Images de page
PDF

MARROUNIAIRE , v.

naire. MARROUNIAR,v. Marrounar. MARROUNIER, s. m., marronnier, grand arbre qui produit les marrons ; marronnier d'Inde,grand arbre d'ornement, à fruits semblables aux marrons. MARROUQUIN , s. m., marroquin , ou maroquin , peau de bouc ou de chèvre apprêtée ; peau qu'on met dans l'intérieur d'un chapeau. MARROUQUINAR, v. a., maroquiner, donner la façon, l'aparence du maroquin. MARROUQUINARIE, s. f, maroquinerie, art, ouvrage, lieu du travail du maroquinier. MARROUQUINIER, s. m., maroquinier, celui qui apprête le maroquin. -MARROUTIQUE , QUO, adj., marotique , imité de Marot ; naif, concis et mêlé de vieux ImOtS. MARRUBI , s. m. , marrube , plante vivace, labiée, médicinale. MARS, s. m. , mars , troisième mois de l'année. MARSADO , v. Marsenquiado. MARSAOUX , v. Marsenqs. MARSEILLES, ESO , s.m. et f, marseillais, aise, de la ville de Marseille. MARSENQ, QUO, adj., du mois de mars. - MARSENQS, adj., blads marsenqs, mars, menus grains qu'on sème au mois de mars. MARSENQUIADO, s. f, giboulée, vent froid et pluvieux du mois de mars. MARSENQUIAR, v. n., faire des giboulées , des inconstances de temps du mois de mars. MARSOUIN , s. m. , marsouin ,

Marrou

pourceau de mer , cétacé du genre du dauphin. MARTAGOUN, s.m., martagon, plante, espèce de lis. MARTIGAOU, ALO, s. m. et f, habitant de la ville des MartiUleS. MARTELAGE, s.m., martelage, marque sur les arbres à abattre. MARTELLAMENT, s. m., martellement, action de marteler. MARTELAR , v. a. , marteler , frapper, travailler avec le marteau; et fig., tourmenter, mettre à la gêne, pour produire ; v.pr., se marteler, s'inquiéter, Se tOurImenter. MARTELAT, ADO, adj., marte- lé, ée, qui sent le travail; pénible, dur, en parlant du style, des vers.

| MARTELEGEAR, v. Martelar.

MARTELET, s.f., martelet, petit marteau à longmanche; marteline, petit marteau dentelé. MARTELIERO , s. f, abée, ou plutôt , bée, trou d'un grand canal, par où passe l'eau d'un biez ou d'un canal d'irrigation; écluse d'un étang ou d'un grand canal. MARTELINO , s. f. , marteline, sorte de marteau de sculpteur servant à gruger le marbre. MARTELOUIRO, s.f., marteau de faucheur. MARTELUR, s. m., marteleur, celui qui dirige le marteau, dans les grosses forges. MARTEOU, s.m., marteau, outil de fer à manche, pour cogner, forger; heurtoir aux portes; ce qui frappe sur un timbre pour indiquer les heures ; marteau d'assiette, celui dont se servent les paveurs; têtu , gros marteau à démolir , des macons. Aver marteou en testo , fig. et fam., martel en tête, inquiétude, souci; v. Martinet.

[graphic]

MARTIAÖU, ALO, adj., martial, le, guerrier, air, courage martial ; militaire, cour martiale; ferrugineux, euse, t. de chim.

MARTINET,s.m., martinet, discipline de petites cordes attache'es au bout d'un manche; marteau mû par un moulin; marteau de forge.

MARTINGALO, s. f., martingale, courroie attachée à la muserolle et ala sangle pour retenir la tête.

MARTIN-PESCARET, s. m., martin-pôcheur ou martinetpécheur , petit oiseau bleu qui se nourrit de poisson.

MARTOTO, s. f., maltôte, contribution onéreuse , surtaxe, impôt exigé contre le droit; exaction, concussion.

MARTRE, s. m., marte, sorte de fouine.

MARTYR, s. m., martyr, celui qui a été tué, a souffert des tortures pour la foi; par anal., celui qui a beaucoup souffert , souffrebeaucoupparsuited'une passion, d'une opinion, pour un système , un parti, l'intérêt, le maintien de....; celui qui a beaucoup souffert , souffre beaucoup en général; victime.

MARTYRI, s. m., martyre, mort, tourments endurés pour la foi; souffrances extrêmes; souffrir le martyre, périr pour la foi, et fig., souffrir beaucoup. MARTYRISAR, v. a., martyriser, faire souffrir le martyre, et par ext., tourmenter cruellement. MARTYROLOGE, s. m., martyrologe, catalogue des martyrs. MARUETTO , s. f., marionette , petite figure en bois que l'on fait remuer par artifice; v. Mardassier, ero.

