Petit dictionnaire raisonné des difficultés et exceptions de la langue française

Couverture

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 472 - Present. — je sais, tu sais, il sait, nous savons, vous savez, ils savent. Imparfait. — je savais, tu savais, il savait, nous savions, vous saviez, ils savaient. Passé Défini. — je sus, tu sus, il sut, nous sûmes, vous sûtes, ils surent.
Page 100 - Craindre, to fear. craignant, craint. avoir craint. ayant cruint. je crains. tu crains, il craint, nous craignons, vous craignez, ils craignent.
Page 103 - Que je croie, que tu croies, qu'il croie, que nous croyions, que vous croyiez, qu'ils croient..
Page 322 - Que je meure, que tu meures, qu'il meure, que nous mourions, que vous mouriez, qu'ils meurent.
Page 187 - Prés, je fais, tu fais, il fait ; nous faisons, vous faites, ils font. Imparf. je faisais, tu faisais, il faisait, etc. Prés, du Subj. que je fasse, que tu fasses, qu'il fasse ; que nous fassions, que vous fassiez, qu'ils fassent. Passé déf.
Page 370 - Le participe est un mot qui tient de la nature du verbe et de celle de l'adjectif. Il tient du verbe en ce qu'il en a la signification et le complément, comme : Ha estudiado su Icccion, il a étudié sa leçon.
Page 519 - Il craint de charger trop ses peuples ; ses peuples craignent de ne lui offrir pas une assez grande partie de leurs biens. Il les laisse dans l'abondance, et cette abondance ne les rend ni indociles ni insolents, car ils sont laborieux, adonnés...
Page 8 - Au point de vue grammatical, l'adjectif s'accorde en genre et en nombre avec le substantif auquel il se rapporte, et c'est ici que nous entrons dans le vif de notre sujet.
Page 100 - Que je craigne, que tu craignes, qu'il craigne ; que nous craignions, que vous craigniez, qu'ils craignent.
Page 245 - Il est, semble exprimer quelque chose de plus général , et il ya, quelque chose de plus particulier, de plus applicable à une circonstance particulière. Quand je dis , par exemple: IL EST des dangers aux quels l'homme le plus sage ne saurait échapper, je n'exprime qu'en général l'existence de ces dangers , et je ne les applique à aucun cas particulier.

Informations bibliographiques