Images de page
PDF
ePub

Priere & de l'Oraifon ; je frequenterai les Sa cremens; j'écouterai la fainte parole de Dieu; j'obéirai à fa voix, en fuivant les con feils de l'Evangile & fes infpirations.

CONCLUSION.

1. Remerciez Dieu, de ce qu'il vous a fi bien fait connoître fes graces & vos devoirs. 2. Offrez-lui votre cœur avec toutes vos refolutions.

3. Priez-le qu'il vous y foutienne, en vous y donnant la fidelité neceffaire: Demandezla par les mèrites de la mort de Jesus-Chrift; implorez l'interceffion de la Sainte Vierge & des Saints. Pater. Ave..

CHAPITRE X I I.

Meditation des Pechez.

PREPARATION.

1. Mettez-vous en la prefence de Dieu. 2. Priez-le qu'il vous inspire.

1

CONSIDERATIONS.

1.R Etracez en vous-même l'idée du tems que vous avez commencé de pecher : Faites reflexion combien vous avez augmenté & multiplié vos pechez de jour en jour, foit contre Dieu, foit contre vous, foit contre le prochain; par vos œuvres par vos paroles, par vos penfées, & par vos defirs.

2. Confiderez vos mauvaifes inclinations,

& tout l'emportement que vous avez eu à les fuivre. Ces deux vûës vous feront juger, que le nombre de vos pechez paffe de beau coup celui de vos cheveux, & même du fable de la mer.

3. Faites principalement attention à vo tre ingratitude envers Dieu: Car c'eft un peché univerfel, qui fe repand fur les autres & en augmente infiniment l'énormité. Comptez, fi vous le pouvez, tous les bienfaits de Dieu, que la malice de votre cœur a tournez contre lui, pour le deshonorer; toutes les infpirations meprifées, tous les bons mouvemens de la grace rendus inutiles,& tous les differens abus des Sacremens. Où font du moins les fruits que Dieu en attendoit? Que font devenues toutes ces richeffes, dont votre divin époux avoit orné votre ame? Tout cela a été dépravé & prophané par vos iniquitez. Penfez que votre ingratirude a été jufqu'à ce point-là, que Dieu vous aiant toûjours fuivi pas à pas, pour vous fauver; vous avez toûjours fui devant lui, pour vous perdre.

AFFECTIONS ET RESOLUTIONS.

2. Que votre mifere vous ferve ici à vous confondre. O mon Dieu! comment eft-ce que j'ofe me prefenter à vous? Helas! Je me trouve dans un état deplorable de corruption, de pourriture, d'ingratitude & d'iniquité. Eft-il poffible que j'aie porté ma folie & mon ingratitude jufques-là, qu'il n'y ait pas un de mes feas, que mes iniquitez

n'aient dépravé; une puiffance de mon ame, que mes pechez n'aient prophanée & corrompue, & qu'il ne fe foit pas écoulé un feul jour de ma vie, qui n'ait produit de fi mauvais effets?

Eft-ce là le fruit des bienfaits de mon Créateur, & le prix du fang de mon Redempteur ?

2. Demandez pardon de vos pechez, & jettex vous aux pieds du Seigneur, comme l'Enfant prodigue aux pieds de Jon Pere, comme fainte Magdelaine aux pieds de fon aimable Sauveur, comme la Femme adultere aux pieds de Jefus fon Juge. O Seigneur, mifericorde fur cette ame pechereffe! O divin Coeur de Jefus fource de compaffion, & de debonnaireté, aiez pitié de cette miferable.

3. Propofez vous de mieux vivre: Mon Seigneur, je ne m'abandonnerai jamais au peché, non jamais, avec le fecours de votre grace. Helas! Je ne l'ai que trop aimé : Mais je le detefte de toute mon ame; & je vous embraffe, ô Pere de mifericorde; je veux vivre & mourir en vous.

Je m'accuferai donc au Prêtre de JefusChrift avec humilité & d'un bon cœur, de tous mes pechez, fans aucune forte de referve, ni de diffimulation: Je ferai tout ce que je pourrai pour le detruire en moi jufqu'à la racine, particulierement tel & tel qui me peze le plus fur le cœur. A cet effet je prendrai genereufement tous les moiens que l'on me confeillera : Et je ne croirai jamais avoir affez fait, pour reparer de fi grandes fautes"

1

CONCLUSION,

1. Remerciez Dieu qui a attendu votre converfion jufques à cette heure, & qui vous a donné ces bonnes difpofitions.

2. Offrez-lui la volonté que vous avez de vous en bien fervir.

3. Priez le qu'il vous en donne la grace & la force, &c. Pater. Ave.

[ocr errors][merged small][merged small]

PREPARATION.

1. Mettez-vous en la présence de Dieu. 2. Demandez-lui fa grace.

3. Imaginez-vous que vous êtes dans l'état d'un malade an lit de la mort, & fans aucune efperance de vie.

I.

[ocr errors]

Confidere,

CONSIDERATIONS. Onfidere, & mon ame, l'incertitude du jour de la mort : Tu fortiras un jour de ce corps. Quand fera-ce? Sera ce l'hiver, ou l'eté, ou dans une autre faifon; à la campagne, ou dans la ville; la nuit, ou le jour? Sera-ce d'une maniere toute fubite, ou avec quelque préparation? Sera-ce par quelque accident violent, ou dans une maladie Le tems, ou le Prêtre ne manquera-t-il point pour la confeffion? Tout cela nous eft inconnu, & nous ne favons rien,

finon que nous mourrons indubitablement, & toûjours plutôt que nous ne penfons. 2. Mettez-vous bien dans l'efprit, qu'à votre égard la fin du monde fera venuë; non, il n'y aura plus de monde pour vous, & vous le verrez perir à vos yeux. Car alors, plaifirs, vanitez, richeffes, honneurs, vaines amitiez, tout cela ne vous paroîtra que comme un phantome qui fe dérobera à votre vûë. Ah! direz-vous, pour quelles bagatelles, & pour quelles chimeres ai-je offenfé mon Dieu, c'est-à-dire perdu tout pour rien? Au contraire, devotion, penitence, bonnes œuvres, tout cela vous paroîtra grand, doux & aimable; & vous direz: Eh! pourquoi n'ai-je pas marché par cette heureuse voie? Alors vos pechez que vous ne regardiez que comme des atômes, vous paroîtront comme des montagnes: Et tout ce que vous penfiez avoir de grand en dévotion, vous paroîtra réduit à bien peu de chofe.

3. Méditez ce grand & languiffant Adieu, que votre ame dira à ce monde, aux richeffes, & aux vanitez ; à vos amis, à vos parens, à vos enfans, à un mari, à une femme, à fon corps même, qu'elle abandonnera deffeché, hideux à voir, & tout corrompu par l'alteration des humeurs.

4. Reprefentez-vous bien l'empreffement que l'on aura à enlever ce miserable corps, pour le jetter, dans la terre; & confiderez qu'après cette lugubre ceremonie, l'on ne penfera plus guere à vous, ou même point dutout; comme vous n'avez plus penfé aux

« PrécédentContinuer »