MARVEILLO, v. Merveille
MARVEILLOUSAMENT, v. Mer-

veillousament.

M ARVEILLOUX, v. Merveilloiuc.

MAS, s. m., métairie, habitaliou

de la campagne; bergerie, lieu

où l'on serre les troupeaux;

grange où l'on met les grains ,

la paille, etc.

MAS AGE, s. m., masage, hameau,

village, triste et mauvais pays. MASAGUIN, v. Magasin. MASANTAGE, s. m. , cabotage d'une voiture; agitation d'un arbre, occasionnée par des secousses. MASANTAR, v. a., cahoter, fracasser quelqu'un; agiter un arbre en le remuant; v. Manegear. MASANTAT, ADO, adj., fracassé, cahoté, par le sursaut d'une voiture. MASC, v. Masq. MASCARADO, s. f., mascarade, déguisement avec des masques par divertissement; troupe de masques. MASCARADURO, s. f. , noircissure , tache de noir. M ASC ARAR, v. a., noircir avec du charbon, du noir de la cheminée , de la poêle, etc.; fig. et fam., battre, vaincre les ennemis; diffamer, perdre de réputation; jeter du liège dans la flamme pour le noircir. MASCARET, s. m., reflux violent de la mer à l'embouchure d'une rivière. MASCARIE , s. f., magie, sorcellerie, sortilège, enchantement. MASC AROUN, s. m., mascaron, tête grotesque aux portes , aux fontaines, etc.; hirondelle de mer; chaudronnier , personne sale de charbon. MASCLAS, s. m., virago, hom! masse, fille ou femme qui a la

taille, la voix et la plupart des manières d'un homme. MASCLE, s. m., mâle, celui qui est du sexe masculin ; : animal qui n'est point femelle ; plante de chanvre différente de celle qu'on nomme femelle ; fleurs mâles des arbres, celles à étamines sans pistil; première écorce que produit le chêneliége. MASCLET, s. m., vapeur hypocondriaque à laquelle l'homme est assujéti; t. de serrurier, anC'e, MASCLUN, s.m., tout ce qui est mâle, l'engeance mâle; v. Masclet. MASCULIN, s. m., masculin, le genre masculin ; adj., masculin, ine. MASQ, MASQUO, s. et adj., sorcier, ère; v. Sourcier. MASQUAR, v. a., masquer, couvrir d'un masque ; déguiser, travestir ; fig., intercepter la vue, y dérober; cacher; couvrir sous de fausses apparences; v.pr., se masquer, se couvrir la figure d'un masque, se déguiser; fig., se cacher à la vue, à la pénétration. MASQUARIE,v. Sourcelarie. MASQUAT, ADO, adj., masqué, ée, couvert d'un masque; fig., dissimulé; bal masqué, avec déguisements ; batterie masquée, cachée. MASQUEGEAIRE, s. m., celui qui court les rues pendant la mu1t. MASQUEGEAR, v. n., courir les rues pendant la nuit, comme on dit que font les sorciers. MASQUETTO , s. f., personne masquée; petite sorcière. MASQUO, s. m. , masque, faux visage de carton peint, etc ;per

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

blocailles , de pierrailles, un mur, un chemin, etc.; gâter un travail. MASSAQUANARIE , s.f., quantité de blocailles , l'ensemble des blocailles, des pierrailles ; fig., l'ensemble des mauvais ouVIT16rS, MASSAR,v. a., masser, faire une masse; mettre sur jeu de concert avec d'autres. Massar un buou , assommer; massar lou linge, battre le linge; massar lou canebe, tiller le chanvre. MASSETTO, s. f, petit maillet; baguette de tambour ; battre deis massettos, battre du tambour. MASSIF, s.m., massif, t. de maç, construction pleine et solide ; jetée , maçonnerie au travers ou aux bords d'une rivière pour retenir les eaux. MAssIF, 1vo , adj. , massif, ive, : est ou paraît pesant, épais; g. , grossier , lourd , esprit massif ; t. de mén. , tout du même bois ; point plaqué. MASSIVAMENT, adv., massivement, d'une manière massive, lourde. MASSO , s. f., masse , amas de parties quelconques qui font un corps; quantité de matière d'un corps ; corps gros et pesant ; gros corps informe; le trésor, la caisse d'un corps ; somme d'argent mise au jeu; fonds d'argent d'une société; fonds déposés pour le remplacement du recrutement de l'armée, etc. ; espèce de massue ; gros marteau; gros bout des queues de billard. Masso, maillet des ménuisiers, batte des plâtriers et des potiers à terre, batterand des carriers ; martinet d'une papéterie ou d'un moulin à fou

