mutiler , entamer en se servant du bout des doigts ; surprendre quelqu'un avec témoins, et le poursuivre en justice. PECULO, s. m., pécule, argent que celui qui est en puissance d'autrui a gagné par son industrie, son travail, et dont il peut disposer; épargnes. PECUN, v. Pecuni. PECUNI, s. m., pécune, argent. PECUNIARI, adj., pécuniaire, quu consiste en argent. PECUNIOUX, OUSo, adj., pécunieux, euse, qui a beaucoup d'argent; riche en argent, fam, PED, s.m., pied, partie du corps de l'homme, de l'animal, jointe à l'extrémité de la jambe, et qui lui sert à se soutenir et à marcher; figure de cette partie ; sa trace; bas d'un arbre, d'une

plante; l'arbre, la plante; partie inférieure ; base ; partie des meubles, etc., qui les soutient; partie du lit opposée au chevet; mesure de longueur, douze pouces; fig. et fam., condition, état ; position, situation; rapport ; à pied , avec , sur ses pieds, marchant; être sur pied, veiller; mettre une armée sur pied, lever des troupes; avoir bon pied et bon œil, de la vigueur; surveiller bien ses affaires; au pied de la lettre, sans exagération, sans figure, strictement ; sur le pied de. , à raison, à proportion de.; dans l'habitude , l'état ; exp. adv., d'arrache pied , sans quitter la place; de pied ferme, avec assurance.A ped-couquet, à cloche-pied , sauter sur un seul pied; tenir ped, piéter, tenir le pied au jeu ; tenir ped, signifie aussi , ne pas discontinuer de jouer quand on gagne.

[ocr errors]

petit logement hors de la résidence.

[ocr errors]

carte blanche ; faculté d'agir selon sa volonté.

[ocr errors]

louette , dauphinelle , plante d'agrément , à fleurs pyrami

[ocr errors]

support en forme de pied de biche ; barre pour fermer une porte; sorte de marteau; t. de dentiste, instrument pour arracher les racines des molaires.

[ocr errors]

vre, pièce de bois servant à la machine appelée chèvre ; espèce de petit levier, pince fendue et courbe; instrument d'imp. pour monter et démonter les balles.

PED-DE-MoUsQUo, s. m., pied-de-
mouche , traits d'écriture mal
formés , fam.; t. d'imp. carac-
tère ( ) pour les renvois, etc.
PED-DE-PoUARc, s. m., cric , t. de
charretier.
PED-DE-PoULo, s.m., pied-de-poule,
psoralier bitumineux, plante.
PED-D'EsTAou , s. m., piédestal,
support d'une colonne , d'un
pilastre, d'une statue.
PED-DRET, s. m., pied-droit, par-
tie du jambage d'une porte,
d'une fenêtre, t. d'arch.
PED-REDoUN , s. m., marouette ,
O1SCaUl.
PED-RoUssET, s. m., tringa cocor-
li, oiseau de passage.
PEDAGOGO, s. m., pédagogue,
celui qui enseigne les enfants ;
précepteur.
PEDALO, s.f, pédale, gros tuyau
d'orgue , dont on meut la tou-
che avec le pied; touche du
piano, de la harpe, etc., qu'on
abaisse avec le pied ; morceau
de bois sur lequel on pose le
pied pour faire mouvoir une
meule, le tour, etc.
PEDANCRO,v. Ancoulo.
PEDANT, s. m., t. de mép., pé-
dant , instituteur , précepteur
vain , minutieux , tranchant ;
celui qui affecte de montrer du
savoir, qui étale à tout propos
de l'érudition; celui qui affecte
un ton arrogant, décisif; celui
: se pique d'une exactitude
éplacée, qui traite gravement
des minuties; f, pédante, femme
qui fait la savante et la capa-
ble; adj., qui tient du pédant,
qui sent le pédant.
PEDANTARIE , s.f.. pédanterie,
profession de pédant, vice du
pédant; les pédants.
PEDANTESQUE , QUo, adj.,
pédantesque, qui sent le pédant.

