Le grand vocabulaire françois: contenant 10. L'explication de chaque mot considéré dans ses diverses acceptions grammaticales ... 20. Les loix de l'orthographe ... & généralement tout ce qui a rapport à léloquence & à la poésie. 30. La géographie ancienne & moderne ... 40. Des détails raisonnés & philosophiques sur l'économie ...

Couverture
C. Panckoucke, 1773
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 39 - Il s'irrite des bons comme des mauvais traitements; la douce habitude qui peut tout, ne peut rien sur cette nature de fer; le temps, loin de l'amollir en tempérant les humeurs féroces, ne fait qu'aigrir le fiel de sa rage: il déchire la main qui le nourrit comme celle qui le frappe ; il rugit à la vue de tout être vivant; chaque objet...
Page 39 - ... humeurs féroces, ne fait qu'aigrir le fiel de sa rage; il déchire la main qui le nourrit comme celle qui le frappe; il rugit à la vue de tout être vivant; chaque objet lui...
Page 39 - ... même ose braver le lion. La forme du corps est ordinairement d'accord avec le naturel. Le lion a l'air noble : la hauteur de ses jambes est proportionnée à la longueur de...
Page 193 - ... parties de leur superficie; ces parties de notre corps ne peuvent donc nous donner aucune idée juste de leur forme; mais celles qui, comme la main, sont divisées en plusieurs petites parties flexibles et mobiles, et qui peuvent par conséquent s'appliquer en même temps sur les...
Page 57 - Angleterre, le ю avril i655, étpdia sous son père qui étoit ministre dans le lieu de sa naissance , et fut envoyé à l'âge de [17 ans, au collège de Lincoln à Oxford. Après s'être fait recevoir docteur en droit, il prit le parti des armes dans les troupes du roi Jacques. Lorsque ce monarque eut été détrôné...
Page 14 - Nous avons de lui une hiftoire de fon temps, en ij8 livres, depuis 1545, jufqu'en 1607, dans laquelle il parle également bien de la politique, de la Guerre & des Lettres. Les intérêts de tous les peuples de l'Europe y font développés avec beaucoup d'impartialité & d'intelligence.
Page 39 - ... qu'il choisit sa proie, ou plutôt qu'il multiplie ses massacres; car souvent il abandonne les animaux qu'il vient de mettre à...
Page 293 - La pureté du langage doit être rigoureufement obfervée ; tous les vers doivent être harmonieux , fans que cette harmonie dérobe rien à la force des fentimens. Il ne faut pas que les vers marchent toujours de deux en deux, mais que tantôt une penfée foit exprimée en un vers, tantôt en deux ou trois , quelquefois dans un feul hémiftiche ; on peut étendre une image dans une phrafe de cinq ou fix vers , enfuite en renfermer une autre dans un ou deux ; il faut fouvent finir un fens par une...
Page 39 - Tl a fouvent befoin d'eau pour tempérer l'ardeur qui le confume; & d'ailleurs il attend près des eaux les animaux qui y arrivent , & que la chaleur du climat contraint d'y venir...
Page 40 - Europe , et on nous en montra un le même jour à Louvo. » On ne lâcha pas d'abord le tigre qui devoit combattre, mais on le tint attaché par deux cordes, de sorte que n'ayant pas la liberté de. s'élancer, le premier éléphant qui l'approcha lui donna deux ou trois coups de sa trompe sur le dos : ce choc fut si rude que le tigre en fut...

Informations bibliographiques