Images de page
PDF
ePub

PLATON, 377 comme de vieux préjugés ; pour le détourner du mal, il faut les derniers supplices. Et ce n'est pas la mort que je veux dire , mais ces tourmens mêmes qui l'attendent, tourmens bien plus cruels, supplices véritables, qui cependant ne peuvent rien sur quelques âmes féroces, puisqu'elles renaissent à une vie nouvelle pour animer des enfans dénaturés et des parricides. Nous devons au moins seconder, autant qu'il est en nous , ces enfers impitoyables, et tâcher de punir comme 'eux.

Voici la loi :

« Si vous voyez un fils qui, sans être en délire, ose frapper les auteurs de ses jours , ou leur père et mère, courez au secours. L'étranger nouvellement établi méritera ainsi la première place dans les Jeux; s'il hésite, qu'il sorte à jamais du pays.

L'étranger sans domicile fixe recevra , suivant sa conduite , l'éloge ou le blâme. L'esclave qui aura porté secours deviendra libre; sinon , il sera puni de cent coups de fouet

par l'ordre des Agoranomes, si c'est dans la place publique ; des Astynomes, dans une rue de la ville ; des Agronomes, à la campagne. Enfin, que tout citoyen présent, quel qu'il soit , homme, femme, enfant, secoure les opprimés et crie au sacrilége, s'il ne veut pas que la loi appelle sur sa tête le courroux de Jupiter , vengeur du sang outragé.

Quant au criminel, une fois convaincu , il est banni pour toujours de l'enceinte de la ville, et de tous les lieux sacrés ; s'il s'en approche, les Agronomes ont le droit de l'écarter sans ménager sa vie ; s'il

[ocr errors]

σθω" μή δε είργόμενον, κολαζόντων αυτών αγρονόμοι πληγαϊς, και πάντως ώς αν εθέλωσι • κατελθών δε, θανάτω ζημιούσθω. Εάν δέ τις τώ τοιούτω , όσοι ελεύθεροι, ξυμφάγη ή ξυμπίη ή τινα τοιαύτην άλλην κοινωνίαν κοινωνήση, ή και μόνον έντυγχάνων που προσαπτηται εκών , μήτε εις ιερόν έλθη μηδέν, μήτ' εις αγοραν, μήτ' εις πόλιν όλως, πρότερον ή καθήρηται, νομίζων κεκοινωνηκέναι αλιτηριώδους τύχης" εάν δε, απειθών νόμω, ιερά και πόλιν μιαίνη παρανόμως, δς αν των αρχόντων αισθόμενος μη επάγη δίκην τώ τοιούτω, εν ευθύναις έστω των κατηγορημάτων των μεγίστων εν τούτω αυτώ.

DE LEGIBUS, 1x.

PERNICIES OCCULTA CIVITATUM.

*Η τόΔΕ μέν απλούν, ότι πάσα πολιτεία μεταβάλλει εξ αυτού του έχοντος τας αρχάς, όταν εν αυτώ τούτω στάσις έγγένηται· ομονοούντος δε, καν πάνυ ολίγον ή, αδύνατον κινηθήναι; Πώς oύν δή η πόλις ημίν κινηθήσεται , και πή στασιάσουσιν οι επίκουροι και οι άρχοντες προς αλλήλους τε και προς εαυτούς ; Η βούλει , ώσπερ "Όμηρος, ευχώμεθα ταϊς Μούσαις ειπείν ημίν, όπως δή πρώτον στάσις έμπεσε, και φώμεν αυτάς τραγικώς , ως προς παίδας ήμάς παιζούσας και

[ocr errors]

rentre dans la ville, il mérite la mort. Tout homme libre qui aura bu, mangé, où communiqué de quelque manière avec lui, qui, se trouvant par hasard sur son chemin, l'aura touché volontairement , ne peut entrer dans aucun lieu sacré ni public, ni mettré le pied dans nos murs, qu'il n'ait lavé par des expiations cette contagion du crime; s'il désobéit, et profane d'un souffle impur la ville ou les temples, le magistrat qui néglige de le traduire en justice, se rend coupable lui-même d'un des plus grands crimes contre l'Etat. »

LOIS, LIV. IX.

CAUSÉ MYSTÉRIEUSE

DE LA DÉCADENCE DES ÉTATS.