PEDANTISAR,v. n., pédantiser,
faire le pédant.
PEDANTISME, s.m., pédantis-
me , caractère, manières du pé-
dant.
PEDAS, s. m., maillot , langes,
couches , braie dont on enve-
loppe les enfants à la mamelle;
linge vieux et usé pour servir à
bander des plaies et à d'autres
usages ; fig. et fam., épais nua-
ges qui se montrent sur l'hori-
zon; nuages d'un ciel pommelé.
Aver uno lengo de pedas, avoir
une méchante langue , ne pas
savoir garder un secret.
PEDASSADO , s. f. , maillotée,
lein un maillot, en parlant de
* matière fécale domt un nour-
risson a rempli son maillot.
PEDASSAR , v. a. , rapiéceter ,
rapporter des pièces où il y a
des trous.
PEDASSOUN , s. m., pièce de
rapport, vieux linge dont on se
sert pour rapiéceter. Pedas-
soun , s. m., bouillon-blanc ,
plante.
PEDASSUSO, s.f, celle qui s'oc-
cupe à rapiéceter du linge
troué, déchiré.
PEDESTRAMENT , adv., pédes-
trement, à pied, fam.
PEDESTRE,TRO, adj., pedes-
tre, statue pedestre, qui pose
sur ses pieds.
PEDICULARI, adj., pédiculaire,
maladie pédiculaire, dans la-
quelle il s'engendre une grande
quantité de poux.
PEDICULO, v. Pecoui.
PEDOUN,v. Pietoun.
PEDRILLO, v. Pécoui.
PEDRILLo , s. m. , pied-plat ,
homme méprisable ; drille ,
chiffon que l'on suspend pour
épouventail. --
PEÉ ou PIE, monosyllabe, trous-

seau de chanvre, ou mieux matteau, que l'on divise en parties appelées Blestouns, et que l'on file ensuite. PEGAR, v. Empegar. PEGASO, s. m., pégase, cheval ailé qui, selon la fable, habitait le Parnasse; et fig., génie, inspiration poétique. PEGIN, s.m., v, Pagin. PEGINAR, v. Paginar. PEGINOUX, v. Paginoux. PEGO, s. f, poix, mélange de résine de pin ou de sapin brûlée et de suie; poix de Bourgogne, : d'un blanc jaunâtre pour les emplâtres. Pego, meconium des enfants. Estre pego, être très-nuit ; être ivre-mort. Estre uno pego, ne point quitter sa place, me point débarrasser de sa présence , ne jamais songer à se retirer de chez quelqu'un * importune ; méconium des enfants qui ne font que de naître. PEGOT, s.m., t. de mépris, cordonnier, bottier, savetier. PEGOUMARS , s. m. , catarrhe occasionné par le soleil au mois de Mars. PEGOUMAS, s.m., emplâtre fait avec de la poix; par anal., méconium , excrément d'un enfant à peine né; rhûme opiniâlI'e. | PEGOUN , s. m. , flambeau ou torche que l'on enduit de poix; importun. lPEGOURIAR ou PEGOUREGEAR , v. n., être gluant comme de la poix. PEGOURIER , ERO, s.m. et f, ouvrier, ouvrière qui travaille à extraire la résine et à fabriquer la poix; celui, celle dont la présence est importune.

PEGOUX, OUSO, adj., sali de

poix, qui a du gluant comme s'il était enduit de poix. PEGUIERO, s.f. , fabrique de poix; fig., pièce d'appartement noire et enfumée. PEI ou PEY, s. m., poisson, animal qui naît et vit dans l'eau, il y en a d'une infinité d'espèces. Pei d'argent , argentine ; pei angi, squatine; peid'Ameriquo, la vieille; pei espaso, poisson épée, espadon , empereur; pei paoure, le lépode gastre ; pei judiou, marteau ou poisson juif. PEILLOUN ou PEILOUN, s.m., découpure, taillades faites en quelques parties du corps du cheval, où il y a une meurtrisSl1I'G, PEIRAOU, adj., paternel, qui est ou qui vient du père. PEIRARD, s. m., silex ; pierre à feu, pierre à fusil; par anal., morceau de merluche qui se détache en écaille à peu près semblable à une pierre de fusil.