lon; mailloche d'un fendeur de bois ; battoir de lavandière ; massue d'Hercule, etc. MASSOUN, s.m., botte de chanvre qu'on met rouir dans un rutoir; botte, paquet de plants d'oignons ou de porreaux; t. de * Massoun, toupin, v.Cabro, Maçoun. MASSUE, s. f, massue, bâton de la forme de celui d'Hercule et des sauvages. MASSUGO, s.m., massue, bâton noueux plus gros d'un bout que de l'autre; s. f, marrube noir, plante; v. Massugo. MASTEGAGNO, s. f, ce que l'on mâche en une seule fois; tout ce qu'on a dans la bouche et que l'on mâche. MASTEGAIRE, s. m., mâcheur, celui qui mâche; fig., irrésolu, lent à se décider, à prendre une résolution. MASTEGAR,va., mâcher, v.Machar; fig., être dans l'irrésolution, ne pouvoir se décider à.... MASTEGOUGNIAR, v.Machillar. MASTIC , s. m., mastic, gomme du lentisque; nom de différentes compositions destinées à enduire, à boucher, etc. MASTICAIRE, s. m., celui qui emploie le mastic pour enduire ou pour boucher. MASTICAR, v. a., mastiquer, enduire, boucher avec du mastic; man00I". MASTICATIEN , s. f., mastication , action de mâcher , de manger. MASTIN, s.m., mâtin, gros chien de basse-cour. MASTRAILLOUN, s.m., planche à pain très-courte. MASTRETO, s. f, petite caisse

de la forme d'un pétrin ; maye,

petite auge en bois d'un pres

soir de vendange , auge d'un pressoir d'huilerie. MASTRO, s. f., pétrin , grand coffre dans lequel on pétrit le pain ; huche; fig., être dans le pétrin , dans l'embarras. Holi de mastro, huile de mastic. MASTROUILLAIRE , USO , s. m.et f, celui, celle qui se plaît à manier et à palper les choses. MASTROUILLAR, v. a., manier, palper lourdement et salement; saisir, empoigner quelqu'un ou quelque chose. MASTROUILLOUR, s. m.,passion, manie de toucher, de palper tout, même ce dont on ne veut pas acheter. MAT, s.m., mat, t. du jeu d'échecs, coup par lequel on met le roi en échec sans qu'il puisse être sauvé. MAT , MATo , adj. , mat, mate, ui n'a pas de poli, d'éclat. MATABLAT, ADO, adj., accablé, affaissé. MATADOR, s. m., matador; fig. et fam., homme riche, renommé, considérable dans son état. MATAFIEN, s.m. , matafion , t. de marine, petit cordage; par métaphore, les attaches des jupes, des jupons. MATAGOTS, s. m.pl., chats sorciers qui, selon la folle croyance de certains ignorants , procurent des richesses. MATAGOUNS, s.m.pl., sorciers, esprits follets, esprits malfaisants; démons qui s'introduisent dans le corps d'une personne. MATALAS, s. m., matelas, sorte de grand sac piqué, plus long que large, rempli de laine, etc., pour les lits; coussin piqué aux côtés intérieurs d'un carrosse.

MATALASSAR,v. a., matelasser,

garnir de laine, de coton, etc.,

recouverts d'étoffe et piqués ; garnir de matelas pour garantir. MATALASSIAIRE , v. MatalasS'12*. MATALASSIER, ERO, s. m. et f, matelassier, ère, celui, celle qui fait les matelats, les rebats, les cardes. MATALASSOUN ou MATALASSET, s. m., petit matelas. MATALOT, s.m., matelot, celui qui sert à la manœuvre sur un InaV1I'G. MATALETO , s. f., matelote, mets de poissons ; danse des matelots; son air; exp. adv., à la matelote, à la manière des matelots. MATALOUTAGE, s. m., matelotage, salaire des matelots. MATAOU, s. m., battant d'une cloche ; v. Matasso. MATAR, v. a., mater, t. du jeu d'échecs, faire mat; fig., rompre le caractère , dompter l'humeur; mortifier; hunilier; affaiblir; abattre; réduire à l'impuissance de. ; mâter , t. de mar., garnir d'un ou de plusieurs mâts; mettre debout. MATASSO, s. f , matasse, soie crue; coton non filé ni teint. MATEIN, EINO, s. m. et f, matois, rusé, gaillard, qui sait se conduire dans ses intérêts. MATERI, s.m. , matière, tout ce qui a de l'étendue; minérai, minéral. MATERIALISAR, v.a. et pr., matérialiser , donner un corps ; donner à l'esprit les qualités de la matière; se matérialiser, devenir matière. MATERIALISME, s. m., matérialisme , système ayant pour base que tout ce qui existe est matière. MATERIALlSTO, s. m. et adj.,

« PrécédentContinuer »