C'est une vérité générale que tout changement dans un Etat vient de la partie qui gouverne ,

quand elle est divisée; mais qu'avec de l'union, le plus faible pouvoir n'a rien à craindre. Comment donc notre République sera-t-elle ébranlée ? comment la sédition fera-t-elle de nos guerriers et de nos magistrats deux factions ennemies, acharnées sur leur rivale et sur elles-mêmes? Imitons Homère, invoquons les Muses; et qu'elles nous révèlent l'origine de ces combats. Il me semble déjà les entendre, qui, pour folâtrer avec nous comme avec des enfans, prennent leur ton tra

*

ερεσχελούσας, ως δη σπουδή λεγούσας και υψηλόλογουμένας λέγειν; Πώς; Ωδε πως.

Χαλεπόν μεν κινηθήναι πόλιν ούτω ξυστάσαν· αλλ', επεί γενομένω παντί φθορά έστιν, ουδ' ή τοιαύτη ξύστασις τον άπαντα μενεί χρόνον, αλλά λυθήσεται. Λύσις δε ήδε.

Ου μόνον φυτούς εγγείοις, αλλά και εν επιγείοις ζώοις, φορά και αφορία ψυχής τε και σωμάτων γίγνεται, όταν περιτροπαι εκάστους κύκλων περιφοράς ξυνάπτωσι βραχυδίοις μεν βραχυπόρους, εναντίοις δε εναντίας. Γένους δε υμετέρου ευγονίας τε και αφορίας, καίπερ όντες σοφοί , ους ηγεμόνας πόλεων επαιδεύσασθε , ουδέν μάλλον λογισμώ μετ' αισθήσεως τεύξονται αλλά πάρεισιν αυτούς, και γεννήσουσι παϊδάς ποτε, ου δέον.

"Έστι δε θείω μεν γεννητώ περίοδος, ήν αριθμός περιλαμβάνει τέλειος άνθρωπείω δε , εν ώ πρώτω αυξήσεις δυνάμεναι τε, και δυναστενόμεναι τρεις αποκαταστάσεις : τέτταρας δε όρους λαβούσαι ομοιούντων τε και ανομοιούντων , και αυξόντων και φθινόντων, πάντα προσήγορα και ρητά προς άλληλα απέφηναν. "Ων επίτριτος πυθμών, πεμπάδι ξυζυγείς, δύο αρμονίας παρέχηται τρίς αυξηθείς την μεν ίσην εσάκις , εκατόν τοσαυτάκις: την δε ισομήκη μεν, τη προμήκει δε, εκατόν μεν αριθμών από διαμέτρων ρητών πεμπάδων δεομένων ενός εκάστων, αρρήτων δε δυοϊν· εκατόν gique, et aussi fières que si elles préparaient une réponse sérieuse, nous rendent leurs sublimes oracles.

« O Socrate, disent-elles, il est difficile qu'une République si bien établie s'ébranle ; mais comme tout ce qui naît dépérit, cette constitution même ne peut vivre toujours; elle doit se dissoudre. Apprends sa destinée.

» Tu sais que les productions de la terre sont tour. à-tour fécondes ou stériles ; mais sache que l'âme et le

corps des êtres terrestres obéissent aux mêmes vicissitudes : l'ordre en est réglé par l'intersection des cercles dont leur vie se compose, cercles plus ou moins rapides suivant la durée inégale des jours qui vous sont donnés. Ainsi l'époque de la fécondité et de la stérilité humaines doit échapper à la raison comme aux sens de tes magistrats , quoique philosophes: dans leur aveuglement, ils consacreront des temps funestes au soin de peupler l'Etat.

» La révolution périodique assignée aux Génies divins est un nombre parfait; celle des créatures humaines est renfermée dans un nombre qui a d'abord des accroissemens successifs, puis trois retours nécessaires sur lui-même , où quatre termes sont admis, l'égalité, la différence, le plus, le moins, et qui peuvent se comparer et se mesurer ensemble. Leur racine cubique, jointe à cinq, et multipliée par trois, produit deux accords, l'un qui égale le nombre même et aulant de fois cent; l'autre , d'une figure équilalérale, mais qui, dans toute son étendue, nous fait voir d'abord cent nombres formés de cinq diamètres

« PrécédentContinuer »