[graphic]

PEIRASTRE , s. m. , parâtre ,

beau-père, second mari de la InGI*G. PEIRE , s. Pierre. PEIREGEOUX , OUSO , adj., pierreux, euse, plein, couvert, semé de pierres ; graveleux, plein d'un petit gravier. PÉIREGUIER, s. m., pierrailles, amas de petites pierres ; ou il y a beaucoup de petites pierres ; terrain pierreux. PEIRETO, s.f., petite pierre; au pl., jeu d'enfant , jouer à la peurette. PEIRIER, s.m., carrier, ouvrier qui fouille la terre pour en extraire les grosses pierres. PEIRIERO, s. f. , carrière , lieu

où l'on extrait de la pierre à

propre d'homme ,

[ocr errors]

peiriero, masse en fer pour briser les grosses pierres.

PEIRJN, s. m., parrain, celui qui tient uu enfant sur les fonds du baptême; fa ni., celui qui, à certains jeux, perd ou gagne autant pour un absent que pour lui; la dent de lion, pissenlit, plante.

PEIRO, s. f., pierre, corps dur, plus ou moins compacte, formé dans la terre, et servant à bâtir, etc.; caillou et autre corps solide de la même nature; calcul des reins ou de la vessie; espèce de gravier dans les fruits; pierre précieuse, diamant, rubis , etc.; pierre d'achoppement, écueil, obstacle, cause de malheur, occasion de faillir; jeter la pierre, accuser, invectiver; jeter des pierres dans le jardin de quelqu'un , le provoquer , l'attaquer; pierre à aiguiser; pierre à cautère, potasse caustique; pierre à chaux, pierre dont on fait la chaux; pierre à fusil, silez qui donne de vives étincelles ; pierre à plâtre , pierre dont on fait le plâtre ; pierre à rasoir , sorte de schiste servant a affiler les rasoirs. Peiro de dails , dalle pour aiguiser les faulx ; peiro de calissano, pierre coquillière; peiro sacrado, pierre d'autel, sur laquelle le prêtre consacre; peiro de lounerro , pierre de foudre; peiro de fuech, pierre de liais; pierre infernale, nitrate d'argent fondu; peiro de moulin, meule;pierre meulière; pierre philosophale , science des alchimistes; pierre ponce, pierre blanche, luisante, trèslégère , calcinée par les feux volcaniques; peiro de dayoun, dalle à aiguiser la faulx.

[ocr errors]

d'airain pour faire chauffer
bouillir ou cuire.

PEIROOU, s. m., chaudron, petite chaudière à anse; vase de Cuisine en cuivre ou airain; prov. Lou peirooit mascaro la sartan , la pelle se moque du fourgon , ou on est toujours méprisé par de plus méprisables. Peiroou rout, état maladif; dins aquel houslaou lia toujours peiroou rout, dans cette maison il y a toujours quelqu'un de malade.

PEIROUAL, v. Peiroou.

PE1ROULADO, s. f., chaudronnée, contenu d'un chaudron , d'une chaudière.

PE1ROULAOU , adj. Houslaou peiroulaou, maison paternelle.

PLIROULAS , augmentatif de Peiroou, de Peirolo.

PEIROULET, s. m., petit chaudron; cloche , ampoule, petits globules qui se forment sur l'eau quand il pleut; celles que les enfants font avec de l'eau de savon.

PEIROULIER, s. m., chaudronnier, celui qui fait ou vend des chaudrons et autres ustensiles de cuisine en airain; drouiucur, celui qui parcourt les rues pour raccommoder les ustensiles en airain.

PEIROUN, s. m., pied d'un arhrc composé de plusieurs pieds; grosse brauche partant du tronc d'un arbre.

PEIROUN1ER , s. m., carrier, celui qui tire les pierres de la carrière.

PEIRUGAR , v. a., mettre des pierres dans un endroit, faire un empierrement.

PE1SALAT, s. m., poisson salé; un anchois.

« PrécédentContinuer »